Print

Barbarie israélienne à Beit Hanoun
Par Claude Léostic
Mondialisation.ca, 08 novembre 2006
AFPS 8 novembre 2006
Url de l'article:
https://www.mondialisation.ca/barbarie-isra-lienne-beit-hanoun/3770

19 civils palestiniens ont été assassinés la nuit dernière par des tirs israéliens qui ont fait aussi des dizaines de blessés. Huit enfants et quatre femmes sont morts. Onze personnes d’une même famille, les Al-’Athamneh …

Selon des sources palestiniennes, des chars israéliens postés à la frontière nord de Gaza ont tiré sur les maisons.

La maison des Al-’Athamneh a été rasée et beaucoup d’autres ont été endommagées. D’où le nombre élevé de morts et de blessés.

Ne’meh Al-’Athamneh, Mohammed Al-’Athamneh, Mahmoud Al-’Athamneh, Mahdi Al-’Athamneh, Sa’ed Al-’Athamneh, Moha,med Al-’Athamneh, Fatmeh Al-’Athamneh, Nihad Al-’Athamneh, Arafat Al-’Athamneh, Dima Al-’Athamneh (une petite fille d’un an), et Ala’ Al-’Athamneh ont été assassinés.

Les médecins des hôpitaux Kamal Adawan et de Beit Hannoun indiquent que les corps étaient si mutilés qu’ils n’ont pu tous les identifier. Certains blessés sont dans un état très grave.

Beit Hanoun 8 11 2006
Beit Hanoun 8 11 2006

Déjà à 01 heure ce mercredi, des chars et des bulldozers de l’armée israélienne ont ré-envahi Beit Hanoun, détruit des terres agricoles et tiré sur des maisons, selon des témoins oculaires.

D’après le quotidien israélien Haaretz, Khaled Radi, un responsable du ministère palestinien de la Santé, a confirmé que tous les morts sont des civils.

Selon les témoins oculaires, toutes les victimes dormaient au début du tir de barrage de 15 minutes qui les a frappés.

L’armée israélienne a confirmé qu’une batterie d’artillerie de 12 obus a visé un objectif d’où des roquettes artisanales Qassam ont été tirées sur Ashkelon mardi 7 novembre. Le tir devait viser un objectif situé à un km des maisons de Beit Hanoun selon les autorités militaires.

Les autorités israéliennes parlent donc d’erreur. C’est aussi ce qu’elles ont dit quand un tireur d’élite a tué la petite Aseel le 4 novembre. Le sniper aurait visé un « terroriste » et c’est la petite qui a pris la balle en pleine tête.

Aseel

Pour le massacre de cette nuit, Peretz, le ministre de la Défense demande une enquête rapide et fait arrêter, en attendant, les tirs sur Gaza, dont l’armée reconnait d’ailleurs l’inefficacité. Les tirs de roquettes continuent.

D’après la BBC, des images télé montrent que les victimes transportées à l’hôpital, en vêtements de nuit, sont pour certaines horriblement blessées.

« C’est la scène la plus triste, les images les plus tristes que j’ai jamais vu. On voyait de jambes, on voyait des têtes, on voyait des mains, partout dans la rue » a dit à Reuters Attaf Hamad un témoin oculaire de 22 ans.

Les Palestiniens comparent le massacre de Beit Hanoun à celui qui a fappé Qana, au Liban l’été dernier, et le Président et le Premier ministre palestiniens en appellent à la communauté internationale. Ils demandent une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU.

En cisjordanie cinq Palestiniens encore ont été tués tôt ce matin par des soldats qui avaient pénétré dans Kfar Yamoun.

Les mouvements de la résistance palestinienne observent depuis près de deux ans une trêve unilatérale à laquelle Israël a répondu par la continuation des offensives militaires, des assassinats ciblés, des arrestations, de l’occupation de la Cisjordanie, de la colonisation de Jérusalem et du siège de Gaza.

Après ces nouvelles attaques terroristes israéliennes contre la population civile en Palestine occupée, les mouvements de la résistance armée annoncent une reprise des attentats en territoire israélien.

Alors que les discussions étaient enfin en train d’aboutir entre les partis palestiniens pour la formation d’un gouvernement d’union nationale, cette nouvelle situation gèle les avancées. Comme en juin dernier quand, après l’accord des partis palestiniens sur le « document des prsionniers », Israël a lancé une violente offensive contre Gaza qui avait déjà fait mettre en pause les négociations.

Quand les autorités d’occupation auront mis une nouvelle fois leur population en danger en l’exposant à des attentats et qu’elles auront fait capoter l’union nationale palestinienne, elles auront beau jeu de hurler à l’absence de partenaire pour la paix.

Tout le monde connait leur réthorique mensongère et criminelle, aussi il faut absolument que la communauté internationale ne se plie pas cette fois encore à leur jeu mortifère et impose le droit contre l’occupation et la mort.

CL avec

Imemc http://www.imemc.org/content/view/22509/1/

BBC http://news.bbc.co.uk/2/hi/middle_east/6127250.stm

Ma’an news agency http://www.maannews.net/en/index.php ?opr=ShowDetails&ID=16886

Haaretz http://www.haaretz.com/hasen/spages/785380.html

Avis de non-responsabilité: Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.