En 2012, l’armée française aurait son “Pentagone”

Le gouvernement envisage de regrouper l’ensemble des Etats-Majors du Ministère de la Défense au sein d’un Pentagone “à la française” dans le XVème arrondissement de Paris afin de réduire les coûts, optimiser la chaine de commandement et privilégier l’équipement matériel des armées.

Aux Etats-Unis, le Ministère de la Défense ainsi que les Etats-Majors des 3 armes (Terre, Mer, Air) sont regroupés dans un seul et même bâtiment, le Pentagone (sur le plan ci-dessous tout en bas à gauche). Situé à Arlington dans l’Etat de Virginie (et non à Washington dans le district de Columbia), il se trouve néanmoins au sein de l’agglomération de la capitale fédérale américaine et à seulement 2 ou 3 kilomètres de la Maison Blanche, juste sur l’autre rive du fleuve Potomac (sur le plan ci-dessous au nord de la pelouse en forme d’ovale -apellée l’Ellipse). Inauguré le 15 janvier 1943, il est depuis le plus grand immeuble de bureaux du monde, et 26000 personnes y travaillent chaque jour. Il représente désormais la puissance militaire américaine et constitue l’un des plus importants centres décisionnels du monde.

Le Pentagone, Arlington, Virginie (USA)

En France, le Ministère de la Défense et les Etats-Majors ne situent pas sur le même site. Le premier se trouve à l’Hôtel de Brienne, rue St Dominique à l’emplacement de l’ancien Ministère de la Guerre. L’Etat Major de la Marine Nationale est quand à lui situé place de la Concorde, occupant l’Hôtel de la Marine. L’Etat-Major de l’armée de l’Air et la Délégation générale de l’Armement se trouvent au sein de la Cité de l’Air, sur le site de Balard. l’EMAT (Etat Major de l’Armée de Terre) se trouve quant à lui sur un quatrième site à Paris. Il existe donc de nombreux doublons administratifs, et la chaîne de commandement s’en trouve moins efficace qu’outre Atlantique. Il serait donc extrêmement logique de regrouper toutes ces composantes dans un super-ministère de la défense, un “pentagone” à la française. C’est ce que préconise le président Sarkozy, suivant ainsi les recommandations de son ministre de la défense M. Morin, afin de réduire la part de l’administration dans le ministère et de privilégier l’équipement des armées.

Cependant, il ne faut pas sous-estimer l’attachement des marins à l’Hôtel de Brienne, bâtiment symbolisant à lui seul l’Histoire des forces navales françaises. L’Hôtel de Brienne est lui aussi un haut lieu historique, avec notamment l’ancien bureau du Général de Gaulle. Or il est prévu de construire ce pentagone français sur le site de Balard, dans le XVème arrondissement de Paris, à la place de la Cité de l’Air actuelle. L’Etat affirme y posséder entre 5 et 8 Hectares de terrain, ce qui n’est plus tout à fait vrai depuis l’arrivée du tramway T3 dans le quartier.
 

La cité de l’Air à Balrd (Paris XVème)

Comprimé entre le boulevard périphérique au sud, le boulevard Victor au Nord, l’Avenue de la porte de Sèvres à l’Ouest et le parc expo de la porte de Versailles à l’Est, il est effectivement difficilement envisageable d’y construire un immeuble abritant les 5000 militaires du Ministère de la Défense autrement qu’à la verticale. Un immeuble de 25-30 étages serait malheureusement plus vulnérable à une attaque terroriste qu’un immeuble plutôt bas comme le Pentagone américain. Les Attentats du 11 septembre n’ont fait que l’endommager souvenez-vous. Une tour de bureaux aurait été détruite, à l’image du world trade center….

L’armée disposant d’un gigantesque Terrain autour de l’aérodrome de Vélizy Villacoublay, en banlieue sud-ouest de Paris, ne serait-il pas judicieux de construire un bâtiment plus grand, plus résistant et mieux protégé là-bas?  De plus cela renforcerait le pôle militaro-industriel du sud ouest Parisien (Giat Industries & QG du GIGN à Versailles Satory, EADS à Vélizy, Ecole Militaire de St Cyr, aérodrome militaire de Villacoublay…). Nicolas Sarkozy l’a affirmé: quoi qu’il arrive, à Balard ou pas, la France aura son Pentagone à l’horizon 2012…

15 décembre 2007.



Articles Par : Laurent Huet

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]