Print

Discrimination, ennemie inacceptable de la devise française: Liberté, Égalité, Fraternité
Par Dr Gérard Delépine
Mondialisation.ca, 02 août 2021
nouveau-monde.ca
Url de l'article:
https://www.mondialisation.ca/discrimination-ennemie-inacceptable-de-la-devise-francaise-liberte-egalite-fraternite/5658913

Comment reproduire les pires moments de l’Histoire

On nous reproche parfois de faire le parallèle entre ce qui s’est passé durant la dernière guerre et ce qui se passe aujourd’hui en France et en particulier entre le passe sanitaire et l’étoile jaune, car cela « banaliserait » les crimes qui ont été commis contre nos frères juifs.

Eux n’ont pas oublié.

La photo que vous voyez ci-dessus n’a pas été prise par des comédiens à Paris, mais en Israël, lors d’une manifestation contre le passe sanitaire et ce sont des Israéliens qui dénoncent ces similitudes entre l’étoile jaune et le passe.

Il ne s’agit pas de banaliser les horreurs inhumaines qui ont été commises contre eux, mais de rappeler que « le ventre est encore fécond d’où naît la bête immonde » et la grande leçon qu’Anna Arendt a tirée de la Shoah, la banalité du mal et des bourreaux nazis « le plus terrible c’est qu’il s’agissait d’hommes très ordinaires » qui prétendaient agir « pour le bien de la nation allemande ». Comme nos dirigeants et la majorité godillot qui a voté cette loi de discrimination incroyable « pour la santé des Français ».

Une loi qui instaure une discrimination totalement contraire à nos valeurs

Le passe sanitaire instaure une discrimination majeure entre les Français, sans précédent dans l’histoire de la république autre que celle instaurée en 1940 par le gouvernement de Vichy.

Hier, c’était sur la race, aujourd’hui sur les opinions. Si on doute de la parole du président (qui a tellement menti)[1] et de l’efficacité et de l’innocuité des pseudos vaccins expérimentaux actuels, on est traité d’irresponsable, d’égoïste, de complotiste, d’ennemi de la nation, et transformé en citoyen de seconde zone dont il faut « pourrir la vie », comme celle des juifs lors de la période la plus sombre de notre histoire.

La loi du 3 octobre 1940 portant statut des Juifs, suivie par près d’un millier de textes, décrets et règlements antisémites adoptés et appliqués sans états d’âme par des fonctionnaires zélés ont déchu les porteurs de l’étoile jaune de tous leurs droits fondamentaux en leur interdisant entre autres de travailler.

En 1941, les médecins porteurs de l’étoile jaune furent interdits d’exercice dans le silence général complice. L’ordre des médecins y veillait. En octobre 2021, ceux qui n’ont pas de passe ne pourraient plus travailler comme médecin. L’Ordre y veillera.

Dès 1941, la loi interdisait aux porteurs de l’étoile jaune de travailler comme fonctionnaires. Aujourd’hui, la loi scélérate cible les soignants, les pompiers et les serveurs de cafés restaurants, mais la majorité présidentielle rêve d’étendre cette interdiction de travailler des « sans passe » à l’ensemble des professions et en particulier aux enseignants.

La loi scélérate interdit aux « sans passe » de côtoyer les vaccinés dans les cafés et restaurants, cinéma, lieux de culture et les autres lieux publics comme les nazis interdisaient aux porteurs de l’étoile jaune de fréquenter les « bons aryens ».

Cette loi scélérate va plus loin que les lois de Vichy en interdisant aux « sans passe » de consulter ou d’entrer à l’hôpital contraignant les médecins de choisir entre soigner ou obéir[2] en violant leur serment d’Hippocrate.

Cette loi organise la rupture du secret médical, fondement de la médecine depuis ses origines, puisqu’elle organise la divulgation des données médicales personnelles détenues par l’assurance maladie à toutes sortes de tiers.

Alors que Tik Tok est condamné aux Pays-Bas pour ne pas avoir clairement prévenu ses utilisateurs de la divulgation possible de leurs données personnelles, l’état organise la transmission de nos données médicales les plus sensibles à de nombreux tiers sans que l’organisme chargé de la protection de notre vie privée [La CNIL] proteste.

Le QR code constitue l’équivalent des matricules si chers aux nazis, qu’ils tatouaient sur les déportés pour les déchoir de leur humanité et qu’ils ne soient plus considérés que comme des numéros.

La loi instaure la déchéance des droits civiques des « sans passe » en leur interdisant l’entrée des bureaux de vote. Une telle manœuvre visant les élus communistes a été utilisée par Hitler après l’incendie du Reichstag pour obtenir la majorité qui lui était nécessaire pour parvenir au pouvoir.

Exclure une partie de la population désignée comme responsable des malheurs de l’Allemagne (communistes, juifs, tziganes, homosexuels) de la société a été la première mesure des nazis avant de les mettre dans les camps pour les assassiner. Aujourd’hui, en France, une majorité parlementaire qui n’a recueilli qu’une infime proportion des voix des inscrits au dernier scrutin électoral désigne les réticents à la vaccination comme responsables de la poursuite de l’épidémie et les exclut du reste de la population sans justification sanitaire réelle. Toute discrimination est dangereuse et constitue le premier pas du retour vers la barbarie.

Une discrimination fondamentalement illogique.

Si les vaccinés croient que les vaccins sont efficaces, ils doivent se sentir protégés et n’ont aucune raison de craindre les non-vaccinés. Et s’ils ne croient pas que les vaccins les protègent, pourquoi seraient-ils davantage protégés par la vaccination des autres ?

Une discrimination inefficace dans la vie réelle

Croire que cette discrimination peut permettre de limiter les contaminations est un mythe démenti par les faits avérés dans le monde réel.

En Autriche, un passe a été instauré le 1er juillet alors que l’épidémie régressait naturellement. Depuis l’instauration du passe, le nombre de nouvelles contaminations quotidiennes a explosé.

Aux Pays-Bas

Les suites du festival Verknipt à Utrecht confirment l’inefficacité du passe. Les organisateurs croyaient protéger les participants en leur imposant un passe sanitaire via l’application CoronaCheck, prouvant qu’ils avaient été soit testés négatifs, soit vaccinés, soit guéris d’une infection corona précédente. Mais quelques jours après le festival, sur les 20 000 participants, on dénombre, plus de mille nouveaux infectés par le coronavirus (dont une grande majorité de vaccinés !). Cet incident démontre que ni la vaccination ni le passe ne protègent réellement.

Alors pourquoi veut-on nous imposer des mesures inefficaces et discriminatoires totalement contraires à nos valeurs ?

Le pass est inefficace, car les vaccins ne protègent ni les vaccinés ni leurs contacts

Si le pass ne sert à rien sur le plan sanitaire, c’est que les pseudo vaccins actuels sont trop peu efficaces, et qu’ils ne protègent ni les vaccinés ni ceux qui les côtoient.

À Chavagnes-en-Paillers, en Vendée, entre le 14 avril et le 21 avril, tous les prêtres retraités des Fils de Marie Immaculée ont reçu l’un des vaccins expérimentaux ARNm à l’exception d’un prêtre infecté auparavant. Sur les 22 prêtres vaccinés, 21 sont tombés malades et sept sont décédés dans un délai de deux à trois semaines et demie.

On ne compte plus les EHPAD de France et d’Europe qui ont subi des flambées d’épidémies mortifères malgré la vaccination de tous leurs pensionnaires

À bord du HMS Queen Elizabeth, le nouveau porte-avions britannique, une épidémie de Covid a éclaté après une escale à Chypre avec plus de 100 cas, alors que tous les 1300 marins à bord avaient reçu leurs deux doses depuis plus de trois mois.

En Israël, les vaccinés représentent près de 50 % des nouveaux cas et sont plus nombreux en réanimation que les non-vaccinés au point que les responsables de la santé qui prétendaient que le vaccin Pfizer était très efficace envisagent maintenant de reconfiner la population et de recommander une troisième injection.

Santé Publique Angleterre, faisant le bilan des derniers mois constate que sur les 257 personnes qui sont mortes de Covid entre le 1er février et le 21 juin, 163 (63,4 %) avaient déjà reçu au moins une dose du vaccin, et conclue : « les personnes vaccinées meurent plus que les non -vaccinées ».

Alors pourquoi veulent-ils nous imposer une mesure inefficace en violant nos libertés fondamentales alors que la prétendue épidémie actuelle au variant delta n’est qu’une augmentation de tests positifs, des cas sans augmentation des nombres de malades, ni d’hospitalisations, ni de séjours en réanimations, ni de morts ?

La liberté est notre bien le plus précieux ; elle n’est pas négociable.[3][4]

Dr Gérard Delépine

 

Notes

[1] Après avoir ment sur les stocks, sur les masques, sur la pénurie de moyens pour les soignants, il s’est parjuré sur la vaccination et le pass sanitaire En décembre 2020, il affirmait : « La vaccination ne sera pas obligatoire », avant de la rendre, de fait, obligatoire. En avril 2021 : « Le pass sanitaire ne sera jamais un droit d’accès qui différencie les Français » avant d’en faire un droit d’accès qui différencie les Français.

[2] Titre d’un de nos livres prémonitoires publié avant les dernières élections présidentielles

[3] Laurent Montesino « Si nous acceptons, ce chantage, nous accepterons tout » — Entretien essentiel
France Soir le 28/07/2021
https://www.francesoir.fr/videos-lentretien-essentiel/si-nous-acceptons-ce-chantage-nous-accepterons-tout-laurent-montesino

[4] Tranchant Alain – la-liberte-ne-se-négocie-pas
https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/la-liberte-ne-se-negocie-pas France Soir 29/7/21

Avis de non-responsabilité: Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.