Print

Facebook et Instagram autoriseront les appels à la violence contre les Russes et les appels au meurtre contre Poutine
Par FranceSoir
Mondialisation.ca, 11 mars 2022
FranceSoir
Url de l'article:
https://www.mondialisation.ca/facebook-et-instagram-autoriseront-les-appels-a-la-violence-contre-les-russes-et-les-appels-au-meurtre-contre-poutine/5666193

Ce qui se passe en Ukraine a de très graves implications géopolitiques. Cela pourrait nous conduire à un scénario de troisième guerre mondiale.

Il est important qu’un processus de paix soit engagé afin d’éviter une escalade.

Mondialisation.ca n’est pas en faveur de l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Un accord de paix bilatéral est nécessaire.

***

Dans le contexte de la guerre en Ukraine, Meta, maison-mère de Facebook et Instagram, autorisera dans certains pays les utilisateurs de ces deux plateformes à appeler à la violence contre les Russes et les soldats russes, selon des courriels internes que l’agence Reuters a pu consulter jeudi 10 mars. En ce sens, les réseaux sociaux adapteront temporairement leur politique en matière de discours incitant à la haine. Cette décision s’appliquera également pour les messages émettant des appels au meurtre contre le président russe Vladimir Poutine ou le président biélorusse Alexandre Loukachenko.

Selon les e-mails consultés par Reuters, les appels à la violence contre les Russes seront autorisés dès lors que le texte de la publication précise que cet appel à la violence ou au meurtre s’inscrit dans le cadre de la guerre en Ukraine.

Plus tôt, Facebook avait également annoncé autoriser les publications qui font l’éloge du bataillon néo-nazi Azov. Le porte-parole de Meta, Joe Osborne, avait déclaré que la société privée « faisait pour le moment une exception en ce qui concerne les publications faisant l’éloge du régiment Azov uniquement si la publication évoque le contexte de la guerre en Ukraine ou son rôle au sein de la Garde nationale ukrainienne ».

Les publications appelant à la violence anti-russe seront autorisées en Lettonie, en Lituanie, en Estonie, en Pologne, en Slovaquie, en Hongrie, en Roumanie, en Russie et en Ukraine.

Avis de non-responsabilité: Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.