Print

Des bombes contre Gaza en provenance d’Italie ?
Par Manlio Dinucci
Mondialisation.ca, 19 janvier 2009
Il manifesto 19 janvier 2009
Url de l'article:
https://www.mondialisation.ca/des-bombes-contre-gaza-en-provenance-d-italie/11896

    Le 20 décembre 2008, une semaine avant le début de l’opération « Plomb durci », est parti des Usa un navire marchand du Us Military Sealift Command, avec à bord une cargaison de 989 containers de munitions, en direction du port israélien de Ashdod, via la Grèce. Le 31 décembre, quatre jours après le début de l’attaque contre Gaza, le Pentagone a approuvé l’envoi de deux autres navires marchands chargés de munitions, dont celles au phosphore blanc.

    Le mécanisme s’est cependant enrayé : répondant à un appel lancé par les Palestiniens, le mouvement grec de solidarité est arrivé à empêcher qu’une cargaison d’armes soit embarquée dans le port d’Astakos.

    A ce moment-là -d’après Amnesty International (14 janvier 2009)- « le Département d’Etat de la défense dit qu’il est en train de considérer d’autres moyens pour consigner les munitions à un dépôt étasunien en Israël : un accord Usa-Israël autorise que des munitions étasuniennes déposées en Israël puissent être transférées aux forces israéliennes en « cas d’urgence ».

    Ceci implique aussi l’Italie. Comme en informe l’organisation étasunienne Global Security, le 31° Escadron munitions stationné à Camp Darby – la base logistique étasunienne entre Pise et Livourne, où sont entreposées les bombes pour les forces aériennes et terrestres qui opèrent dans la zone Méditerranéenne, Nord-africaine et Proche-orientale, « est responsable aussi de deux dépôts classifiés situés en Israël ».

  Ces dépôts, utilisés en 2006 contre le Liban, sont donc une sorte de succursale de Camp Darby. Il est donc probable que, contre Gaza, seront utilisées des bombes qui proviennent ou transitent par Camp Darby. Rien d’illégal : la Loi du 17 mai 2005 sur la coopération militaire italo-israélienne prévoit aussi « l’importation, exportation et transit de matériels militaires ».

Cet article est en principe publié sur il manifesto du 17 janvier 2009.
 

Reçu de l’auteur pour traduction (et diffusion) de l’italien par Marie-Ange Patrizio

Avis de non-responsabilité: Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.