Élection présidentielle française 2017 : À qui profite le crime?

On se souvient qu’en 2012, le candidat du système, Nicolas Sarkozy, était en mauvaise posture dans la campagne électorale.

Surgissait alors une série de crimes odieux déclarés être commis par Mohamed Merah, transformé en « terroriste » « providentiel », qui allait replacer Sarkozy dans une dynamique positive, redorant le blason du candidat malmené par une campagne fastidieuse et pessimiste pour lui…

Nous attendons encore aujourd’hui les preuves d’enquêtes démontrant que Mohamed Mérah était bien l’auteur de ces « crimes » odieux venus détourner le ton de la campagne électorale. A l’heure où j’écris ces mots, il y a toujours plus de preuves en faveur de la non implication de Mohamed Mérah dans ces crimes que de preuves en faveur de son implication. Mais, bien entendu, personne ne dit rien sur le sujet volontairement enterré et bien gardé dans le long silence entretenu par un Pouvoir ayant ouvertement déclaré, en son temps, « ne pas être pressé d’en faire la lumière » sic François Hollande !

Mais, cet épisode ouvertement calculé en fonction d’un discours sécuritaire et destiné à faire peur aux gens, n’avait pas fonctionné en direction de Sarkozy. En revanche, il avait fonctionné en direction de Hollande qui de toute manière serait le relais désigné par le système. Toute l’attention et la tension sur Sarkozy étaient habilement détournées vers le candidat Hollande qui engrangeait confortablement « la mise » sans devoir trop se justifier du « tout bénef » dont il profitait grassement, déclarant qu’il corrigerait les « dysfonctionnements » de l’équipe précédente au pouvoir!

Ce jeu de dupe avait fonctionné. La diversion avait atteint l’objectif recherché : faire passer un candidat hybride (dans les apparences socialiste et dans la réalité néo libéral) pour un tour de passe-passe que les Français auraient la désagréable surprise de comprendre plus tard à leurs dépens !

Hier soir, jeudi 20 avril, à l’heure même où les candidats étaient réunis pour une dernière intervention télévisée sur France 2, nous avions le droit à un « remake » de 2012 !

La première question qui m’est venue spontanément à l’esprit était celle de savoir à qui profitait le crime ?

A qui profite cet événement survenu à un moment bien déterminé et après une annonce faite quelques jours avant par la DGSI, comme si tout cela était déjà programmé, ficelé et organisé à la minute près en fonction d’un scénario destiné à faire peur et à pousser les gens à opter pour le choix évident d’un renforcement de la militarisation de l’Europe (légitimité de l’OTAN), du sécuritaire, de l’Etat policier, d’un durcissement et d’une prolongation après les élections de « l’Etat d’urgence »… ?

Autrement dit, qui est le candidat qui favoriserait le mieux cette option et cette politique de la soumission protectionniste sous le bouclier de l’UE?

Il va de soi que c’est encore et toujours, depuis le début, le candidat du système par excellence, celui qui remplace naturellement François Hollande et qui fera exactement la même politique que Hollande : Emmanuel Macron !

Pourquoi créer cette agitation ?

Parce que Jean Luc Mélenchon est le candidat qui a fait la campagne la plus spectaculaire, la plus convaincante et qui s’est placé très haut dans les intentions de votes entraînant dans la foulée les indécis, même si les « sondages » persistent à placer le candidat de la France Insoumise à la quatrième place après Macron, Le Pen, et Fillon !

Même de nombreuses et prestigieuses voix internationales prennent position en faveur d’un vote pour Jean Luc Mélenchon.

Or, qui est très clairement partisan de la sortie de l’OTAN et de la renégociation des traités européens, mettant un terme aux pratiques anti démocratiques de l’UE, à la dictature de la BCE et du monde de la haute finance et des lobbies sur les affaires européennes et à l’hégémonie ultra libérale en Europe avec le projet US du TAFTA/TTIP/via CETA, tout en renforçant l’indépendance de l’Union Européenne au grand damne des USA ?

C’est évidemment Jean Luc Mélenchon !

Jean Luc Mélenchon est devenu le cauchemar absolu de ce projet du Nouvel Ordre Mondial. Même Hollande sort de sa réserve et a déclaré publiquement que « son pire ennemi était JLM !»

Que se passe-t-il donc en coulisses ? Une manœuvre pour éliminer dare-dare ce trublion venu couper inopinément les ficelles du joli spectacle de marionnettes qui était donné dans les medias officiels tout dévoués au programme de la nouvelle supercherie électoraliste 2017!

La technique de manipulation me paraît assez simple à comprendre : un attentat odieux contre l’Etat Policier à ce moment précis de la campagne, juste avant que la parole ne soit plus permise aux candidats, permet de donner raison au discours de Marine Le Pen, poussant les gens à renforcer leur désir de revanche contre un
Etat qui les a trahis et donc à placer la candidate du Front National à la première place du premier tour. De plus la manipulation fait entendre que ce sont Marine Le Pen, Emmanuel Macron et François Fillon qui sont les seuls à être menacés à leur tour par le « terrorisme » planant sur la campagne.

Les trois candidats décident donc d’annuler leurs déplacements du 21 avril et se placent ainsi dans la situation de « victimes » frappées par les vrais coupables « terroristes » qu’il va falloir combattre enfin efficacement par le prolongement de la politique précédente, des « bombardements » en Syrie, de « l’Etat d’urgence » en France, « des sanctions » contre la Russie et de la menace par provocation directe de la Russie sur ses frontières, d’une « vassalisation » renforcée aux USA…

Tout cela donne raison à une implication encore plus grande dans l’OTAN qui fait des guerres illicites dans lesquelles nous sommes entraînés : en Afghanistan, en Lybie, en Syrie, en Irak, en Ukraine et même indirectement au Yémen puisque nous fournissons de l’armement à l’Arabie Saoudite qui bombarde la population du Yémen martyrisé …

Ces attentats favorisent, comme par hasard, le sabordage de la campagne faite par La France des Insoumis! Le candidat Jean Luc Mélenchon a été pressenti par l’oligarchie au pouvoir, comme le danger imminent à écarter d’urgence, car il est l’exact opposé de tout ce qui est programmé dans le plan supra national qui dirige d’une main de fer l’avenir de la France à l’intérieur d’une Europe soumise au dictat du Nouvel Ordre Mondial qui est celui de l’ordo libéralisme.

Pour le moment, c’est une magistrale manipulation qui est orchestrée pour mettre en avant, comme je l’ai déjà expliqué dans un article précédent sur les présidentielles 2017, les deux candidats qui doivent impérativement se retrouver au deuxième tour : Marine Le Pen et Emmanuel Macron, la manipulation habituelle poussant le peuple Français à se ruer sur le vote utile en faveur de Macron, devenant ainsi le rempart protégeant la France d’un basculement dans l’extrême droite consciencieusement diabolisée.

Conclusion

Le candidat qui est en réalité en tête des intentions de votes c’est Jean Luc Mélenchon. C’est l’exact opposé de tout ce qui est prévu par les maîtres du monde aux commandes. Cette réalité leur échappant, il fallait encore une fois organiser le « false flags » afin de détourner les bulletins de vote in extremis !

Le peuple Français est-il si facilement manipulable ?

Ceux qui nous imposent leur loi depuis l’extérieur croient-ils sérieusement à l’immaturité politique des Français ?

Tout cela ne changera rien à l’intention déjà arrêtée du vote des Français. Nous en aurons le cœur net ce dimanche 23 avril 2017.

Si ce plan supra national ne marchait pas pour imposer à la France son objectif, pourquoi ce « terrorisme providentiel», comme il l’a souvent été, (Cf. : « Le djihad et le management de la terreur », JYJézéquel, éditions Vérone, 2017) ne servirait-il pas encore une fois dans le but cette fois-ci d’éliminer physiquement Jean Luc Mélenchon lui-même ?!

Jean-Yves Jézéquel

Source de la photo de présentation : Un policier tué dans un attentat avant l’élection présidentielle, La Dépêche, 20 avril 2017

Jean-Yves Jézéquel, philosophe et psychanalyste, diplômé du troisième cycle en sciences humaines, est l’auteur d’une vingtaine d’essais en philosophie, spiritualité, religion, psychologie. Il publie également depuis 2014, une série d’analyses sur les grandes questions actuelles de société.



Articles Par : Jean-Yves Jézéquel

A propos :

Jean-Yves Jézéquel, philosophe et psychanalyste, diplômé du troisième cycle en sciences humaines, est l’auteur d’une vingtaine d’essais en philosophie, spiritualité, religion, psychologie. Il publie également depuis 2014, une série d’analyses sur les grandes questions actuelles de société.

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]