Print

Développement des investissements étrangers dans l’industrie pétrolière iranienne
Par Irib
Mondialisation.ca, 19 avril 2007
IRIB 19 avril 2007
Url de l'article:
https://www.mondialisation.ca/d-veloppement-des-investissements-trangers-dans-l-industrie-p-troli-re-iranienne/5441

Le 12ème exposition internationale des industries du gaz, du pétrole et de pétrochimie a ouvert ses portes, le mercredi 18 avril, à Téhéran. Les organisateurs ont annoncé que l’objectif de cette exposition était de présenter aux investisseurs étrangers les capacités des industries du gaz, du pétrole et de pétrochimie, en Iran, les encourageant à participer aux projets iraniens, dans ce domaine. Cette année, plus de 500 entreprises étrangères originaires de 35 pays, ainsi que 800 entreprises iraniennes, ont participé à cette exposition, chiffres, qui accusent une hausse remarquable, par rapport à l’année dernière, et ce, malgré les propagandes et les pressions, exercées, par certains gouvernements occidentaux, qui cherchent à provoquer des craintes et des inquiétudes chez les investisseurs qui coopèrent aux projets de développement économique et industriels de la RII. L’augmentation de 5% des investissements étrangers, dans le secteur du gaz et du pétrole, montre, toutefois, que les sanctions et les démarches coercitives que les Etats-Unis et certains de leurs alliés européens souhaitaient imposer à l’Iran, ont été, totalement, inefficaces. Lors de l’inauguration de l’exposition internationale de Téhéran, le premier vice-Président iranien, Parviz Davoudi, a déclaré que, malgré les pressions que les gouvernements, américain, allemand, français ou britannique veulent exercer contre l’Iran, par le biais du Conseil de sécurité de l’ONU, les entreprises de ces mêmes pays ont développé leur présence, en Iran. En effet, 126 entreprises allemandes, 65 compagnies britanniques, 23, françaises, ainsi que 21 entreprises chinoises et 18 entreprises russes ont participé, cette année, à la 12ème exposition internationale des industries du gaz, du pétrole et de pétrochimie, à Téhéran.Dans son programme de développement durable, pour une perspective de 20 ans, la RII a donné, en premier lieu, la priorité au développement des infrastructures de ses petites et moyennes industries, dans le secteur du gaz et du pétrole. Parallèlement, on constate que les projets pétrochimiques du pays connaissent un essor considérable, surtout, dans la zone gazière de Pars Sud. Sachez que, pendant l’année en cours, le pays produira plus de 20 millions de tonnes de matières pétrochimiques et que les exportations de ce secteur doubleront, par rapport à l’année dernière.

Avis de non-responsabilité: Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.