D’anciens responsables de l’anti-terrorisme et du renseignement mettent en cause la version officielle du 11 septembre

Plus de 40 citoyens états-uniens ayant travaillé pour différents services de Renseignement et de Contre-terrorisme ont sévèrement critiqué le compte-rendu officiel du 11-Septembre ; la plupart d’entre eux demandent une nouvelle enquête. Il est scandaleux que la majorité des États-uniens [et des populations des pays de l’OTAN] soient maintenus dans l’ignorance totale de leurs déclarations publiques, conséquence immédiate du refus des organismes de la presse comme des médias de masse de traiter cette question d’une extrême importance. La crédibilité de ces personnes et leur loyauté envers leur pays ne peuvent être mises en doute, ce que démontre les années de service passées à collecter et analyser l’information, à planifier, et à effectuer des opérations cruciales pour la sécurité nationale des États-Unis.

Ces 41 personnes ont travaillé pour le Département d’État, l’Agence de la sécurité nationale (NSA), l’Agence centrale de Renseignement (CIA), le Bureau fédéral d’investigation (FBI), l’Administration fédérale de l’Aviation (FAA), Le Bureau des douanes et de la protection des frontières ainsi que pour diverses sections de l’armée des États-Unis. Ils sont présentés ci-dessous en fonction du service pour lequel ils ont travaillé.

Département d’État

 Terrell E. Arnold (ancien directeur adjoint du contre-terrorisme et de la planification d’urgence, département d’État)
 Angelo Codevilla (ancien officier du service Étranger au département d’État, actuel vice-président du Conseil des professeurs invités de l’’U.S. Army War College)
 Edward Peck (ancien coordinateur adjoint des programmes secrets des services de renseignement, au Département d’État)

National Security Agency(NSA)

 Lieutenant-colonel Karen Kwiatkowski (témoin oculaire de l’attentat survenu au Pentagone et ancien membre du cabinet du directeur de la NSA)
 Commandant John M. Newman (US Army (à la retraite) ; ancien assistant du directeur de la NSA)

Central Intelligence Agency (CIA)

 Raymond McGovern (ancien responsable de la synthèse des renseignements nationaux)
 William Christison (ancien directeur du Bureau des analyses régionales et politiques)
 Melvin Goodman (ancien chef de division au Bureau des Affaires soviétiques)
 Robert Baer (analyste Proche-Orient)
 Robert David Steele (officier CIA et Marines)
 David MacMichael (ancien officier supérieur d’évaluation avec responsabilité spéciale pour les Affaires de l’hémisphère occidental au Conseil national du renseignement)
 Lynne Larkin (ancien officier des opérations de la CIA

Federal Bureau of Investigation (FBI)

 Edward J. Costello, Jr (ancien agent spécial du FBI, attaché au contre-espionnage)
 John M. Cole (ancien agent spécial du FBI, attaché au contre-espionnage)
 Sibel D. Edmonds (ancienne spécialiste en traduction pour les opérations de contre-terrorisme et contre-espionnage du FBI)
 Rosemary N. Dew (ancien superviseur des agents spéciaux, antiterrorisme et contre-espionnage au FBI)
 Gilbert M. Graham (ancien agent spécial ayant travaillé pour le FBI dans la division du contre-espionnage du Bureau de Washington)
 Behrooz Sarshar (spécialiste en traduction au FBI, effectuant les traductions du Farsi pour les opérations de contre-terrorisme et de contre-espionnage)
 Jane A. Turner (agent spécial du FBI)
 John B. Vincent (agent spécial du FBI)
 Fred Whitehurst (agent spécial du FBI)
 Coleen Rowley (agent spécial du FBI)
 Robert G. Wright, Jr (agent spécial, Unité de lutte contre le terrorisme international)

Federal Aviation Administration (FAA)

 Bogdan Dzakovic (expert de la lutte contre le terrorisme à la division sécurité)
 Steve Elson (agent spécial, contre-terrorisme, renseignement et sécurité)
 Lieutenant-colonel Brian F. Sullivan (agent spécial)

US Customs and Border

 Mark Conrad (Sky Marshall)
 Raymond A. Ciccolilli (Sky Marshall)

Services de renseignement militaire

 Général de division Albert Stubblebine (ancien chef du commandement des services de renseignement et de sécurité (INSCOM) de l’armée de terre)
 Morton Goulder (ancien secrétaire adjoint à la Défense pour le renseignement)
 sénateur Mike Gravel
 Wayne Madsen (ancien officier de renseignement de la Marine)
 John Loftus (ancien officier de renseignement de l’armée de terre. Ancien procureur fédéral des États-Unis)
 Lieutenant-colonel Anthony Shaffer, (ancien commandant du Renseignement humain au sein de l’armée de terre)
 Capitaine Scott J. Phillpott (ancien commandant du programme d’exploitation des données visant à établir la structure globale d’al-Qaïda)
 Commandant Scott Ritter (ancien officier de renseignement du corps des Marines et inspecteur en chef des armes pour la Commission spéciale des Nations Unies en Irak)
 Capitaine Eric H. May (ancien officier de renseignement de l’armée de terre)
 Capitaine Gregory M. Zeigler (ancien officier de renseignement de l’armée de terre)
 William G. Weaver (ancien officier de l’US Army Signals Intelligence)
 Commandant Larry J. Tortorich (ancien commandant adjoint du programme des Missiles de croisière Tomahawk)
 Theodore J. Pahle (ancien officier supérieur de renseignement auprès de l’Agence de renseignement militaire)

Documents joints


 

Document complet au format Pdf (23 pages).

(PDF – 398 ko)
 



Articles Par : Allan Miller

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]