Etats-Unis : Comment la CIA recrute des étudiants universitaires libanais

Un réseau estudiantin libanais a décidé de rassembler tous les clubs universitaires libanais aux Etats-Unis afin de « veiller aux intérêts des étudiants et d’assurer des emplois pour eux ». Comment ? A travers des «sessions d’information » dirigées et financées par l’agence de renseignements centrale américaine (CIA) dans le but de faire de ces étudiants des espions !

Ce rassemblement se tient chaque année depuis 2008 dans les différents Etats américain. L’association estudiantine américano-libanaise a pris à sa charge de recruter et d’enrôler les jeunes libanais dans les rangs de la CIA, sous le slogan « nous travaillons pour assurer des emplois aux étudiants libanais aux Etats-Unis ».

Chercher des étudiants « intelligents et maîtrisant de multiples langues internationales »

Une fois de plus donc, les Libanais se permettent de collaborer avec la CIA sous des angles différents. Pour justifier cette collaboration, ils prétendent que « l’agence ne fait pas partie du gouvernement américain, qu’elle ne promeut pas les politiques des Etats-Unis, mais qu’elle crée de nouveaux domaines d’emplois et de nouveaux horizons »! 

Détenteurs de la nationalité américaine, ces étudiants d’origine libanaise ont adhéré au « éseau universitaire libanais» ou «Lebanese Collegiate Network » (LCN). Dirigé par des Libanais, ce réseau a pu  rassembler 20 clubs estudiantins et les a liés en un seul réseau.

Au-delà des congrès et des campagnes de dons, ledit réseau a organisé de multiples colloques depuis 2007 sur « l’agence de renseignement centrale » sous le parrainage de celle-ci. Les conférenciers ne sont autres que des membres de la CIA qui affichent clairement leur objectif : recruter des étudiants libanais. C’est justement la semaine dernière que la CIA a déclaré ouvrir ses portes à l’enrôlement des étudiants libanais, « intelligents et maîtrisant de multiples langues internationales », en échange de grosses sommes d’argent.

Cette annonce est survenue lors d’une exposition sur « les emplois et le volontariat » dans le cadre du 5ème congrès annuel du réseau libanais en question, tenu à l’université Loyola Marymount à Los Angeles.

En effet, la contribution financière de la CIA à ce réseau pendant des années pourrait être considérée comme une infraction flagrante aux lois régissant le travail de la CIA sur le sol américain. Cette loi permet à ladite agence de dépenser de l’argent dans des actions de recrutement directes aux Etats-Unis, mais elle n’est pas autorisée à soutenir des organisations américaines regroupant des Américains à l’intérieur du pays.

Qui donc a permis à cette organisation de financer un réseau estudiantin américain dans 20 Etats du pays ? Les responsables de la CIA, de la justice et du Congrès en sont-ils au courant ? Le Congrès sanctionnera-t-il la CIA pour avoir dépassé ses limites ? Et qu’en est-il aussi des universitaires libanais qui offrent leur service d’espionnage pour le compte d’un autre pays sous des différents prétextes ?

Version française : Al Manar.com
http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=58219&cid=13&fromval=1&frid=13&seccatid=15&s1=1
 



Articles Par : Global Research

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]