Bhutto aurait-elle gaffé en disant lors d’une interview que Ben Laden a été assassiné, et cela lui a t-il coûté la vie ?

Au cours d’une interview de David Frost, journaliste britannique à la BBC (son émission « Breakfeast with David Frost » est prisée pour les interviews de personnalités politiques connues sur la scène internationale) le 2 novembre 2007, Benazir Bhutto dit suspecter plusieurs groupes de vouloir l’assassiner. Vers la fin de cette interview (2mn14) elle parle d’un homme qui selon ces dires a assassiné Ben Laden. (« The man who murdered Ossama Bin Laden »).

Certains ont dit que ces mots étaient un lapsus car le lendemain sur la chaîne américaine CNN1 elle reconnaissait que Ben Laden était en vie.

Alors, s’est-elle rendant compte de la dangerosité de ce qu’elle venait de dire le jour précédent, compte tenu de l’importance du mythe Ben Laden dans la « guerre contre le terrorisme « menée par les US et leurs alliés, et a-t-elle voulu rattraper sa gaffe ?

Sachant l’importance cruciale que représente Ben Laden dans l’opération psychologique (psyop) médiatique machavièlique pour justifier auprès de l’opinion publique la politique étrangère de violence colonialiste des US, les mesures prises partout dans le monde par les gouvernements pour limiter les libertés individuelles, les programmes de surveillance rapprochée des populations civiles, les arrestations multiples de « suspects » souvent très vite relâchés, ou détenus et torturés comme à Guantanamo, la peur distillée régulièrement par les médias sur la « menace Ben Laden », Bhutto a-t-elle été éliminée, entre autres, par la CIA/ISI pour cette « gaffe « ?

A noter que le gouvernement pakistanais s’est empressé d’accuser Al Qaeda de l’assassinat de Bhutto, qu’il a cherché à dissimuler la version comme quoi elle aurait été assassinée par balle alors qu’une vidéo prouve le contraire.

Un assassinat par balle ne correspond pas aux méthodes d’assassinat d’Al Qaeda. On peut argumenté qu’un kamikase s’est ensuite fait explosé, mais celui-ci n’est pas, selon la vidéo de l’assassinat, celui qui a tiré. Cet assassinat s’apparente plus à une exécution de sang froid menée par des services secrets et maquillée en attentat suicide. Pour certains, l’attentat suicide aurait ciblé le tueur lui-même pour effacer toute preuve. Les preuves matérielles ont d’ailleurs été rapidement effacées car l’endroit a été rapidement nettoyé. Il est fort peu probable que les enquêteurs de Scotland Yard, dont le gouvernement pakistanais a finalement accepté la venue trouve quoi que ce soit de substanciel. Cette « enquête » serait plutôt une opération de communication à destination du public pakistanais pour calmer les esprits.

Alors Bhutto aurait -elle vendu la mèche : Ben Laden a été assassiné, Ben Laden est mort ?

Voir et écouter la vidéo 

Source de l’information sur notre site en anglais
 
Version française: Mireille Delamarre, www.planetenonviolence.org  



Articles Par : Global Research

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]