Coronavirus: La France doute toujours de la Chloroquine comme traitement, Trump l’adopte

Le professeur Didier Raoult qui est à la tête de l’Institut Hospitalo-universitaire Méditerranée Infection à Marseille, a annoncé, à la suite d’ essais cliniques le 16 mars l’efficacité de la Chloroquine contre le Covid-19. Pendant que le gouvernement français continue de mettre en doute les recherches du professeur, Donald Trump a, lui, donné son feu vert pour adopter la Chloroquine rapidement.

«Je veux mettre en garde tout le monde», «on ne se précipite pas pour aller en acheter maintenant dans les pharmacies. D’abord parce que si on en prend trop, on peut avoir des conséquences pas terribles, et ensuite parce que nous n’avons pas aujourd’hui la preuve que cela fonctionne», a déclaré, Sibeth Ndiaye, la porte-parole du gouvernement français le 17 mars, elle qui avait déclaré en juillet 2017 : «J’assume parfaitement de mentir pour protéger le président». Le Figaro titre le 18 mars , «Coronavirus: avec la Chloroquine, la prudence s’impose» en jouant sur une communication négative contre le chercheur. La presse officielle française est décidément hostile envers le docteur français qui apporte une solution simple, facile et pas chère. Déjà, le 25 février alors que médecin avait publié sa vidéo «Coronavirus: fin de partie» sur le site Facebook de son institut, l’organisation du Monde, «Les Décodeurs», en charge de contrôler les fake news sur le Net a déclaré cette vidéo comme étant une désinformation ce qui a amené Facebook à l’estampiller d’une bannière du même avertissement. Pire encore, le ministère français de la Santé a mis en garde durant 36 heures les Français sur l’information de cette même vidéo sur son site. De plus, Didier Raoult a annoncé: «Il y a quelqu’un qui me menace le jour, la nuit si je ne retire pas le fait que la Chloroquine est efficace.

Le 27 février l’institut de Marseille a publié un article intitulé «Chloroquine et coronavirus, vraie ou fake news» pour répondre à la communication très négative réalisée contre le docteur. «Le Dr Zhong Nanshan, président de l’Association Médicale Chinoise (2005-2009), rédacteur en chef du Journal of thoracic disease, directeur de l’Institut des maladies respiratoires de Guangzhou, précise dans une conférence de presse du 27 février 2020 que la Chloroquine a un effet positif et que les patients n’étaient plus porteurs du virus après 4 jours», peut-on lire dans le texte. Mais les autorités françaises ne veulent pas entendre un expert chinois car cela dérange. Pourtant, «chez les gens qui n’ont pas reçu de Plaquenil (nom commercial de la Chloroquine) au bout de 6 jours, 90 % sont toujours porteurs», indique le chercheur et rajoute: «Quand vous mettez du Plaquenil, au bout de 6 jours, que 25 % sont porteurs», «la longueur du portage du virus est déterminante».

Didier Raoult explique que «les maladies infectieuses dans le passé» étaient «traitées par la quarantaine» mais que «c’était plutôt au 15ème ou au 16ème siècle». Lui, il parle «de la biologie moderne», de celle du «21ème siècle» en précisant que «si vous voulez faire de l’isolement, il faut faire de l’isolement moléculaire». «La dernière fois qu’on a installé la quarantaine, c’était pour le choléra à Marseille et je vous assure que cela n’a pas marché», précise-t-il en rajoutant «si vous voulez en avoir une idée, il faut lire Le Hussard sur le toit de Jean Giono insistant qu’«à l’époque actuelle, on doit faire autrement». «Ce qu’on doit faire en maladie infectieuse, c’est diagnostiquer et traiter. Le chercheur dénonce l’aveuglement des autorités françaises: «On est en train de voir un renversement de la puissance technologique, scientifique et intellectuelle vers l’Extrême-Orient et l’Asie. Ceux qui ont fait le plus, sont les Chinois, la Corée».

Le 17 mars, pendant que Sibeth Ndiaye a parlé négativement de la Chloroquine, CNN a présenté à ses auditeurs un «médicament miracle», «simple, existant déjà sur le marché et pas cher qui a des résultats positifs pour lutter contre le Covid-19» et qu’il fallait vite employer dans cette urgence planétaire. L’institut de Marseille a publié la vidéo de CNN sur son site en titrant: «Traitement du Covid-19 par la Chloroquine, les Etats-Unis aussi s’y intéressent!» . Le 19 mars le président américain a déclaré dans une conférence de presse qu’ il a adopté la Chloroquine et qu’il va tout mettre en place pour que ce traitement soigne et sauve les citoyens américains.

 Olivier Renault

 



Articles Par : Olivier Renault

A propos :

Olivier Renault, journaliste. Il travaillé, entre autres, pour RUE89, Die Junge Freiheit, des sociétés de production à Berlin et Hambourg pour la télévision allemande...

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]