Conférence d’examen du Traité de non-prolifération nucléaire (ONU- New York – Mai 2010)

250 citoyens français traversent l'atlantique !

Le 29 avril prochain, 250 citoyens de France traverseront l’Atlantique pour la Conférence d’examen du Traité de non-prolifération nucléaire au siège de l’ONU à New-York. 

Représentative d’une trentaine de départements, la délégation française entend avec des ONG du monde entier qui agissent pour l’élimination des armes nucléaires, demander des comptes aux gouvernements sur les engagements pris depuis plus de 40 ans pour le désarmement nucléaire. Ils travailleront à l’élaboration de propositions concrètes pour l’élimination des armes nucléaires en s’appuyant sur le fait que leur abolition constitue une obligation juridique posée par le droit international. 

La délégation organisée par le Mouvement de la Paix s’inscrit dans une campagne internationale de mobilisation de l’opinion publique, campagne qui reçoit à ce jour le soutien d’une soixantaine d’organisations françaises réunies au sein du Collectif ICAN France*, coordonné par le Mouvement de la Paix. 
La délégation assistera à la Conférence d’examen du TNP jusqu’au 7 mai. Cette Conférence d’examen est capitale car elle pourrait relancer un processus de désarmement. Les propos d’anciens dirigeants (Mickaël Gorbatchev, Henry A. Kissinger, Michel Rocard, Gordon Brown…) révèlent la justesse d’analyse des pacifistes militant pour l’abolition des armes nucléaires. De plus, les engagements récents du nouvel accord START de Barak Obama et Dmitri Medvedev ouvrent de nouvelles perspectives permettant d’obtenir des avancées mesurables en vue de l’abolition de l’arme nucléaire.
Auparavant, les pacifistes français participeront à la conférence alternative “Désarmons Maintenant” et manifesteront depuis Times Square jusqu’à l’ONU pour l’abolition de l’arme nucléaire. 
Ainsi aujourd’hui, les pacifistes ne sont plus considérés comme utopistes même si en France le débat sur les armes nucléaires reste tabou, alors que le Président de la République reste enfermé dans une vieille conception idéologique de la sécurité nationale et internationale.
L’engagement du Président Obama – aux côtés du Président Medvedev, – pour l’abolition des armes nucléaires est très bien accueillie, et leurs premiers pas vers les réductions bilatérales et le soutien des traités limitant le développement des armes nucléaires sont positifs.

Cependant, pour assurer un avenir pour l’humanité et notre planète, pour aider à créer les conditions d’un monde de paix, de justice et d’une véritable sécurité humaine, la Conférence d’examen du TNP doit prendre un engagement sans équivoque pour entamer des négociations afin qu’un calendrier d’élimination de toutes les armes nucléaires soit enfin mis en place.
Une telle mesure ne peut se faire sans l’encouragement actif de la société civile, qui a signé massivement une pétition lancée par le Mouvement de la Paix et le Collectif ICAN France. Celle-ci sera remise officiellement avec de nombreuses autres pétitions du monde le 4 mai à la conférence de l’ONU.

* International campaign to abolish nuclear weapons



Articles Par : Global Research

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]