Print

Covid-19, bienvenue en Absurdie et en Pernicie
Par Jean-Luc Guilmot
Mondialisation.ca, 10 juillet 2020

Url de l'article:
https://www.mondialisation.ca/covid-19-bienvenue-en-absurdie-et-en-pernicie/5647289

Or donc, un gouvernement dit en « affaires courantes » émet le diktat que ses 11 millions d’administrés seront désormais – et endéans les 48 heures – tenus de s’affubler d’un bâillon dans la plus irrationnelle des décisions prises dans un pays, la Belgique, pourtant habitué au surréalisme. [1]

Ce que la peur et la culpabilité peuvent faire réaliser au genre humain ne cessent d’étonner.

Après le confinement de millions de personnes saines, on s’acharne aujourd’hui à confiner encore un peu plus le chaland, censément pour son plus grand bien et celui de son entourage. C’est bien connu, l’enfer est pavé de bonnes intentions.

Honnis soient les esprits déviants qui mal en pensent. Ce sont d’affreux dissidents et des « –istes » de toutes sortes qu’il convient de cadrer voire de bâillonner. 

Rappelons que l’on lutte donc contre un nouveau virus, en définitive relativement bénin, bien qu’on ait réussi à en faire tout un fromage et à terroriser la moitié de la planète par médias subsidiés interposés.

On se contera d’évoquer ici quatre faits saillants : la dangerosité du virus est moindre qu’initialement perçue, les masques procurent un faux sentiment de protection, les tests de dépistage sont hautement sujets à caution, des traitements simples existent et d’autres sont très prometteurs, en tout cas autrement plus qu’un hypothétique vaccin expérimental OGM contre une cible évanescente en constante mutation.[2] 

Traitements existants et prometteurs

Quoiqu’on en dise et qu’on en fasse pour obscurcir le débat, la bi- et la trithérapie de l’IHU de Marseille (HCQ-AZM-Zn) a bel et bien fait ses preuves malgré les tentatives grotesques de l’establishment d’en découdre avec un traitement aussi peu dispendieux.[3] Rappelons qu’en France le ministre de la Santé a interdit l’HCQ dans la 24h suivant la publication, rétractée ensuite, d’une étude parue dans la prestigieuse revue The Lancet portant sur une armée de patients bidons.[4]

Sans avoir encore fait l’objet de recherches aussi étendues, d’autres traitements tout aussi peu dispendieux sont également prometteurs, comme l’antipaludique Artemisia Annua [5], l’étonnante argile verte [6] ou encore, pour ceux qui arrivent à penser « out of the box » sans pousser de cris d’orfraie, l’étonnant dioxyde de chlore [7].

Tests de dépistage sujets à caution

Les tests de dépistage sont hautement sujets à caution. Ils ne répondent à aucune des questions de savoir si vous êtes infecté ou si vous l’avez été, si vous êtes contagieux ou non, si vous êtes immunisé contre le coronavirus SRAS-CoV-2, et pendant combien de temps. Ils sont peu fiables et donnent des réponses exagérément simplistes.[8]

Port du masque et faux sentiment de sécurité

Le mode de propagation des virus est essentiellement aérosol.  Comme en témoignent des revues de méta-analyses des études randomisées contrôlées, les masques ne fonctionnent pas  – ou à la rigueur très mal – pour prévenir les maladies respiratoires qui seraient transmises par des gouttelettes et des particules d’aérosol. La principale voie de transmission sont les particules d’aérosol à temps de séjour long (<2,5 μm) qui sont trop fines pour être bloquées.[9] 

Dangerosité du virus moindre qu’initialement perçue

L’épidémie suit une courbe en cloche typique dont le pic a été atteint en Belgique à la mi-avril et dont en termes de nombre de malades le niveau est en juillet tout à fait insignifiant.

De plus, même si la Belgique semble s’être malheureusement distinguée par un grand nombre de décès dont il faudra analyser les causes réelles – traitements tardifs voire absence de traitement, détresse liée à l’isolement, etc. –  et même si on ne connait pas encore suffisamment les contours de ce nouveau virus,  la létalité réelle liée au SRAS-CoV-2 est, toutes choses égales par ailleurs, comparable à celle d’une grippe saisonnière [10].

Conclusion

Il est donc paradoxal de continuer aujourd’hui à jouer sur la peur et sur le sentiment de culpabilité des gens en imposant à tous le port « d’une moustiquaire » censée limiter la propagation d’un microscopique virus en perte de vitesse, peu mortifère et qui se soigne assez facilement. Vu depuis la particule d’aérosol, c’est en effet à une passoire que ressemble un masque, fut-il FFP2. Un masque « de protection » qui plus est susceptible d’entrainer des effets pernicieux en termes de céphalée liée à un excès de CO2 et un manque de saine oxygénation, et en termes de dégradation des relations humaines. Tout cela en n’ayant même pas pris le soin d’encourager des mesures prophylactiques de base liées à la qualité de la vie et au renforcement de l’immunité.

Jean-Luc Guilmot

 

Image en vedette : Une femme portant le masque. Pixist.com

 

Notes :

[1] Coronavirus en Belgique : le port du masque sera obligatoire dans une série de lieux publics à partir de ce samedi, 09.07.2020 https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_coronavirus-en-belgique-le-port-du-masque-sera-obligatoire-dans-une-serie-de-lieux-publics-a-partir-de-ce-samedi?id=10539837

[2] Vaccin contre la COVID : la Commission européenne veut assouplir les règles relatives aux OGM, 18.06.2020, http://www.genethique.org/fr/vaccin-contre-la-covid-la-commission-europeenne-veut-assouplir-les-regles-relatives-aux-ogm-73595

[3] Raoult D. et al, Outcomes of 3,737 COVID-19 patients treated with hydroxychloroquine/azithromycin and other regimens in Marseille, France: a retrospective analysis, Travel Medicine and Infectious Diseases, (07.2020) 

https://www.mediterranee-infection.com/early-diagnosis-and-management-of-covid-19-patients-a-real-life-cohort-study-of-3737-patients-marseille-france/

[4] « The Lancet » annonce le retrait de son étude sur l’hydroxychloroquine, 04.06.2020, https://www.lemonde.fr/sciences/article/2020/06/04/hydroxychloroquine-trois-auteurs-de-l-etude-du-lancet-se-retractent_6041803_1650684.html

[5] Germany: Scientists test artemisia plant against coronavirus, 25.06.2020

https://www.dw.com/en/germany-scientists-test-artemisia-plant-against-coronavirus/a-53944514

(En français : https://www.parismatch.com/Actu/Sante/Artemisia-la-plante-miracle-agit-sur-le-Covid19-1690916)

[6] Dr Jade Allegre, MD, : Argile et Coronavirus, 16.04.2020, https://www.youtube.com/watch?v=kczrY_-sZrk

[7] A. Kalcker, Biophysicien, Over 100 Recoverded from Covid-19 with CDS by Physicians of the AEMEMI in preliminary clinical trials, 18.05.2020, https://lbry.tv/@Kalcker:7/100-Recovered-Aememi-1:7

[8] Denis G. Rancourt, PhD, Masks Don’t Work: A review of science relevant to COVID-19 social policy, 04.2020 http://ocla.ca/wp-content/uploads/2020/04/Rancourt-Masks-dont-work-review-science-re-COVID19-policy.pdf   et   https://www.jeremie-mercier.com/covid-19-masques-inutiles/

[9] Dr Pascal Sacré MD, Le jeu des tests: une brique de plus dans la désinformation COVID-19

https://www.mondialisation.ca/le-jeu-des-tests-une-brique-de-plus-dans-la-desinformation-covid-19/5646879

[10] Studies on Covid-19 lethality, 21.06.2020, https://swprs.org/studies-on-covid-19-lethality/

Avis de non-responsabilité: Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.