Coronavirus – Situation statistique au 16 mars 0h00 GMT

  • 157 pays ont été, à ce jour, affectés par le virus, pour 169 126 cas déclarés
  • 110 pays ne comptent aucun décès
  • 35 pays déclarent entre 1 et 10 décès
  • 7 pays déclarent entre 11 décès et 100 décès
  • 5 pays ont enregistré plus de 100 décès (Chine, Italie, Iran, Espagne, France)
  • Sur les 6 492 décès enregistrés dans le monde, 6 151 l’ont été dans ces 5 pays (94,7%)

Il y a de bonnes et de moins bonnes nouvelles.

Les bonnes nouvelles

1 – Au niveau de la planète :

Le nombre de personnes déclarées en situation sérieuse ou critique n’augmente pas (5 913).

2 – En Chine

Le nombre de nouveaux cas enregistrés (25) restent très faible à l’échelle du pays, et le nombre de personnes déclarées en situation sérieuse ou critique baissent sensiblement : 3 226 aujourd’hui contre 3 610 hier. Ceci confirme que l’extinction de l’épidémie y est en bonne voie.

Les moins bonnes nouvelles

1 – Pour l’Italie, l’Iran, l’Espagne et la France, la situation reste préoccupante et l’épidémie n’a pas encore atteint son pic. Le nombre des décès par coronavirus de ces 4 pays (613) représente 91,6% des décès de la planète (669) pour la journée d’hier. L’Italie, désormais leader mondial pour le nombre de décès quotidiens, compte, à elle seule, 55 % des décès de la planète par coronavirus des dernières 24 heures.

2- S’agissant de la France, la situation se détériore avec 924 nouveaux cas déclarés contre 808 hier, avec 36 décès contre 12 la veille, et une hausse des situations qualifiées de sérieuses ou critiques qui passe de 154 hier à 400 aujourd’hui.

Pour autant, avec 121 décès à ce jour, la France reste très en deçà des 100 000 morts de 1957 (grippe asiatique) et des 400 000 morts de 1918 (grippe espagnole). Elle reste même très en deçà du bilan de la canicule de 2003 (19 490 morts) et du bilan de la grippe saisonnière de l’hiver 2018-2019 (8 100 décès). Il semble même que la grippe saisonnière 2019-2020 ait été particulièrement clémente avec, au pire, quelques centaines de morts.

Comme hier, les taux de mortalité de l’Italie, de l’Espagne et de la France par rapport au nombre de cas déclarés interrogent quand on les compare à ceux de l’Allemagne, de la Suisse, de l’Autriche, de la Norvège, de la Suède, du Danemark, de l’Autriche, de la Corée du Sud et du Japon.

S’agit-il d’une question d’organisation des systèmes de santé, s’agit-il des traitements appliqués aux malades, s’agit-il d’une question liée à « l’atavisme latin » des populations ? L’avenir nous le dira peut être. Le fait est qu’avec 5 813 cas déclarés, l’Allemagne n’a enregistré que 11 décès à ce jour, alors que la France avec 5 423 cas déclarés, enregistre 127 décès …… ????

Dominique Delawarde



Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]