CJPMO soutient fermement l’action historique de l’Afrique du Sud devant la CIJ

Montréal, le 11 janvier 2024  —  Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient (CJPMO) applaudit les efforts historiques déployés aujourd’hui par l’Afrique du Sud devant la Cour internationale de justice (CIJ) pour mettre fin de toute urgence à la violence gratuite et à la destruction dans la bande de Gaza. Dans ses présentations à la CIJ, l’Afrique du Sud a avancé des arguments détaillés et substantiels pour démontrer que les actions d’Israël constituent un génocide contre le peuple palestinien de Gaza, que les dirigeants politiques et militaires d’Israël ont exprimé une intention génocidaire, et que des mesures provisoires sont nécessaires pour mettre fin aux actions d’Israël. CJPMO réitère son appel à la ministre des Affaires étrangères Mélanie Joly pour que le Canada soutienne pleinement la requête de l’Afrique du Sud auprès de la CIJ.

« Il s’agit véritablement d’un moment historique. L’Afrique du Sud montre à quoi ressemble le leadership mondial, alors que le reste du monde n’a pas réussi à arrêter le génocide qui se déroule sous nos yeux », a écrit Michael Bueckert, vice-président de CJPMO. « Le Canada devrait soutenir pleinement le cas de l’Afrique du Sud, et en particulier son appel à des mesures provisoires urgentes pour mettre fin aux actions déraisonnables d’Israël, en tant que mécanisme juridique le plus prometteur disponible pour mettre fin à la violence génocidaire contre les Palestiniens de Gaza », a ajouté M. Bueckert.

Aujourd’hui était le premier jour des audiences préliminaires à la Cour mondiale, Israël devant présenter sa défense demain. L’Afrique du Sud demande à la Cour, en tant que « question d’extrême urgence », une série de mesures provisoires qui s’appliqueraient immédiatement, notamment la suspension des opérations militaires d’Israël contre Gaza et la fin de la privation d’éléments essentiels tels que la nourriture et l’eau. Dans sa lettre à Mélanie Joly, CJPMO a fait remarquer qu’en tant qu’État partie à la Convention sur le génocide, le Canada devrait intervenir dans la procédure en tant qu’État partie pour soutenir l’Afrique du Sud, que ce soit maintenant ou au cours d’éventuelles procédures sur le fond.

CJPMO se réjouit également des déclarations de principe des politiciens canadiens et de la société civile qui soutiennent le rôle de la CIJ dans l’enquête sur les actions d’Israël à Gaza. Cette semaine, les députés libéraux Salma Zahid et Iqra Khalid, ainsi que le Parti vert du Canada, ont publié des déclarations exhortant le gouvernement à soutenir la cause de l’Afrique du Sud, tandis que la porte-parole du NPD en matière d’affaires étrangères, Heather McPherson, a publié une déclaration exprimant son soutien à la CIJ et exhortant le Canada à ne pas s’opposer à son important travail. Des centaines d’organisations canadiennes ont signé de multiples déclarations communes exhortant le gouvernement à soutenir la requête de l’Afrique du Sud auprès de la CIJ, tandis que des milliers de Canadiens ont envoyé des courriels au gouvernement pour l’exhorter à faire de même.

A ce jour, cependant, le gouvernement canadien a refusé de prendre une position publique sur la demande de l’Afrique du Sud, se contentant de dire à la presse qu’il était « au courant » de l’affaire. CJPMO craint que le Canada ne finisse par tenter de saper discrètement la requête de l’Afrique du Sud devant la CIJ, comme il l’a fait l’été dernier lorsqu’il a demandé à la CIJ de refuser de rendre un avis consultatif sur les conséquences juridiques des actions d’Israël dans les territoires palestiniens occupés.

###

Pour plus d’informations, veuillez communiquer avec :
Michael Bueckert, VP CJPMO
Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient
Téléphone: 613-315-7947
Courriel CJPMOSite Web CJPMO



Articles Par : CJPMO

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]