Contamination des Vaccins à ARN Messager par de l’ADN : des experts appellent à l’arrêt immédiat et à une évaluation de la sécurité des produits

Analyses:

SANTE – La découverte d’une contamination possible des vaccins à ARN messager contre la Covid-19, par de l’ADN plasmidique, déclenche une vive préoccupation parmi les membres du monde scientifique international. Ceux-ci demandent l’arrêt de l’utilisation de ces vaccins ainsi que la réalisation d’une réévaluation totale de leur sécurité.

De nombreux laboratoires de renommées internationales, tels que ceux dirigés par le Dr. Philip Buckhaults, le Dr. Sin Lee, et le biologiste allemand Dr. Jurgen Kirchner ont confirmé les faits. D’après le Dr. Kirchner, une telle contamination dépasse les limites autorisées d’un facteur 200 à 350. Néanmoins, en réponse, le ministère de la Santé allemand minimise l’ampleur du scandale, provoquant l’incompréhension des scientifiques.

Aux États-Unis, nombre de témoignages sont présentés à la FDA et au Sénat de Caroline du Sud, sans que les organismes de régulation ne réagissent réellement à la problématique. La contamination de ces vaccins à ARN messager par de l’ADN pose question et génèrent des inquiétudes légitimes quant aux risques qu’elle pourrait engendrer.

Si des experts issus d’horizons scientifiques différents expriment leurs inquiétudes concernant cette découverte, le Professeur Wafik El-Deiry, spécialiste en oncologie de renommée mondiale, est  préoccupé par le risque d’intégration de l’ADN contenu dans ces injections dans le génome des personnes vaccinées. Il y pointe les conséquences d’une potentielle problématique sur la santé et entre autres la production en continu de protéine spike dans l’organisme, protéine censée être produite par ces vaccins à ARN messager chez les personnes l’ayant reçu.

Quant au Dr. Janci Lindsay, biochimiste et biologiste moléculaire, elle demande, elle aussi, la suspension de l’utilisation de ces vaccins eu égard aux risques d’intégration génomique, d’auto-immunité, de cancer et d’autres complications. Elle soulève de plus la possibilité que des bactéries intestinales puissent absorber les plasmides d’ADN contaminant de ces vaccins, devenant ainsi des « usines de production de protéines spike » en continu. A ses yeux, il serait même probable que des gènes de résistance aux antibiotiques puissent s’y intégrer. L’origine de cette contamination vient du processus même de fabrication des vaccins à ARN messager. Lors des essais cliniques, les premières injections ont été produites par un processus considéré comme « propre », impliquant la transcription in vitro d’ADN synthétique. Cependant, pour la production à grande échelle, les fabricants ont opté pour un processus utilisant des bactéries E. coli pour répliquer les plasmides d’ADN, chose qui peut entraîner la présence de résidus de plasmides et d’endotoxines bactériennes dans les vaccins.

Article basé sur une publication de The Spectator Australia.



Articles Par : France-Soir

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]