Des nouvelles du monde… « night and day »…

Il paraît que « l’actualité ne s’arrête jamais » … (paroles de journaliste). Si ce constat s’avère exact, la question à se poser est de savoir s’il apporte quoi que ce soit de positif au quotidien des citoyens qui, dans leur écrasante majorité, sentent bien que quelque chose ne tourne pas rond dans le monde et son « actualité » incessante…

« (…) Ça tape, ça tape, ça tape

Ça crie, ça crie, ça crie

Ça tape, ça crie, ça gueule

Et puis, ça rotative

Et l’encre sèche vite dans les pattes des gens

Et le sang des nouvelles a rougi dans leurs mains (…) » *

Comme chaque année, 2017 aura connu son lot de catastrophes naturelles – tremblements de terre, ouragans et tempêtes tropicales, réveil de volcans, pluies diluviennes, inondations, glissements de terrains, sécheresses, canicules et incendies incontrôlables, … – ainsi que son lot de guerres et « attentats terroristes » qui se sont multipliés sous toutes les latitudes… sans oublier les déplacements mondialisés du pape, quelques évènements sportifs habituels, ni le nombre croissant de migrants fuyant leurs conditions de vie épouvantables et tentant de joindre les côtes européennes par n’importe quel moyen… sans savoir que de sordides accords ont été passés entre l’Europe et la Libye pour ne pas les laisser atteindre leur objectif, quitte à les repousser et à les laisser se noyer en pleine mer de manière délibérée : (https://fr.yahoo.com/news/migrants-vidéo-choc-d-apos-200206680.html)… ah oui, j’oubliais, et le lancement du énième nouveau téléphone portable… bref, de quoi faire le buzz, presque chaque semaine…

Rien de neuf en somme…

2017 c’est aussi « l’affaire Fillon » … l’improbable locataire de la Maison Blanche… l’élection du candidat « Rotschild » qui ont fait les choux gras des médias… Quelques mois auparavant, il y avait eu la photo du petit Omrane rescapé des décombres d’un immeuble bombardé à Alep, à la suite de celle du petit Aylan échoué sur une plage turque, un an plus tôt… C’est « vendeur », les enfants martyrisés… Le (bobo) monde se levant alors comme un seul homme pour dénoncer les conditions infrahumaines des migrants traversant la Méditerranée dans le but d’atteindre l’Eldorado européen… et exhortant les gouvernements de l’UE à revoir la manière dont ils accueillaient les déshérités du moment. L’on a vu ce qu’il en était…

Il y a eu aussi l’emploi d’armes chimiques par l’armée syrienne contre sa population… et qui se révéla être un fake news, les armes en question étant stockées dans des entrepôts de l’Etat islamique… bombardés par l’aviation du gouvernement qui ne pouvait savoir ni deviner ce que les mercenaires y avaient caché… Mais, les petites gens ne comptent pour rien dans le bras-de-fer qui se joue entre l’Est et l’Ouest et tous les coups sont permis…

Cette guerre syrienne interminable – comme celle d’Afghanistan ou celle menée par la colonie israélienne contre les Palestiniens – ne faisant plus « recette » dans nos médias, il fut question du massacre de la minorité musulmane Rohingya au Myanmar (ex-Birmanie)… problème ancien, mais redécouvert d’un coup, pour la cause…

Au bout de quelques jours et du besoin compulsif d’une société addictive aux scoops, cette information céda la place aux divulgations des scandales sexuels de femmes dénonçant leurs agresseurs à travers le #balancetonporc…

Puis, le relais fut pris par les nouvelles révélations (ah, bon ?…) des Paradise papers (après celle des Panama Papers)… et la liste de noms de sociétés et de personnalités connues qui y planquent leur pognon… liste s’ajoutant à celle des scandales financiers qui fleurissent régulièrement dans la sphère du monde politique… (voir l’Alerte en fin d’article).

Ensuite, ce fut la vente d’êtres humains comme esclaves en Libye… ce qui semblait être le comble du comble… Quoi ?!, cela existe encore de nos jours ?! Ben, oui, ce sont ceux qui ont échappé à la mort, refoulés par des gardes côtes comme sur la vidéo en lien ci-dessus… sans compter que la traite humaine a toujours persisté mais que personne ne s’en est jamais inquiété jusqu’au moment où la chaîne américaine CNN en fasse une vidéo cachée et la diffuse sur internet… cette même chaîne qui filme et soutient les guerres menées par son gouvernement contre l’Irak, la Libye, la Syrie et n’hésitant pas à en diffuser de temps à autre de fausses infos…

Aujourd’hui, c’est la déclaration du président Trump sur le statut de Jérusalem qui fait la ‘Une’ des médias…

Jamais, une info n’a semblé être balayée par la suivante aussi rapidement que de nos jours… et cela, quelle qu’en soit la gravité… Tout est ramené sur le même plan… sans plus aucune hiérarchie des valeurs… tout, se mêlant et se déclinant sur le mode de l’émotionnel… N’ayez plus de cerveau ni de raison, ayez la gorge nouée et la larme facile…

Ainsi, des obsèques de J. Halliday – dont un calicot affichait « Notre Dieu » … rien que ça ! – qui auraient coûté environ 650 millions d’euros (!)… dernier pied-de-nez d’une star qui n’a cessé d’organiser son exil fiscal afin d’échapper à l’impôt… Ceux qui ne sont pas « fans » du chanteur apprécieront les largesses de l’Etat à son égard, avec leurs deniers…

Allez comprendre… !

Sauf… qu’il n’y a plus rien de rationnel à comprendre de l’organisation d’un monde qui fonctionne de la sorte… Tous les plans sont mêlés… et (presque) plus personne ne s’y retrouve, sauf ceux qui en tirent profit sur le moment, puisque dorénavant, c’est la seule loi qui prévaut : le profit rapide de quelques-uns au nez et à la barbe de tous les autres…

« (…) Pour que le désespoir même se vende

il ne reste qu’à en trouver la formule

Tout est prêt : les capitaux, la publicité, la clientèle

Qui donc inventera le désespoir ? (…) » **

Et en vérité, comme des « experts » ont étudié nos comportements depuis des lustres, ils ont trouvé la manière de nous récupérer et nous n’avons même plus conscience que nous « consommons » de l’information comme n’importe quel autre produit que l’on nous vend…

AInsi, une info chasse l’autre… chacune à son tour, comme en ces jours de fin décembre, la situation désespérée que traversent les populations assassinées depuis 1000 jours au Yémen, l’un des pays les plus pauvres de la planète, avec les armes de l’Arabie saoudite que nos « démocraties modèles » lui vendent régulièrement sans sourciller… business as usual, comme on dit… Qui s’en émeut… ? Les fêtes approchent, on ne va pas les gâcher et s’embarrasser de ce qui se passe dans ces régions exotiques, quand même…

Alerte info ! Voici la dernière ! Il semble que le déplacement du 1er ministre E. Philippe n’ait pas coûté les 350.000€ annoncés mais bien 480.000€ du fait que l’avion militaire initialement prévu a dû rentrer à vide… (https://francais.rt.com/france/46724-vol-prive-edouard-philippe-ajouter-130000-euros). 480.000€ c’est environ 34 ans de SMIC… auquel chaque année, ces cols blancs concèdent quelques centimes… Quelle honte ! Mais, pas de panique, le principal intéressé dit « assumer pleinement ». Ah, ok, on est rassurés alors… Quoi que, il est un peu facile d’assumer quand il n’y a aucune conséquence à la clé… Moi aussi, je pourrais assumer dans ces conditions ! Si les Français n’étaient pas lobotomisés comme ils semblent l’être, ils exigeraient la démission immédiate de cet arrogant et son inéligibilité à vie pour usage inconsidéré de biens publics ! 34 ans de SMIC pour un voyage, faut oser ! Il paraît que depuis cet « incident », le président Macron qui souhaitait passer commande auprès d’Airbus pour son « Air Force One » avant Noël, hésite… Le pauvre, il n’aura pas son hochet dans la hotte et devra patienter quelques mois… le temps que soient oubliées les frasques de son ministre.

Ainsi va le monde… de plus en plus soumis aux « lois du marché globalisé » qui en arrive à lui dicter quand applaudir et quand renâcler, quand rire et quand pleurer… mais assurément de plus en plus décérébré… ce qui finira par le mener au désastre final dont d’autres « experts » commencent à nous expliquer que l’échéance se rapproche à grand pas au point que nous pourrions y assister… et en être victimes, évidemment…

« (…) Ça tape, ça tape, ça tape,

Ça crie, ça crie, ça crie,

Ça tape, ça crie, ça gueule

Et puis ça rotative

Et l’encre fait aux gens des souvenirs encrés

Et les nouvelles jouent aux quatre coins du monde

Des nouvelles à la gland, des nouvelles du monde (…) » *

 

Daniel Vanhove

22.12.17

* Night and Day

** Préface : Léo Ferré – Extraits



Articles Par : Daniel Vanhove

A propos :

Daniel Vanhove est Observateur civil et auteur. Son dernier ouvrage La Démocratie Mensonge – 2008 – Ed. Marco Pietteur – coll. Oser Dire.

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]