Print

Un présentateur d’une chaîne de nouvelles ukrainienne prône le meurtre d’enfants russes en citant Adolf Eichmann.
Par Mondialisation Nouvelles
Mondialisation.ca, 18 mars 2022
Le Parti communiste du Québec
Url de l'article:
https://www.mondialisation.ca/cet-appel-ouvertement-pronazi-fut-retransmis-hier-sur-la-chaine-cablee-de-nouvelles-ukraine-24/5666409

Cet appel, ouvertement pronazi, fut retransmis, hier, sur la chaîne câblée de nouvelles, « Ukraine 24 », également disponible gratuitement, depuis le 11 mars, sur Illico et Vidéotron. Dans quel monde vivons-nous donc ?

Vous voulez un autre bel exemple de ce qui ne tourne vraiment pas rond avec les grands médias d’ici et la manière souvent complètement tordue avec laquelle ils peuvent couvrir les événements en Ukraine ? En voici un. Cela en est même tout un !

Depuis le 11 mars, Vidéotron offre gratuitement à ses clients qui le désirent l’accès à la chaîne de nouvelles en continue câblée et en langue ukrainienne, nommée Ukraine 24, soit disant pour aider les familles d’origine ukrainienne du Québec à suivre plus facilement l’actualité là-bas (1). Cet accès à cette chaîne de nouvelles serait débrouillé pour une période de 30 jours. Vidéotron dit faire cela en solidarité avec ces familles mais, hier, un des commentateurs, œuvrant pour cette chaîne de nouvelles, a délibérément cité le nazi Adolf Eichmann (sa photo apparaissait aussi à l’écran; voir sur la photo ci-contre) pour dire que les Ukrainiens devraient désormais avoir comme devoir  » sacré  » de tuer un maximum de Russes et, surtout, de tuer des enfants russes.

Objectivement, Vidéotron aida à diffuser largement le message et le tout passa aussi complètement sous le radar. Cela n’a juste pas de bon sens et, non, ce n’est pas un  » fake news« . Explications ci-jointes.

***

« Mais je ne suis pas membre des forces armées ukrainiennes. Et quand j’aurai l’occasion de régler les choses avec les Russes, je serai obligé de le faire. Puisque vous me traitez de nazi, j’adhérerai à la doctrine d’Adolf Eichmann et je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour que vos enfants ne vivent plus jamais sur cette terre. Pour que vous puissiez ressentir ce que c’est que la mort de civils innocents. Pour que vous puissiez ressentir toute la douleur et la souffrance lorsque vous dites : « Nous n’avons pas commencé la guerre. C’était Poutine. Nous ne voulions pas de cette guerre… »

 

Le commentateur de la chaîne de nouvelle  » Ukraine 24« , qui aurait fait cela, s’appelle Fahruddin Sharafmal. On peut aussi le voir sur la photo plus haut, en train de faire sa sortie publique, en citant notamment Adolf Eichmann.

La vidéo de sa sortie, est rapidement devenue virale, dès mardi, soit quand elle fut rendue publique, bien qu’elle soit en même temps sous-titrée avec la mention « Jour 17 de la guerre russo-ukrainienne« , ce qui l’aurait normalement plus datée de dimanche. Dès le départ, ce commentateur se disait très ému, parce qu’un de ses amis proches aurait été tout récemment tué, mais cela n’excuse en même temps d’aucune manière l’extrême gravité des propos qu’il tint ensuite, surtout que cela se faisait en même temps devant des caméras de télévision. Tout de suite après, il s’est carrément lancé, de manière très ouverte, en même temps que très assumée, dans un appel au génocide d’une rare violence. Vous-mêmes serez à même de juger. Voici quelques extraits de ce qu’il dit ensuite :

« Je me permets de citer Adolf Eichmann, qui disait que pour détruire une nation, il faut d’abord détruire ses enfants. Parce que si vous tuez leurs parents, les enfants grandiront et se vengeront. En tuant des enfants, ils ne grandiront jamais et la nation disparaîtra ».

« Vous devez comprendre qu’il s’agit de la victoire du peuple ukrainien, pas de la paix. Nous avons besoin de victoire. Et si nous devons massacrer toutes vos familles, je serai l’un des premiers à le faire ».

« Si les Ukrainiens ont l’opportunité, ce qu’ils font essentiellement déjà, en ce moment, de détruire, d’abattre, de tuer, d’étrangler les Moskals, j’espère que tout le monde contribuera et tuera au moins un Moskal ».

À noter : le terme  » Moskal  » est utilisé dans les milieux plus d’extrême-droite, en Ukraine, pour désigner les Russes. Ci-joint cette fameuse vidéo qui serait devenue virale :

On nous dira ensuite que tous les grands médias font vraiment un travail vraiment  » extraordinaire » pour refléter le plus  » objectivement  » possible, sans aucun parti-pris, ce qui se passerait plus là-bas. Et quoi d’autre encore ? Vous allez continuer à croire tout cela ?

Voir également la vidéo sur Youtube :

Si vous vouliez un exemple des plus frappants de ce que nous n’arrêtons pas de répéter, quand à l’influence toujours importante des groupes fascistes et néo-nazis en Ukraine — bien des gens semblent en même temps croire que nous exagérons probablement, mais est-ce vraiment le cas avec des choses pareilles ? –, cette histoire devrait être assez convaincante.

Dan Cohen, qui a mis cette vidéo en ligne, sur Twitter, est un journaliste américain, qui a longtemps aussi couvert le conflit israélo-palestinien et qui travaille présentement, entre autres choses, pour  » MintPress News « . Il a aussi travaillé pour le site de  » Grayzone  » et possède aussi un chaîne Youtube, appeé  » Behind the Headlines « .

Que Vidéotron continue en même temps de donner accès, gratuitement, en plus, et comme si de rien n’était, à cette chaîne, qui ne semble pas en même temps plus s’émouvoir de la teneur de tels propos, est une véritable honte. Y-a-t-il seulement quelqu’un, quelque part, pour surveiller ce qui peut se dire sur ce canal de nouvelles ? Il faudrait exiger que Vidéotron mettre un terme immédiatement à son entente avec cette chaîne câblée. Purement et simplement. Comme mentionné plus haut, cela n’a juste pas d’allure.

Selon ce que nous avons pu apprendre, cette chaîne câblée de nouvelles en continue appartiendrait à un conglomérat, appelé TRK Lux media, dont une des co-propriétaires serait Kateryna Kit-Sadova, qui s’adonne en même temps à être la conjointe du maire de Kiev, Andriy Sadovyi, l’ex-boxeur.

L’autre co-propriétaire de cette chaîne de nouvelles serait Rinat Akhmetov, considéré en même temps comme un des hommes les plus riches de la planète. Longtemps considéré comme un pro-russe, parce qu’il fut longtemps un des principaux soutiens financiers de l’ex-président ukrainien, Viktor Ianoukovitch, jusqu’à ce que ce dernier se fasse finalement montrer la porte (c’est notamment lui qui avait un appel en banlieue de Kiev avec des toilettes en or), lors des événements du Euromaïdan, en 2014, Akhmetov se serait depuis recyclé en ferme défenseur de Zelensky et il aurait aussi complètement retourné sa veste face à Poutine.

On le présenterait désormais, dans les grands médias, comme une sorte de nouveau héros. Mais l’est-il vraiment, surtout avec des histoires comme celle-là ?

Le 10 mars dernier, Rinat Akhmetov faisait incidemment aussi les manchettes du Journal de Montréal et de Québec, avec le titre suivant. Nous citons :  » L’homme le plus riche d’Ukraine, ex-prorusse, dénonce « des crimes contre l’humanité » « ; il parlait bien sûr de la Russie alors, et non de ses nouveaux  » petits  » amis. Évidemment ! (2)

 

***

(1) : Voir à ce propos cette dépêche de presse, notamment reprise sur le site du journal La Presse

(2) : Voir également cet autre article du Journal de Montréal, daté du 10 mars 2022.

****

Autres sources sur ce thème :

Ukrainian news anchor quotes Adolf Eichmann, calls for genocide against Russians, WSWS, le 16 mars 2022.

Tv Presenter Calls for Killing Children, Quotes Nazi War Criminal, Daily Telegraph, le 16 mars 2022.

Ukrainian TV host apologizes for suggesting his country should use Nazi tactics on Russians

 

Avis de non-responsabilité: Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.