Chavez Vs Obama

Pour qui êtes vous ? Hugo ou Barack ?

Voilà ce que serait, dans notre monde en sang, une vraie campagne électorale crédible, pour une fois, offrant un choix entre deux personnes incarnant véritablement deux politiques différentes.

Une vraie chance, enfin, de faire un choix puissant.

Non pas un choix, comme ils le sont tous aujourd’hui dans nos élections hypocrites et fades, dans nos patries où les candidats manient la promesse et la renient ensuite, entre la mayonnaise au citron et la mayonnaise à la moutarde, mais un choix, un vrai, entre du sel ou du sucre.

Entre du végétal bio ou de la viande aux hormones.

Pour qui voteriez-vous ?

Le champion démocrate contre celui des républicains…

John Kerry, des Skull & Bones, contre Georges W. Bush, des Skull & Bones*…

Le Goliath socialiste contre le Titan de l’UMP…


Source : http://www.comite-valmy.org/IMG/jpg/894156-1056163.jpg  

Quel est l’intérêt réel de faire ces choix-là, si au final, vous avez toujours les mêmes personnes qui tirent les ficelles, toujours les mêmes systèmes, un peu relookés, les virgules légèrement déplacées, mais toujours les mêmes systèmes, ceux des Multinationales, de l’Argent tout puissant et de la Guerre partout et pour tout, afin d’étendre l’Empire… ?

Les $y$tèm€s de Ford, General Motors, DaimlerChrysler, Bridgestone Firestone, Goodyear, Alcoa, Shell, Pfizer, Dupont, Cargill, Coca-Cola, Kraft, Novartis, Unilever, Heinz, Johnson & Johnson, Citibank, Colgate Palmolive, DHL, Exxon, Monsanto…qui sont les vrais élus permanents de toutes nos élections successives, quelle que soit la petite case cochée.

Donc voilà, proposons enfin un choix courageux, honnête, au monde, une élection opposant les candidats Chavez Hugo à Obama Barack.

Le parti de l’Acte contre celui de la Parole.

A condition de donner à chacun des candidats autant d’argent, de temps de parole, de publicité, et pour chaque équipe de campagne, de faire des dossiers préalables et de pouvoir les présenter au public mondial, avec le même accès médiatique, en quantité et en qualité, pour les deux parties.

Mon petit doigt me dit que Chavez serait le facteur limitant du budget global de la campagne, car il répugnerait certainement à dilapider trop d’argent précieux à de la parlote, à des serrements de main et à des clins d’œil séducteurs.

Et alors, honnêtement, que le meilleur gagne.

Mais au moins, les habitants de la terre auraient droit à faire un choix véritable. Un choix entre deux systèmes opposés, et plus seulement un choix entre deux promesses.

Ils veulent un gouvernement mondial ? Et bien d’accord, mais qu’ils nous offrent des candidats mondiaux valables, où nous pourrons réellement choisir entre deux doctrines différentes.

Sinon à quoi bon ?

Oh je sais très bien que le référendum populaire n’est pas le fort du système actuel, et que même quand ils en font, ils le refont jusqu’à ce que le résultat concorde au seul qu’ils tolèrent(1).

Mais le salut ne serait pas dans la possibilité de voter, en tant que telle, mais dans le choix de pour qui voter, pour quoi voter. De choisir.

Choisir entre le Prix Nobel de la Paix.

Et le Prix Gandhi de la Guerre.

Bien oui.

Puisque nous sommes dans un monde où les mots signifient en réalité leur contraire, il faut bien vivre avec son temps. Département de la Défense, au lieu de Département de la Guerre. Ministère de la Santé, quand il faudrait parler de Ministère de la maladie…

J’ai changé Nobel en Gandhi, non pas que j’aille jusqu’à prendre Hugo Chavez pour le pacifique Hindou (non, comme nous tous sur cette Terre, il n’est pas parfait ainsi que le souligne justement Michel Collon sur son site, point 6  en particulier) mais associer Alfred Nobel, inventeur de la dynamite, à la Paix, revient, tout aussi logiquement, à pouvoir associer Mohandas Karamchand (2) à la Guerre.

Vivons selon les us de notre époque.

Si ce monde permet d’associer le président Barack Obama, qui garde sa poigne de fer sur l’échine de l’Irak, favorise le coup d’Etat Hondurien, prévoit de doubler les effectifs guerriers en Afghanistan (3), couvre la torture et l’arrestation arbitraire, non seulement perpétrée sous l’ignoble administration précédente, mais également sous la sienne (4), maintient, voire renforce, les lois liberticides (Patriot Act, Cybersecurity Act, The Patriot Act Improvement and Reauthorization Act) (5),votées en 2001, et qui ne devaient être que temporaires, multiplie les bases américaines dans le monde (7 bases américaines en Colombie, pour lutter contre la drogue ?), ignore Gaza au loin, oublie chez lui les victimes de Katrina (6), prévoit de remettre au pas, de façon sanglante même si c’est en souriant et en chantonnant, les pays d’Amérique Latine qui tentent de se libérer de sa pesante tutelle (7), …dois-je continuer ?

Oui si ce monde permet, presse, d’associer le président Barack Obama à la Paix, au travers d’un prix Nobel, alors le mot guerre ne peut qu’avoir pris le sens de paix d’autrefois, et paix, celui de guerre d’aujourd’hui.

Choisir entre le prix Nobel de la Paix, et le prix Gandhi de la Guerre.

Allez, instituts de sondage, à vos téléphones, à vos écrans.

Allez, peuples du monde, à vos marques.

Les conseillers de chaque candidat feront cela bien mieux, mais laissez-moi vous présenter quelques points.

Ne seront pris en compte que les actes.

michelle obama catwoman

Source : http://www.meax.fr/post/michelle-obama-en-catwoman-pour-halloween.html  

Dans nos médias du moins, la prestation catwoman pour elle, pull sobre pour lui, et distribution de bonbons à des enfants présentés comme l’espoir de la nation, sont parmi les choses qui pèsent énormément dans l’estime que nous avons en Occident de nos hommes politiques, mais permettez-moi de ne tenir compte, dans cette élection imaginaire, vraiment révolutionnaire, que des faits.

Laissons les discours et les images de côté, ce qui fait que pour Barack Obama, « hélas » pour lui, il reste très peu à dire.

La réforme du système de santé, peut-être…réforme promise et dont la première étape, l’approbation de peu par la chambre des représentants, a été présentée comme une victoire et la preuve, enfin, de la bonne foi du président. A l’énoncé de tous les obstacles, toutefois, le chemin se présente mal, même si, en promesse, en discours, en parole solennelle et ton grave, c’était comme si c’était fait. Pour le reste, pour toutes les paroles qui sont, elles, arrivées à leur date de péremption, et ont bien dû se transformer en actes, je vous reporte à toutes les références de cet article (3)-(4)-(5)-(6)-(7).

Côté Hugo Chavez…

Nos médias professionnels, accrédités, d’Europe et d’ailleurs, sont peu bavards, peu enthousiastes.

Il est vrai que le président vénézuélien, lui, n’a pas désiré recevoir des enfants au Palais de Miraflores, déguisé en Joker, et devant les caméras subjuguées, distribuer quelques bonbons et saluer les journalistes en les abreuvant de paroles, de promesses et de coca-cola.

Si vous cherchez quand même, vous apprendrez que Hugo Chavez emploie l’argent du pétrole vénézuélien non plus pour enrichir les multinationales et l’élite vénézuélienne, mais pour sortir son peuple de la pauvreté, leur apporter des soins de santé, l’éducation, la formation, et à manger. Et la dignité face à l’Empire(8).

Vous apprendrez que « deux sondages récents, celui de l´IVAD, agence publique et celui de Datanalisis, agence privée peu suspecte de sympathie pour Hugo Chavez, indiquent que la popularité du président continue de grimper.

Près de 60 % d´opinions positives en aout 2009, conséquence logique des progrés économiques et sociaux, de la baisse continue de la pauvreté, de l´essor de la santé publique en milieu populaire, etc… » (9)

Voilà pour quelques points concrets, des faits.

Vite, avant de taxer tous azimuts et d’étiqueter, communisme, socialisme, démagogie et d’enfermer les idées dans des mots qui ne veulent plus rien dire, car c’est le sport préféré, celui-là, de ceux qui promettent et ne font rien…

Vite, avant de se dire qu’Obama est quand même plus beau, présente mieux, et que sa femme est si adorable en catwoman, car c’est le critère pour nos sociétés : l’apparence, les mots, les paroles…

Vite, avant cela, avant l’éclosion de vos réflexes conditionnés, ne regardez que les faits, les actes…

Et dites-moi !

Pour qui, pour quel système, allez-vous voter ?

 

* Skull & Bones, « Lors de ma dernière année d’étude [à l’université de Yale], j’ai rejoint la société secrète Skull and Bones,une société tellement secrète que je ne peux en dire plus. » George W. Bush.

A lire : Skull & Bones, la vérité sur l’élite secrète qui dirige les Etats-Unis, par Alexandra Robins, Ed Max Milo, 2005.

(1) Traité de Lisbonne http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/un-deuxieme-referendum-irlandais-d-ici-novembre-2009_725290.html  

(2) Mahatma Gandhi http://fr.wikipedia.org/wiki/Mohandas_Karamchand_Gandhi  

(3) Barack Obama explique « sa » guerre en Afghanistan http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2009/03/28/barack-obama-explique-sa-guerre-en-afghanistan_1173716_3216.html  

(4) To torture or not to torture, 2 versions, not to torture :

http://www.msnbc.msn.com/id/28574408/ ,

to torture :

http://www.lepoint.fr/actualites-monde/2009-04-19/barack-obama-interdit-la-torture-mais-entend-proteger-ceux-qui-l/1648/0/336193  

http://les7duquebec.wordpress.com/2009/04/21/torture-obama-enfreint-la-loi-internationale-et-la-constitution-americaine/  

http://www.voltairenet.org/article160613.html  

(5) http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=8510  

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=8139  

(6) le visage impitoyable de l’élite dirigeante américaine : http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=15750  

(7) guerre contre l’ALBA : http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=15727  

(8) http://www.michelcollon.info/index.php?option=com_content&view=article&id=15&catid=1:articles&Itemid=2  

(9) http://www.michelcollon.info/index.php?option=com_content&view=article&id=2251:rentree-litteraire-mediocre-a-marianne-et-a-laexpress-martine-gozlan-et-axel-gylden-betonnent-leur&catid=7:attention-medias-&Itemid=12  

Sources, entre autres :

-Venezuella le flot de mensonges

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=16021  

-Site de Michel Collon : http://www.michelcollon.info/  

Et les livres :

1) Les 7 péchés d’Hugo Chavez , de Michel Collon : http://www.michelcollon.info/index.php?view=article&catid=80&id=1510&option=com_content&Itemid=26  

2) Code Chavez, CIA contre Venezuella, de Eva Golinger :
http://www.michelcollon.info/index.php?view=article&catid=80&id=1488&option=com_content&Itemid=26  



Articles Par : Pascal Sacré

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]