Blackwater change de nom pour «Xe»

Blackwater change de nom pour «Xe»

Agrandir

Le nom de Blackwater a été sévèrement entaché lorsque cinq de ses agents ont été accusés d’avoir tiré sur des civils irakiens désarmés.

Photo: AP

Agence France-Presse
Washington

La société privée américaine de sécurité Blackwater, qui protège notamment les personnels de l’ambassade américaine en Irak, a changé de nom pour s’appeler «Xe», deux semaines après avoir perdu son contrat avec Bagdad, a rapporté samedi le Wall Street Journal.

Selon le quotidien, un courriel interne a signalé aux employés que la société «va désormais s’appeler Xe (prononcer Zee)» mais celle-ci n’a publié aucun communiqué officiel annonçant la modification.

Connue pour être la principale société privée de sécurité en Irak, le nom de Blackwater a été sévèrement entaché lorsque cinq de ses agents ont été accusés par la justice américaine d’avoir tiré sur des civils irakiens désarmés lors d’une fusillade qui avait fait 17 morts le 16 septembre 2007.

Les cinq hommes risquent dix ans de prison pour chaque homicide et 30 ans pour infraction à la législation des armes.

Symbole de l’entrée des sociétés privées dans les guerres du XXIe siècle, Blackwater a perdu son contrat avec le gouvernement irakien fin janvier. Le département d’Etat américain avait alors assuré qu’il se plierait à la décision de Bagdad sans préciser par qui il allait remplacer Blackwater.

«Je pense que nous devrions, autant que possible, réduire notre dépendance vis-à-vis des sociétés privées de sécurité», a déclaré le 4 février la nouvelle chef de la diplomatie américaine Hillary Clinton, tout en reconnaissant qu’il était «peu probable que nous puissions aller jusqu’à l’interdire».



Articles Par : AFP

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]