«Bachar el-Assad, nous te soutenons!»

Des Syriens ont manifesté vendredi en faveur de Damas devant le Palais Wilson à Genève

«Bachar el-Assad, nous te soutenons dans tes réformes!», clame un petit groupe de manifestants, brandissant un portrait du dirigeant syrien face au Palais Wilson, siège du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme.

Alors que s’achève la session du Conseil des droits de l’homme, ils sont une trentaine, vendredi, réunis à Genève au nom du collectif des Syriens en Suisse pour dénoncer l’«ingérence occidentale dans les affaires internes du pays». Avec ses drapeaux et ses slogans à la gloire d’une Syrie unie et «100% laïque», l’attroupement intrigue. Une passante s’arrête, questionne. Les manifestants s’expliquent.

«Ah non, je ne suis pas d’accord!», coupe la dame, qui tourne aussitôt les talons en hochant la tête.

«Désinformation»

C’est que leurs discours ont de quoi étonner, quand la tendance est à la critique des régimes autoritaires. Et lorsque l’on entend, de la part d’ONG, que la répression des manifestations en Syrie aurait fait entre 700 et 850 morts. «Il y a plus de soldats et de policiers morts.

L’armée syrienne a le droit de se défendre!», martèle un manifestant, avant de se lancer dans une diatribe sur la désinformation orchestrée, selon lui, par les médias internationaux.

«Les morts sont le fait de groupes salafistes venus d’Arabie saoudite, infiltrés dans les manifestations avec le soutien des Etats-Unis pour justifier une intervention étrangère», estime Elias Khouri, représentant de l’Union des juristes arabes auprès des Nations unies.

«Sous l’ancien régime, j’étais considéré comme un opposant parce que je militais pour les droits humains. A l’arrivée de [Bachar] el-Assad, on m’a rendu mon passeport syrien», raconte l’homme, qui a quitté le pays il y a quarante-huit ans. Et d’ajouter: «Il faut laisser du temps à notre dirigeant pour mener des réformes.» «Bachar el-Assad, nous te soutenons dans tes réformes!», reprend le groupe à côté.

«La majorité du peuple syrien est pour le régime, l’ordre et l’unité», affirment les supporters, pour beaucoup installés en Suisse depuis plusieurs décennies.

«Nos familles sur place sont témoins, il n’y a plus de manifestations en Syrie depuis trois semaines», assure l’un d’entre eux, un portrait de Bachard el-Assad en main.



Articles Par : Céline Zünd

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]