De Franklin Delano Roosevelt à Georges W. Bush

De 1941 à 2001, le chaînon manquant de l’infamie.

Région :

 
Les présidents américains Franklin Delano Roosevelt (à gauche) et Georges W Bush (à droite).

Les 32è et 43è présidents des Etats-Unis partagent un point commun. Ce n’est pas un New Deal. Ce n’est pas le pétrole. Ce n’est pas la famille Cheney. C’est un jour d’infamie. Une attaque surprise. Un discours, peut-être…

Le 7 décembre 1941, à 6h00 du matin, les Etats-Unis sont attaqués par surprise par le Japon. A Pearl Harbor, 2400 personnes vont mourir, 1300 seront blessées, 8 bâtiments navals américains seront touchés, dont 5 détruits, 3 destroyers et près de 390 avions de la base seront pulvérisés. Franklin Delano Roosevelt (1) prononça un discours mobilisateur le lendemain de cette horrible attaque, le 8 juin 1941, et déclara la guerre au Japon.

« Hier, 7 décembre 1941 – date qui restera marquée d’une honte éternelle – les Etats-Unis d’Amérique ont été l’objet d’une attaque soudaine et préméditée de la part des forces aériennes et navales de l’Empire du Japon. […] Nous nous souviendrons toujours de la nature de l’agression qui a été commise contre nous. […] Le peuple américain, fort de son droit, se fraiera un chemin jusqu’à la victoire totale. […] non seulement nous nous défendrons jusqu’à l’extrême limite de nos forces, mais […] nous agirons de façon à être bien sûrs que la menace d’une attaque brusquée de ce genre ne pèsera plus jamais sur nous. […] Confiants en nos forces armées, nous remporterons l’inévitable triomphe grâce à la résolution inébranlable de notre peuple. Et que Dieu nous aide ! » (2).

Le 11 septembre 2001, à 8:46:30 précises, heure locale, la face nord-est de la Tour Nord du World Trade Center est percutée de plein fouet par le vol American Airlines n°11, à New York3, donnant le top départ de la pire attaque terroriste sur le sol américain, de la pire attaque surprise des Etats-Unis d’Amérique depuis le 7 décembre 1941. 2 993 personnes, en incluant 343 pompiers de New York, une cinquantaine de policiers new-yorkais (policiers et officiers de la police du port) et les 19 terroristes, sont morts lors des attaques, et plusieurs milliers d’autres personnes ont été blessées. Les deux tours jumelles du World Trade Center, l’aile occidentale du Pentagone et la campagne de Shanksville, Pennsylvanie, ont subi de terribles dégâts.

Georges W Bush (4) prononça un discours fédérateur le lendemain de cette ignoble attaque, le 12 septembre 2001, et déclara la guerre au Terrorisme. « Les attaques délibérées et meurtrières qui ont été perpétrées, contre notre pays étaient plus que des actes de terrorisme, c’étaient des actes de guerre. Elles requièrent que notre pays s’unisse avec une détermination et une résolution sans faille. Ce sont la liberté et la démocratie qui ont été attaquées. […] »

« Le peuple américain doit savoir que nous faisons face à un ennemi différent de tous ceux qui nous ont combattus. Il se cache dans l’ombre et n’a aucun respect pour la vie humaine. Il s’en prend aux innocents et à ceux qui ne se doutent de rien avant de prendre la fuite. Mais il ne parviendra pas à se cacher pour toujours […]. Cet ennemi n’a pas seulement attaqué notre peuple, mais tous les peuples épris de liberté à travers le monde. Les Etats-Unis utiliseront toutes les ressources à leur disposition pour le vaincre. Nous rallierons le monde derrière nous. Nous serons patients et déterminés. Cette bataille sera longue et nécessitera une résolution sans faille. Mais, n’ayez aucun doute, nous l’emporterons. […] Je veux remercier les membres du Congrès pour leur unité et leur soutien. L’Amérique est unie. Les pays épris de liberté sont à nos côtés. Ce sera un combat monumental du Bien contre le Mal. Mais le Bien l’emportera. Merci. »

Une honte éternelle règne depuis lors sur les dates du 7 décembre 1941, et du 11 septembre 2001. (5-6) Ces jours d’infamie ont entraîné des conséquences terribles. Deux guerres mondiales.


Franklin D. Roosevelt signant la déclaration de guerre au Japon. 


Georges W Bush, entouré de ses conseillers et supporters, signant la loi sur le terrorisme.

1941, 2400 morts, 1300 blessés, des structures détruites. 2001, 3062 morts, des milliers de blessés, des édifices pulvérisés. Des attaques surprises, menées sur le sol des Etats-Unis, contre son drapeau, ses symboles. La liberté bafouée. La démocratie foulée aux pieds. Le Bien défié. Mais ne manque-t-il rien ?

Un troisième jour d’infamie, dans l’histoire glorieuse des Etats-Unis. Une attaque surprise. Une ignoble traîtrise.

Je vous donne quelques indices…

36è président des Etats-Unis. 34 morts. 171 blessés. Un vaisseau états-unien attaqué.

8 juin 1967.

L’USS Liberty. Ce navire espion de la marine américaine, totalement désarmé, alors qu’il naviguait dans les eaux internationales, au large des côtes israéliennes pendant la Guerre des Six Jours7, fut pilonné par des avions et des navires israéliens. L’USS Liberty, bardé de matériel d’écoute et de surveillance électronique, a tenté d’alerter les navires de la VIè flotte qui se trouvaient à proximité. Il avait placé un énorme drapeau américain, pour qu’il soit bien visible depuis les airs. L’attaque, précédée pendant 6 heures de nombreux passages d’avions israéliens de reconnaissance, a duré 75 minutes et s’est terminé par des tirs de torpilles israéliennes. 821 impacts de projectiles divers ont été retrouvés dans la carcasse du navire américain. 821 trous dans la cuirasse des Etats-Unis, infligés par un ami. « Mon Dieu, protégez-moi de mes amis; mes ennemis je m’en charge. »

Je vous invite à consulter le témoignage de James M. Ennes, membre d’équipage ayant survécu à l’attaque, au travers de son livre Assault on the Liberty, et cet article :  http://www.les-identitaires.com/Devenir14/Uss_liberty.htm, de Hervé Van Laethem.

Bien que cet épisode d’infamie là, deuxième de la triste chronologie, ait été étouffé par le gouvernement états-unien lui-même, et n’ait entraîné aucun acte de légitime défense, ni le 8 juin 1967, ni plus tard, plusieurs articles témoignent de sa réalité. (8-9-10-11-12 ) [***]. Vidéo13.

Trois attaques contre le drapeau américain. Trois attaques surprises. Même s’il était en mer, le USS Liberty était un bout du sol américain, recouvert de la bannière étoilée. 1941. 1967. 2001. Trois attaques contre la liberté.

La chaîne des jours d’infamie subis par les Etats-Unis est à présent rétablie.


Attaque sur Pearl Harbor, 7 décembre 1941


Attaque sur le USS Liberty, 8 juin 1967


Attaque sur le World Tarde Center, NY, 11 septembre 2001

Trois jours d’infamie pour le « pays de la Liberté ».

Le président Franklin Delano Roosevelt, après un appel vibrant à la nation traumatisée, a lancé ses troupes et celles du monde entier contre l’Allemagne et le Japon. Le président Georges W Bush, après un discours poignant opposant le Bien au Mal, a lancé ses troupes contre les Afghans et les Irakiens.

Le président Lyndon Johnson a rappelé ses avions et ses troupes, en ce jour de honte éternelle du 8 juin 1967.


De gauche à droite, les 32è, 36è et 43è présidents des Etats-Unis, Franklin Delano Roosevelt, Lyndon Johnson et Georges W Bush.

« Plus vous saurez regarder loin dans le passé, Plus vous verrez loin dans le futur. » Winston Churchill. © Pascal Sacré

1 Roosevelt: http://www.andreversailleediteur.com/upload/args/rooseveltsafe.pdf 
 
2 Partie du discours prononcé par Franklin Delano Roosevelt le 8 décembre 1941.

3 Attentats du 11 septembre 2001 http://fr.wikipedia.org/wiki/Attentats_du_11_septembre_2001  

4 Georges W Bush http://fr.wikipedia.org/wiki/George_W._Bush  

5 Partie du discours de Georges W Bush le 12 septembre 2001.

6 Extraits discours Georges W Bush entre le 12 et le 20 septembre 2001 : http://www.aidh.org/attacks/a04.htm  

7 Guerre des Six Jours : http://www.un-echo-israel.net/Histoire-la-guerre-des-six-jours ,
203 http://www.un-echo-israel.net/Histoire-la-guerre-des-Six-jours  

Articles décrivant ou mentionnant l’attaque israélienne contre le navire américain USS Liberty le 8 juin 1967 :

8 http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=9978  

9 http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=14471

10 http://www.mondialisation.ca/PrintArticle.php?articleId=6245
 
11 http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=5958  

12 http://annedebalam.free.fr/uss_liberty_ward_boston.html  

13 Voir la vidéo : http://www.dailymotion.com/video/xawkib_israel-terrorisme-dyetat-et-11-sept_news  



Articles Par : Pascal Sacré

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]