Assange : Le Hamas a été créé avec le soutien d’Israël

“Wikileaks révèle qu'Israël a soutenu le Hamas à ses débuts pour casser la résistance en Palestine. Il est néanmoins reconnu par plus de 100 États “seul représentant légitime du peuple palestinien”.

Cet article de Dhaka Tribune a été publié le 25 mars 2025

*

Le gouvernement d’union a été reconnu par plus de 100 États comme le “seul représentant légitime du peuple palestinien”.

Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, a accusé les autorités israéliennes d’avoir soutenu le groupe palestinien Hamas à ses débuts afin de diviser la résistance palestinienne.

“Nos câbles révèlent qu’Israël a soutenu le Hamas à ses débuts, que le Hamas a été utilisé comme un instrument pour diviser l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) et la résistance palestinienne”,

a déclaré M. Assange le 23 mars dans une interview accordée au journal argentin Pagina/12 depuis l’asile de l’ambassade d’Équateur où il a passé plus de 1 000 jours.

Selon M. Assange, le cas du Hamas et de l’OLP est un bon exemple du plan occidental visant à supprimer les mouvements de gauche laïques au Moyen-Orient.

“L’Occident déteste ces partis de gauche ou nationalistes [du Moyen-Orient] et, pendant de nombreuses années, il a fait tout ce qu’il a pu pour les détruire ou tout au moins les évincer du pouvoir, et c’est pourquoi il a soutenu les théocraties et les mouvements théocratiques”, a ajouté M. Assange.

Les Palestiniens cherchent à créer un État indépendant sur les territoires de la Cisjordanie et de Jérusalem-Est, occupés par Israël depuis 1967.

En juin 2014, le Hamas, qui contrôlait de facto la bande de Gaza, a formé un gouvernement d’unité avec le parti palestinien plus modéré du Fatah, la plus grande faction de l’OLP fondée par feu Yasser Arafat. Le gouvernement d’union a été reconnu par plus de 100 États comme le “seul représentant légitime du peuple palestinien”.

Peu après, le 8 juillet 2014, Israël a lancé l’opération “Protective Edge” contre les forces du Hamas. Plus de 2 000 Palestiniens et 71 Israéliens ont été tués, selon les Nations unies. Les deux parties ont convenu d’un cessez-le-feu permanent le mois suivant.

Le Hamas a été lancé en 1988 à Gaza au moment de la première intifada, ou soulèvement, avec une charte désormais tristement célèbre pour son caractère anti Israël, et son refus de reconnaître l’État israélien.

D’autre part, le Fatah était laïc et s’inscrivait dans le moule d’autres mouvements de guérilla révolutionnaires de gauche qui menaient des insurrections ailleurs dans le monde pendant la guerre froide.

ISIS, conséquence de l’aventurisme occidental

L’ingérence des pays occidentaux au Moyen-Orient a conduit à la création de l’État islamique (IS, anciennement ISIS), un groupe islamiste qui gagne actuellement une audience massive dans l’ensemble du Moyen-Orient et de l’Afrique, a déclaré M. Assange.

“L’IS est le résultat direct de l’aventurisme de l’Occident”, a déclaré M. Assange.

Selon lui, l’“aventurisme” des pays occidentaux a déjà détruit les sociétés libyenne et syrienne, et est maintenant en train de “détruire l’Irak pour le pétrole et autres objectifs géopolitiques”.

Beaucoup savent que des armes sont acheminées vers la Syrie et que l’on tente de réduire l’influence iranienne dans l’Irak d’après-guerre en soutenant les sunnites.

Mais “ce que nous ne savons pas, c’est que ces dernières années, l’Arabie saoudite, le Qatar et la Turquie ont accru leur pouvoir et sont parvenus à gagner une certaine indépendance vis-à-vis des États-Unis”.

En conséquence, Washington a cessé d’être “le seul acteur géopolitique” à faire évoluer la situation au Moyen-Orient, estime M. Assange.

Les États-Unis veulent depuis longtemps rapprocher l’Ukraine de l’Occident

Le fondateur de WikiLeaks considère que les États-Unis n’ont pas ménagé leur peine “à essayer de rapprocher l’Ukraine de l’Occident”.

“Si une adhésion à l’OTAN n’est pas envisageable, au moins l’Ukraine deviendra-t-elle indépendante de la sphère d’influence de Moscou, afin de réduire le complexe militaro-industriel russe et ses bases navales en Crimée”.

Kiev s’est rapproché de l’OTAN pour la première fois en décembre 2014, lorsque le président Petro Porochenko a signé une loi supprimant le statut suspensif de l’Ukraine, et a promis d’organiser un référendum national sur l’adhésion à l’OTAN dans les cinq à six prochaines années.

En janvier, les autorités de Kiev ont annoncé que l’armée ukrainienne participerait à 11 exercices militaires internationaux en 2015 afin de renforcer les normes de l’OTAN en termes d’effectifs.

Une autre tentative des États-Unis et de l’Europe de “rapprocher l’Ukraine de l’Occident” a consisté à dépenser “des milliards de dollars pour la création d’ONG”, a déclaré M. Assange, ajoutant que “par le biais de ces institutions, l’Occident a promis de mettre fin à la corruption en Ukraine”.

 

 

Article original en anglais : Assange: Hamas started with Israel backing

https://www.dhakatribune.com/bangladesh/bangladesh-others/97347/assange-hamas-started-with-israel-backing

Traduction : Spirit Of Free Speech

 



Articles Par : Julian Assange

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]