Print

Damas a fourni au Hezbollah des missiles anti-aériens capables de viser les F-16
Par G. Houbballah
Mondialisation.ca, 07 mars 2010
Al Manar 6 mars 2010
Url de l'article:
https://www.mondialisation.ca/damas-a-fourni-au-hezbollah-des-missiles-anti-a-riens-capables-de-viser-les-f-16/17990


© Photo Al Manar

Le général brigadier Youssi Biden, chef du département de recherches de l’armée israélienne, a affirmé que Damas a fourni au Hezbollah des armes stratégiques, au cours des derniers jours, dont des missiles anti-aériens russes modernes, du modèle GLA 9K338, capable de viser les drones, les hélicoptères et les F-16.

Il a assuré devant la Knesset que ce dernier développement est dangereux et constitue une transformation stratégique dans l’équilibre de forces au Liban et donc « Israël ne peut pas assister à ce changement sans réagir».

Par ailleurs, selon le quotidien israélien Haaretz « Israël a annulé au cours de ces dernières manœuvres militaires  un exercice auquel était censé participer les forces de réserve »,  cette annulation, explique Haaretz, vise d’abord à montrer que « le front intérieur israélien n’a pas été affecté par le discours du secrétaire général du Hezbollah Sayyed Hassan Nasrallah, et aussi pour dire aux parties hostiles, que Israël ne se  prépare pas à la guerre ».
Toujours selon Haaretz, citant des sources militaires,  l’entité sioniste s’est efforcée ces derniers temps a montré à la Syrie, que se soit par voie officieuse ou officielle qu’elle ne cherchait pas à hausser la tension à travers ses manœuvres militaires.

Pour sa part, le ministre de la Défense, Ehud Barak, a affirmé « qu’Israël suivait de prés toutes les pistes au Liban, et qu’il était temps d’en discuter plus sérieusement, surtout  que le Hezbollah a plus de quarante-cinq mille roquettes de plus en plus élaborés et complexes ».
Cela dit, suite à menaces prononcées par Sayyed Hassan Nasrallah de détruire Tel-Aviv au cas l’entité sioniste bombardait la banlieue-sud de Beyrouth, les forces armées israéliennes ont imaginé différents scénarios, dont l’un impliquait le bombardement de la plus grand tour en Israël, la tour (Moshe Aviv) dans la ville (Ramat Gan).

La tour est composée de soixante-dix étages et comprend des institutions gouvernementales et des appartements résidentiels.
Le Directeur général de la tour (Mickey Bar-IL) a souligné sur l’importance d’une telle manœuvre  sachant que la tour a plusieurs avantages, à savoir que plus de sept mille personnes la visitent chaque jour.

Avis de non-responsabilité: Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.