Dictature totalitaire

Le gouvernement israélien met au point une loi interdisant aux Palestiniens arrêtés pour transgressions sécuritaires de s’entretenir avec un avocat pendant 50 jours. Cette loi permettra également à la police et aux services intérieurs du renseignement d’interroger les suspects pendant 96 heures au lieu des 48 heures autorisées actuellement.

Le ministère de la Justice réfute les arguments émis par différents juristes opposés à ce projet de loi en se basant sur le fait que  »depuis le retrait de Gaza, la police et les services intérieurs du renseignement peinent durant les interrogatoires de suspects sécuritaires et ne pourront plus mener des enquêtes efficaces s’ils n’ont pas des moyens adéquats à leur disposition ».



Articles Par : Global Research

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]