Blocage des comptes de RT au Royaume-Uni : la banque revient sur sa position

Margarita Simonyan, rédactrice en chef de RT, a annoncé que tous les comptes bancaires de la chaîne RT seront bloqués au Royaume-Uni. Devant le tollé, la NatWest, filiale de RBS a rouvert la discussion et a annoncé qu’elle «réévalue la situation».

Quelques heures après avoir annoncé le blocage des comptes de RT, la banque NatWest, qui fait partie du groupe bancaire Royal Bank Scotland (RBS) est revenue sur sa décision et précisé, dans un communiqué adressé à la chaîne, que «cette décision n’a pas été prise de façon légère», mais qu’elle était actuellement «en train de réévaluer la situation».

«[Nous] avons pris contact avec le client [RT UK] afin de poursuivre la discussion. Les comptes auprès de la banque sont toujours ouverts et continuent de fonctionner», a écrit un représentant de NatWest.

Plus tôt ce lundi 17 octobre, la banque a annoncé le blocage des services attachés aux comptes de Russia Today UK, mettant en avant un «réexamen des arrangements bancaires», sans en donner de raisons plus précises, mais précisant que la décision était définitive.

 

5804c098c46188f6018b463e

 

Pour justifier sa décision, Natwest avait invoqué un «réexamen des arrangements bancaires», qui l’a conduit à une décision de ne plus fournir ses services à RT.

Il est également précisé que toutes les entités de Royal Bank of Scotland, dont NatWest fait partie, refuseraient à l’avenir de coopérer avec RT. Selon le document, cette décision est «définitive» et «n’est pas sujette à discussion».

«Tous nos comptes bancaires ont été bloqués au Royaume-Uni. Tous. « La décision est unilatérale ». Vive la liberté d’expression !», avait alors tweeté la rédactrice en chef de RT, Margarita Simonyan.

 

blocage compte 20161018

 

Anticipation de nouvelles sanctions contre la Russie ?

«Nous n’avons aucune idée de la raison pour laquelle cela s’est passé parce que ni hier, ni avant-hier, ni le mois dernier, rien d’extraordinaire ne nous est arrivé, personne ne nous a menacés. Théoriquement, cela pourrait être lié à de nouvelles sanctions antirusses britanniques et américaines qui pourraient être publiées très prochainement. Peut-être que ces deux évènements ne sont pas liés. Notre département juridique étudie maintenant cette situation», a précisé Margarita Simonyan.

Concernant le blocage de la chaîne russe à vocation internationale, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a précisé qu’en quittant l’UE le Royaume-Uni avait «laissé tomber toutes ses obligations liés à la défense de la liberté d’expression».

«Comme on dit : on entame une nouvelle vie sans mauvaises habitudes», a-t-elle ironisé.

blocage compte 2 20161018

Selon le quotidien The Guardian, le Trésor britannique n’est pas à l’origine de la décision de la banque. Le journal, qui cite une source anonyme, affirme que la décision a été prise par NatWest sans aucune «consultation» avec des institutions officielles.

Réaction officielle de la Russie

Sergueï Jelezniak, membre de la commission des Affaires étrangères du Parlement russe, a d’ailleurs annoncé son intention de demander des explications aux autorités britanniques et d’aider l’équipe de RT UK à défendre ses droits.

«Nous demanderons aux organisations internationales comme le Conseil de l’Europe et l’ONU, ainsi qu’aux associations de défense des droits de l’Homme de donner leur avis sur cette question», a précisé le député du parti au pouvoir, Russie Unie.

«On dirait que c’est plus qu’une coïncidence que cela soit arrivé au moment où la propagande antirusse a atteint un niveau sans précédent», a déclaré l’écrivain John Wight à RT.

«Cela reflète l’ampleur avec laquelle l’Occident perd la guerre de l’information. RT joue un rôle clé en mettant en doute les récits de l’Occident et des médias occidentaux quand il s’agit des évènements en Ukraine, en Syrie et au Moyen-Orient», a-t-il poursuivi.

 



Articles Par : RT

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]