Print

Canada : Aide refusée à des vétérans exposés à l’agent Orange
Par Paul Gaboury
Mondialisation.ca, 10 janvier 2012
Le Droit (Ottawa) 10 janvier 2012
Url de l'article:
https://www.mondialisation.ca/canada-aide-refus-e-des-v-t-rans-expos-s-l-agent-orange/28572

L’ombudsman des vétérans du Canada, Guy Parent, juge « injustes » les critères d’admissibilité utilisés par Anciens combattants lors de l’évaluation des demandes pour les paiements à titre gracieux liés à l’agent Orange.

Depuis le 8 novembre dernier, le Bureau de l’ombudsman des vétérans a reçu plusieurs plaintes de personnes dont la demande a été refusée par Anciens combattants dans le cadre d’un programme d’aide pour les vétérans souffrant de problèmes médicaux liés aux essais d’herbicides militaires américains non homologués, dont l’agent Orange. Les essais ont eu lieu à la base des Forces canadiennes de Gagetown, au Nouveau-Brunswick, en 1966 et 1967. Les vétérans admissibles peuvent obtenir un paiement unique non imposable de 20 000 $.

« C’est tout à fait scandaleux, affirme M. Parent. Il faut se demander combien d’autres personnes se sont vu refuser à tort leur demande de paiement à titre gracieux »

Le ministère refuserait ainsi des demandes en raison d’une interprétation très étroite du décret en ce qui concerne la définition des termes « principal dispensateur de soins » et « résidence principale ». Or, les définitions utilisées par Anciens combattants ne résisteraient même pas à l’examen minutieux du public ou du milieu judiciaire, croit-il.

Avis de non-responsabilité: Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.