Print

Fin des manœuvres aériennes israélo-italiennes !
Par Global Research
Mondialisation.ca, 30 novembre 2010
Irib 30 novembre 2010
Url de l'article:
https://www.mondialisation.ca/fin-des-man-uvres-a-riennes-isra-lo-italiennes/22187

Durant dix jours, les chasseurs-bombardiers israéliens ont attaqué leurs objectifs avec des bombes et des missiles. Pas à Gaza, pas au Liban, mais, en Sardaigne, où, vendredi, dans la base aérienne militaire de Decimomannu (Cagliari), s’est terminée la manoeuvre « Vega 2010 ».

C’est du moins ce qu’a rapporté la radio israélienne, qui a précisé que 600 militaires et 50 avions de guerre italiens et israéliens y ont participé. Les chasseurs-bombardiers israéliens étaient des F-15 et F-16, les mêmes que ceux qui, il y a deux ans, ont pilonné, pendant plus de 20 jours, la population de Gaza, dans l’opération «Plomb durci». Ils devaient, aussi, être invisibles : ils ont, en effet, disparu du communiqué de l’aéronautique italienne sur la manœuvre « Vega 2010 ».  

Elle a ajouté que ces exercices ont pour but de tester les capacités des pilotes, en particulier, en ce qui concerne les vols, dans des régions inconnues, et, aussi, pour connaître les nouvelles armes des pays membres de l’OTAN. Le porte-parole de l’armée israélienne a affirmé que les exercices font partie d’un plan annuel de formation et de coopération avec les armées étrangères, dans le monde entier.
 
Pendant que les chasseurs-bombardiers israéliens volaient au-dessus de la Sardaigne, en s’entraînant pour des attaques encore plus mortelles, grâce aux systèmes électroniques sophistiqués de la base de Decimomannu, le ministre italien des Affaires étrangères, Frattini, s’envolait pour « Israël », pour «donner une impulsion au processus de paix». Après de cordiaux entretiens avec le Premier ministre Netanyahou et les ministres des Affaires étrangères et de la guerre, Lieberman et Barak, Frattini a, aussi, rencontré le Président de l’Anp, Abu Mazen, en déclarant que «autant Israël que les Palestiniens de Gaza sont détenus en otage par le mouvement islamique Hamas».

Avis de non-responsabilité: Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.