Brésil : le président Michel Temer attaque le Mouvement des sans terre (MST)

Rien n’arrive par hasard. Alors que représentant du Mouvement des Sans Terres du Brésil, Joao Pedro Stédile et d’autres membres de cette organisation de masse se trouvent au Vatican pour participer à la Rencontre des Mouvements Populaires avec le Pape François, la police brésilienne attaque violemment l’Ecole Florestan Fernandes que cette organisation possède dans les environs de Sao Paulo.

Un déploiement inhabituel d’hommes en uniformes brandissant leurs armes et tirant en l’air sans aucune nécessité, des insultes criées contre les militants du Mouvement des Sans Terre qui se trouvaient là, tout cela dans le cadre d’une claire démonstration de haine et de force contre l’une des plus importantes organisations paysannes du continent, une organisatrice essentielle de la Vía Campesina jouissant d’un prestige mondial pour la tâche qu’elle accomplit depuis des années en défense des travailleurs et des travailleuses des champs et du peuple pauvre du Brésil.

30471386720_91764d33aa_z

De cette façon, la dictature de Temer, un gouvernement illégitime de quelque façon qu’on le regarde, a voulu « montrer au monde » que dans son pays, ne rentrent déjà pus les droits de l’homme, les recettes démocratiques et encore moins les enseignements professés ces derniers temps par le Pape François en personne. Le gouvernement des riches cherche à faire valoir ses opinions à la pointe du fusil et avec arrogance, comptant pour cela non seulement sur les polices « légales » mais aussi sur les paramilitaires au service des latinfundistes comme c’est arrivé dans l’assaut récent des campements du Mouvement des Sans Terre à Marabá.

Avec la même impudence avec laquelle il a jeté Dilma Rousseff par la fenêtre, Temer croit qu’il peut agir contre tout ce qui affronte son discours néolibéral défaitiste et en ce sens, le Mouvement des Sans Terre et le Front Brasil Popular sont « l’ennemi à abattre ». Mais ce président des monopoles et du FMI se trompe complètement, le peuple brésilien a des années d’expérience dans la défense de ses droits et en ce sens, le niveau de conscience révolutionnaire des membres du Mouvement des Sans Terres est un exemple pour tout le continent. Ils ont construit une organisation de la base et sans faire aucune concession à l’establishment, en conservant son autonomie, en formant des cadres, en intégrant aussi bien les femmes, les hommes et les enfants dans un monde solidaire, parallèle au Brésil « réel » de la consommation, des médias hégémoniques menteurs et de la répression comme style de vie.

formacao-2-640x425

C’est que ce qui effraie des personnages comme Temer et ses acolytes qui croient avoir aujourd’hui réalisé une prouesse en entrant en armes et en tas dans une école que l’éducation populaire et l’internationalisme ont transformé en exemple de la voie à suivre pour les combattants du continent et du monde.

Devant cette attaque brutale des Sans Terre, l’heure est venue pour nous qui avons toujours reçu la solidarité de cette organisation envers nos luttes, de répondre de la même manière en condamnant encore une fois la barbarie mise en place par Temer et par l’oligarchie pro impérialiste brésilienne.

En attaquant le Mouvement des Sans Terre, ils cherchent à affaiblir les luttes de la région. C’est pourquoi l’internationalisme solidaire doit faire sentir sa force contre cette violation en proclamant à haute voix que Nous sommes tous des Sans Terre, Temer dehors !

Carlos Aznárez

 

Source en espagnol :

http://www.resumenlatinoamericano.org/2016/11/04/brasil-hoy-en-el-continente-y-en-el-mundo-todos-y-todas-somos-mst/

Traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos



Articles Par : Carlos Aznárez

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]