Des conseillers militaires américains entrainent les troupes géorgiennes dans des actes de sabotage

Région :

Le 14 septembre 2008, un camion des forces russes du maintien de la paix a heurté une bombe en bord de route en Abkhazie. Il est invraisemblable que les Abkhazes soient derrière cet attentat. L’Abkhazie veut des Russes du maintien de la paix sur son territoire. Le gouvernement abkhaze a accusé les forces spéciales géorgiennes d’être à l’origine de cette attaque contre les Russes du maintien de la paix.

En Abkhazie et en Ossétie du Sud, les soldats russes ont été chargés du maintien de la paix sous le drapeau de la Communauté des États indépendants (CEI), une organisation des anciennes républiques soviétiques, en conséquence directe des accords conclus entre la Géorgie, l’Ossétie du Sud et l’Abkhazie [bien avant les événements qui ont démarré le 8 août, ndt].

L’Abkhazie, l’Ossétie du Sud, et la Russie ont accusé la Géorgie d’exécuter des actes de sabotage et de terrorisme contre les Abkhazes, les Ossètes, et les Russes depuis quelques temps.

Les États-Unis ont aussi été accusés de jouer un rôle majeur dans la tension entre la Géorgie, l’Abkhazie, l’Ossétie du Sud, et la Russie.

Les organismes abkhazes de maintien de l’ordre et de la sécurité ont remis plusieurs photos de militaires et/ou de spécialistes étasuniens formant des militaires géorgiens à des actes de sabotage. Les première, deuxième et quatrième photographies ci-dessous, montrent l’instructeur portant une étiquette avec « US CONTRACTOR » dessus. [Cela se voit très bien à la loupe. Le personnage à bonnet et à lunette a deux étiquettes. Celle à sa droite indique son nom : Mc KEOWN, celle à sa gauche indique : US CONTRACTOR, ndt.]

En aparté, la Révolution Rose, qui a porté l’ancien avocat de New York, Mikheil N. Saakashvili, au pouvoir en Géorgie, a aussi été conçue par le Ministère étasunien des Affaires étranges et diverses ONG agissant soi-disant pour amener la démocratie. Mikheil Saakashvili est en réalité un grand coup porté contre la démocratie et les libertés civiles en Géorgie. Il est impopulaire et accusé de corruption ; il a bridé les droits démocratiques en Géorgie et a arrêté ses opposants politiques. Tout ça avec le soutien du gouvernement étasunien et des autres membres de l’OTAN.

Quelles que soient les affirmations des deux parties, il existe des preuves photographiques évidentes du fait que les États-Unis, tout comme Israël, ont formé des militaires géorgiens à proximité des secteurs de combat.

Ci-dessous, une série de photos, publiées par les militaires russes pour les médias internationaux, démontrant l’implication des États-Unis en Géorgie. Selon plusieurs responsables russes, notamment Sergey Markov de la Douma, la guerre entre la Russie et la Géorgie était en réalité une attaque étasunienne contre la Fédération de Russie par l’intermédiaire de leur marionnette déléguée, le président Mikheil Saakashvili. [Il est probable qu’il s’agissait d’un test du gouvernement de l’ombre étasunien pour jauger la réactivité des Russes. Si c’est bien le cas, il est maintenant renseigné, ndt.] 

Les photographies montrent la formation, faite par du personnel militaire étranger et/ou des spécialistes du sabotage.

À la conférence de presse où les photos ont été dévoilées, Sergueï Nikolaïevitch Fridinsky, le procureur militaire en chef de Russie, a déclaré : « Ces photos montrent nettement des hommes portant des uniformes avec des insignes d’autres pays, debout à côté des agents géorgien du maintien de la paix. Ils ont formé les Géorgiens aux techniques de sabotage, en particulier à la façon de faire des engins grossiers à des fins de subversion et pour tuer des gens. »  

Pour revenir au point de départ de l’attaque des soldats russes du maintien la paix en Abkhazie, les engins utilisés étaient exactement du même type.

 

 

 

 

 

 

 

Sources des photographies : Gouvernement fédéral de la Fédération de Russie et gouvernement abkhaze, Russian News and Information Agency.

Article original en anglais, US Contractors Training Georgian Military in Acts of Sabotage, Photographic Evidence, publié le 14 septembre 2008.

Mahdi Darius Nazemroaya est un auteur indépendant basé à Ottawa et spécialisé dans les affaires du Moyen-Orient. Il est chercheur associé au Centre de recherches sur la mondialisation. 


Traduction libre de Pétrus Lombard.



Articles Par : Mahdi Darius Nazemroaya

A propos :

An award-winning author and geopolitical analyst, Mahdi Darius Nazemroaya is the author of The Globalization of NATO (Clarity Press) and a forthcoming book The War on Libya and the Re-Colonization of Africa. He has also contributed to several other books ranging from cultural critique to international relations. He is a Sociologist and Research Associate at the Centre for Research on Globalization (CRG), a contributor at the Strategic Culture Foundation (SCF), Moscow, and a member of the Scientific Committee of Geopolitica, Italy.

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]