Dans la guerre du Caucase, il y a aussi Israël

Région :

 « Israël doit être fier de ses militaires, qui ont entraîné les soldats géorgiens » a déclaré  le ministre géorgien de la réintégration (… ! NdT), Temur Yakobshvikli, à la radio de l’armée israélienne. En rapportant cette déclaration, le quotidien israélien Haaretz (11 août) spécifie que l’entraînement a été fourni par « un groupe privé israélien embauché par la          Géorgie ». Ce même journal, dans un autre article, rapporte le témoignage d’un vétéran  des forces armées israéliennes, un certain L., qui, il y a un an, a reçu une proposition alléchante (« y compris en termes d’argent ») de la part de ceux qui avaient été ses commandants. Quand il a quitté l’armée, il a été « embauché par la société Global Cst, qui appartient au général Israël Ziv, et par Defense Shield, propriété du général Gal Hirsh ». Il s’agit  de compagnies militaires privées à qui le gouvernement israélien confie certaines opérations particulières. Global Cst  n’opère pas seulement en Géorgie, mais dans plusieurs autres pays parmi lesquels la Colombie. Tout comme Defense Shield, créée par Gal Hirsh, qui, après  avoir commandé les forces israéliennes dans la guerre d’agression au Liban en 2006, a été critiqué  pour sa conduite inefficiente de la guerre et, à cause de cela, a démissionné de l’armée. Son expérience n’est cependant pas perdue : il a créé sa propre compagnie militaire, dans laquelle il embauche des experts  qui ont déjà été sous ses ordres.

L’armée géorgienne a donc été entraînée non seulement par les Etats-Unis, par le biais surtout du « Georgia Train and Equip Programme » (voir il manifesto du 10 août) mais aussi par Israël à travers des compagnies militaires « privées ». Selon le témoignage de L. rapporté par Haaretz, les instructeurs israéliens ont entraîné des troupes géorgiennes « dans des bases situées dans tout le pays », sous la supervision de Israël Ziv et Gal Hirsh, qui assistaient  aux manœuvres.

En plus des Usa, c’est Israël qui a fourni  à la Géorgie des armes pour une valeur de plusieurs centaines de millions de dollars : parmi ces armes, des avions sans pilotes,  de la dernière génération.  Grâce à l’aide israélienne, s’est vanté le ministre Yakobshvili, «  un petit groupe de soldats géorgiens a réussi à mettre en déroute toute une division russe ». Le rapport fait à Haaretz par l’instructeur L. est cependant moins optimiste : « Les bases militaires où nous avons entraîné  les soldats sont perdues » à la suite de l’offensive russe. Des centaines d’Israéliens ont prudemment été évacués hors de Géorgie par un pont aérien (ils en feront un film sur la liberté, la démocratie etc. … NdT)

 

L’imprudente déclaration du ministre Yakobshvili montre que le conflit géorgien est plus compliqué qu’il n’apparaît. Il confirme, en même temps,  le rôle croissant  joué dans les guerres actuelles par les compagnies militaires privées. Le général (maintenant en repos) Gal Hirsh ne dort pourtant pas tranquille : après celui du Liban, se profile aussi l’échec de l’opération en Géorgie. 

Mais tant qu’il y a de la guerre, il y a de l’espoir.

 

Edition de dimanche 17 août 2008 de il manifesto

http://www.ilmanifesto.it/Qutidiano-archivio/17-agosto-2008/art41.html

Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio



Articles Par : Manlio Dinucci

A propos :

Manlio Dinucci est géographe et journaliste. Il a une chronique hebdomadaire “L’art de la guerre” au quotidien italien il manifesto. Parmi ses derniers livres: Geocommunity (en trois tomes) Ed. Zanichelli 2013; Geolaboratorio, Ed. Zanichelli 2014;Se dici guerra…, Ed. Kappa Vu 2014.

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]