Print

Canada: « La critique d’Israël ne constitue pas une « nouvelle forme d’antisémitisme »
Par Global Research
Mondialisation.ca, 18 septembre 2009
Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient 15 septembre 2009
Url de l'article:
https://www.mondialisation.ca/canada-la-critique-d-isra-l-ne-constitue-pas-une-nouvelle-forme-d-antis-mitisme/15259

Les organisations canadiennes qui souhaitaient apporter leur contribution et réagir à la Coalition parlementaire canadienne sur la lutte contre l’antisémitisme (CPCCA) avaient jusqu’au début du mois pour le faire. La CPCCA avait lancé un appel de mémoires écrits pour « avoir un aperçu du problème de l’antisémitisme [sic] au Canada et élaborer des recommandations concrètes pour combattre le phénomène à l’échelle locale et planétaire ». Afin de justifier son enquête, la CPCCA a affirmé que « l’étendue et la gravité de l’antisémitisme ont récemment atteint des niveaux inégalés depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale » et que l’antisémitisme se manifestait « d’une façon jamais rencontrée auparavant ».

Certains groupes ayant déposé un mémoire auprès de la CPCCA ont remis en question la légitimité même des affirmations de la Coalition à propos d’une résurgence de l’antisémitisme. Le groupe Voix juives indépendantes (Canada) (IJV) a contesté l’assertion de la Coalition au fait que l’antisémitisme serait en hausse au Canada, en citant comme preuve une étude de 2004 commandée par des groupes juifs canadiens concluant que l’antisémitisme était en baisse constante. De la même façon, IJV s’est opposé à la représentation faite par la Coalition des partisans d’Israël « intimidés au point où ils ne sont pas en mesure de s’exprimer ».

Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient (CJPMO) a axé son mémoire sur l’allégation de la Coalition au fait que la critique d’Israël constituait une (« nouvelle ») forme d’antisémitisme. « Toutes les formes de haine – tant l’antisémitisme que les autres manifestations – sont odieuses », a déclaré Tom Woodley, le président de CJPMO. « Nous ne pouvons cependant pas bannir certains sujets de dialogue des discussions au Canada parce que quelques individus malavisés peuvent, à l’occasion, associer un couvre-chef à un point de vue particulier au sein d’un débat public litigieux ».

CJPMO a fait valoir que la tentative de la CPCCA d’établir un lien entre la critique d’Israël et l’antisémitisme est indéfendable et irait à l’encontre des protections fondamentales énoncées dans la Charte canadienne des droits et libertés. CJPMO a soutenu sa position par les trois points suivants : 1) il serait impossible de définir une critique « politiquement correct » d’Israël qui respecterait également les libertés civiles; 2) Israël ne peut pas être utilisé adéquatement en tant que représentant du judaïsme ou des juifs; 3) les critiques de l’État d’Israël ne sont pas les ennemis du peuple juif.

 
 
Pour plus d’informations, veuillez contacter:
Grace Batchoun, 514-745-8491.
Canadiens pour la Justice et Paix au Moyen-Orient
Téléphone: (514) 745-8491
Courriel CJPMOSiteweb CJPMO

« Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient » (CJPMO) est une organisation séculaire, sans but lucratif, regroupant des hommes et des femmes d’horizons divers qui œuvrent pour que la paix et la justice renaissent au Moyen-Orient. Elle a pour vocation de responsabiliser les personnes d’influence à traiter les protagonistes avec équité et à favoriser l’essor durable et équilibré de la région.

Avis de non-responsabilité: Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.