Des personnalités américaines appellent l’armée U.S. à refuser les ordres d’attaquer l’Iran

Des musiciens ou des chanteurs de légende comme Willie Nelson, des écrivains, des mères de soldats tués comme Cindy Sheehan, le révélateur des « papiers du Pentagone » Daniel Ellsberg, des officiers hors-cadre comme le colonel de l’U.S. Army Ann Wright, des députés, des sénateurs, des rabbins, des écrivains, des animateurs de radio, et des dizaines d’éminentes personnalités américaines viennent d’appeler les chefs d’Etat-Major et l’ensemble des militaires américains à refuser d’obéir aux ordres d’attaquer l’Iran.

Cette initiative inouïe, préventive, probablement unique dans les annales de l’histoire, atteste de l’extrême gravité de la situation et de l’imminence d’une attaque contre l’Iran, que d’aucuns considèrent comme le point de départ possible d’une 3e Guerre mondiale (World War III) qui serait pire que les précédentes. Elle montre que la désobéissance civique est le dernier recours contre le totalitarisme montant (voir le texte de Daniel Ellsberg), et qu’elle prend toute sa portée quand ce sont les militaires eux-mêmes qui refusent d’obéir à des ordres illégaux ou immoraux.

Les militaires américains n’ont d’ailleurs pas attendu cet appel pour opposer une résistance de plus en plus marquée aux projets criminels des néoconservateurs encore au pouvoir à la Maison Blanche. Sans les fuites organisées par eux ou par certains membres de la communauté du renseignement, et sans le courage de certains journalistes, les préparatifs guerriers de l’administration Bush auraient été moins connus. Le dernier de ces actes de résistance ayant défrayé la chronique a eu lieu le 30 août dernier, quand des officiers de l’US Air Force ont révélé dès qu’ils l’ont appris le transfert illégal de 6 missiles nucléaires d’une base à une autre d’où ils auraient dû, semble-t-il, partir pour le Moyen-Orient – faisant ainsi échouer l’opération.

Il est temps qu’en France et en Europe, l’opinion publique donne de la voix et apporte son soutien aux résistants américains à la guerre. Nous proposons qu’en France un appel du même ordre soit lancé, pour décourager toute velléité de soutien de la France à une nouvelle aventure militaire de l’administration Bush au Moyen-Orient, ce qui réduirait un tant soit peu le risque de voir les Etats-Unis s’y lancer.

Pour réagir : [email protected] .

ACDN, le 5 octobre 2006

Cette lettre a été placée sur Internet pour recevoir d’autres signatures en tant que pétition : http://www.dontattackiran.org

 

Voici le texte de la lettre, traduit de l’américain par ACDN :

Aux chefs de l’etat-major général et à tous les personnels militaires des Etats-Unis :

 

N’attaquez pas l’Iran.

Toute attaque en premier des Etats-Unis contre l’Iran serait illégale.

Toute attaque en premier des Etats-Unis contre l’Iran serait criminelle.

Nous, citoyens des Etats-Unis, vous demandons respectueusement, à vous courageux hommes et femmes de notre armée, de refuser tout ordre d’attaquer « préventivement » l’Iran, une nation qui ne représente aucune menace sérieuse ou immédiate pour les Etats-Unis. Attaquer l’Iran, une nation souveraine de 70 millions de personnes, serait un crime d’une grande ampleur.

Fondement légal de notre demande – N’attaquez pas l’Iran :

Les principes de Nuremberg, qui sont une partie de la loi des Etats-Unis, stipulent que tous les personnels militaires ont l’obligation de ne pas obéir à des ordres illégaux. Le manuel de terrain de l’Armée 27-10, sec. 609 et UCMJ, art. 92, intègre ce principe. L’article 92 dit : « Un ordre général ou un règlement est légal à moins qu’il ne soit contraire à la Constitution, qui est la loi des Etats-Unis… »

Toute stipulation d’un traité international ratifié par les Etats-Unis devient la loi des Etats-Unis. Les Etats-Unis sont partie à et signataires de la Charte des Nations Unies, dont l’article II, alinéa 4, énonce : « Les Membres de l’Organisation s’abstiennent, dans leurs relations internationales, de recourir à la menace ou à l’emploi de la force contre l’intégrité territoriale ou l’indépendance politique de tout Etat… » Etant donné que l’Iran n’a pas attaqué les Etats-Unis et que les Etats-Unis sont partie à et signataires de cette Charte, toute attaque de l’Iran par les Etats-Unis serait illégale non seulement au regard de la loi internationale mais encore au regard de la Constitution des Etats-Unis, qui reconnaît nos traités comme la Loi Suprême du Pays. Quand vous êtes entrés dans l’armée, vous avez prêté serment à notre Constitution.

Obéir aux ordres de votre gouvernement ou de votre supérieur ne vous relève pas de votre responsabilité devant la loi internationale. D’après les principes de la Loi Internationale reconnus dans la charte du Tribunal de Nuremberg, la complicité dans l’exécution de crimes de guerre est un crime selon la loi internationale.

Contexte :

Les accusations de l’Administration Bush contre l’Iran n’ont pas été prouvées. Ni le développement d’armes nucléaires, ni le fait de fournir une aide à l’Irak, s’ils étaient prouvés, ne constitueraient de justification pour une guerre illégale.

Une attaque contre l’Iran pourrait provoquer la formidable armée iranienne à attaquer les troupes U.S. stationnées en Irak. Des milliers de nos soldats pourraient être tués ou faits prisonniers. Une attaque U.S. contre les installations nucléaires iraniennes pourait aussi signifier la mort par irradiation de dizaines de milliers de civils iraniens innocents. Les gens en Iran ont peu de contrôle sur leur gouvernement, et pourtant ils souffriraient terriblement en cas d’ataque U.S. Des bombardements aériens équivaudraient à une punition collective, une violation de la convention de Genève, et sèmeraient certainement la haine pour les générations à venir. Les enfants représentent un quart de la population de l’Iran.

Par dessus tout, nous vous demandons de regarder le résultat de nos actions en Irak, qui en ont fait « une cause célèbre pour les djihadistes », comme l’admettent les services de renseignement U.S. – une situation qui n’existait pas avant que nous ne l’attaquions. Nous devons regarder en face le fait que notre fol usage de solutions militaires nous a créé davantage d’ennemis et a réduit la sécurité des familles américaines. C’est la diplomatie, pas la guerre, qui est la solution.

Sachez ce que vous risquez en refusant un ordre illégal ou en signant cette déclaration :

Nous lançons cet appel sciemment et délibérément, conscients du risque que, en violation des droits que nous reconnaît le Premier Amendement, nous pourrions être poursuivis au titre de certaines sections subistantes de la Loi sur l’Espionnage (Espionage Act), loi contraire à la Constitution, et que nous pourrions être arrêtés, emprisonnés, ou interdits d’emploi par le gouvernement.

Nous lançons cet appel en ayant également conscience que vos choix ne sont pas faciles. Si vous obéissez à un ordre illégal de participer à une attaque d’agression contre l’Iran, vous seriez susceptibles d’être poursuivis pour crime de guerre. Si vous tenez compte de cet appel et désobéissez à un ordre illégal, vous pourriez être poursuivis fallacieusement pour des crimes tels que la trahison. Vous pourriez être traduits fallacieusement en cour martiale. Vous pourriez être emprisonnés. (Pour joindre un avocat ou en savoir plus sur les conséquences possibles, contactez The Central Committee for Conscientious Objectors, Courage to Resist, Center on Conscience and War , Military Law Task Force of the National Lawyers Guild 415-566-3732, or the GI Rights Hotline at 877-447-4487.)**

 

Demande finale :

Nos dirigeants disent souvent que la force militaire doit être un dernier recours. Nous vous prions instamment de faire passer cette politique dans la réalité, et de refuser les ordres illégaux d’attaquer l’Iran. Nous vous promettons de vous soutenir pour protéger le public américain et les civils innocents à l’étranger.

Notre avenir, l’avenir de nos enfants et des enfants de nos enfants, repose entre vos mains.

Vous connaissez les horreurs de la guerre. Vous pouvez arrêter la prochaine.

Avec nos sincères salutations,

  Daniel Ellsberg,

  Thom Hartmann,

  Rabbi Michael Lerner,

  Rabbi Steven Jacobs,

  Cynthia McKinney,

  Willie Nelson,

  Cindy Sheehan,

  Norman Solomon,

  Elizabeth de la Vega,

  Gore Vidal,

  Ann Wright,

  James Abourezk, former U.S. Senator, (D) South Dakota

  Stacy Bannerman, Author, « When the War Came Home »,

  Military Families Speak Out Charter Board member John Bonifaz, constitutional attorney and author of « Warrior-King : The Case for Impeaching George W. Bush. »

  Amy Branham, Gold Star Mother of Sgt. Jeremy R. Smith, US Army Reserves, Nov. 1981-Feb. 2004

  Blase Bonpane, Ph.d, Director OFFICE OF THE AMERICAS

  David Clennon, Actor/activist

  Tim Carpenter, Executive Director, Progressive Democrats of America

  Daniel Ellsberg, author of « Secrets : A Memoir of Vietnam and the Pentagon Papers. »

  David Cobb, 2004 Green Party Presidential Candidate

  Jeff Cohen, author/media critic

  Elizabeth de la Vega, former federal prosecutor and author of U.S. v. George W. Bush

  Karen Dolan, Director, Cities for Progress/Cities for Peace

  Anne Feeney, activist/folksinger or Local 1000, AFM

  Mike Ferner, Navy corpsman ;

  Secretary, Veterans for Peace

  Bob Fertik, President Democrats.com

  Laura Flanders, Radio Host on Air America

  Bruce K. Gagnon, Coordinator Global Network Against Weapons & Nuclear Power in Space

  Lila Garrett, KPFK Host of « Connect the Dots »

  Liberty Godshall, writer, Defenders of Wildlife, Natural Resources Defense Council

  Hon. Jackie Goldberg, California Assembly Member (AD 45), retired.

  Kevin Alexander Gray, writer, and organizer with the Harriet Tubman Freedom House Project

  Representative Betty Hall, Hillsborough District 5, New Hampshire General Court

  David L. Harris, MD

  Tom Hayden

  Thom Hartmann, author and Air America radio host

  Valerie Heinonen, o.s.u., Ursulines of Tildonk for Justice and Peace

  Jenny Heinz , member of CodePink, member of Granny Peace Brigade Rabbi Steven Jacobs, Los Angeles

  Michael Jay, Steering Committee, Progressive Democrats of Los Angeles

  Charles Jenks, co-founder and editor of traprockpeace.org Justice Through Music

  Antonia Juhasz, author, The Bush Agenda : Invading the World, One Economy at a Time

  Jerry Kass, playwright and professor at Columbia University

  Dr, Nazir Khaja ,Chairman, Islamic Information Service, Los Angeles, CA.

  Mimi Kennedy, National Chair, Progressive Democrats of America

  Rabbi Michael Lerner, Editor, Tikkun and Chair, the Network of Spiritual Progressives

  Summer Lipford, Gold Star Mother,NC 28677

  David Lindorff, Author, The Case for Impeachment

  Alice Lynn, Delegate, California Democratic Party (41st AD)

  Ben Manski, Executive Director, Liberty Tree

  Ray McGovern, Army infantry/intelligence officer, 1962-64 ; CIA analyst 1964-90.

  Cynthia Mckinney, former Congresswoman

  Barbara Mills-Bria, Be The Change-USA

  Bill Moyer, Executive Director, Backbone Campaign

  Willie Nelson, Entertainer, Peace Activist

  Annie Nelson, Sustainable Biodiesel/Peace Activist

  Honorable Eric Oemig – Washington State Senator

  Geov Parrish, Executive Director Peace Action of Washington

  Jacob Park, Founder, A28.

  Brad Parker, Officer of the Progressive Caucus of the California Democratic Party

  Bill Perry, Director, Delaware Valley Veterans For America

  Gareth Porter, investigative journalist and historian

  Marcus Raskin, member of National Security Council Staff under President Kennedy

  Dorothy Reik, President, Progressive Democrats of the Santa Monica Mountains

  Coleen Rowley, retired FBI Agent and former Chief Division Counsel of Minneapolis Division of the FBI

  Bill Scheurer, Editor, PeaceMajority Report

  Randi Scheurer, IL-Dist. 8, Congressional Candidate

  Cindy Sheehan, Gold Star Families for Peace

  Alice Slater, Abolition 2000 New York

  Norman Solomon, Author and syndicated columnist

  David Swanson, Afterdowningstreet.org

  John Stauber, Co-author, « Weapons of Mass Deception : The Uses of Propaganda in Bush’s War on Iraq »

  Jonathan Tasini, PDA NY

  Ethel Tobach, Ph. D., member of Psychologists for Social Responsibility

  Tina Richards CEO Grassroots Americaredith, Gold Star Mother, Proud Mom of Lt Ken Ballard- KIA 5.30.04

  Gore Vidal, Author

  Marcy Winograd, President, Progressive Democrats of Los Angeles

  Ann Wright, US Army Colonel (Retired) and US diplomat who resigned in March, 2003 in opposition to the Iraq war.

  Kevin Zeese on behalf of Voters for Peace and Democracy Rising

  Velvet Revolution

** Ces sources de renseignement sont ouvertes au public, et le fait de les signaler n’implique pas que ces organisations soutiennent la présente pétition.

Lettre originale en anglais.



Articles Par : Global Research

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]