Gaza : Exécutions sommaires

Les forces militaires d’occupation israéliennes ne sont plus seules à violer les lois de la guerre et à exécuter sommairement des patriotes Palestiniens.  

Le plan de liquidation des membres du Hamas par les forces de répression du président Mahmoud Abbas -plan concocté de longue date par les stratèges militaires d’Israël- a plongé la population de Gaza dans l’horreur absolue.  

Neuf palestiniens, qui n’étaient pas en position de combat, auraient été exécutés sommairement, froidement, à Gaza, la semaine passée, par des hommes appartenant à la sécurité préventive du président Abbas. Une sécurité préventive financée, entrainée, équipée par les Etats-Unis et Israël, dressée à combattre et à haïr ses propres frères par le simple fait qu’ils sont croyants, employés au sein du gouvernement Hamas, membres de la résistance contre l’occupant.

Des témoins directs ont raconté avoir vu des hommes du Fatah en uniforme noir, cagoulés, armés de M16 flambants neuf, arrêter les passants sur les lieux où ils avaient mis en place des barrages routiers.

Ceux des passants -dont le nom figurait sur la liste de l’ordinateur qu’ils consultaient à mesure- fichés comme appartenant au Hamas, se faisaient immédiatement exécuter.  

Voici les noms des neuf Palestiniens exécutés sommairement la semaine passée -par ces forces politiques du parti Fatah qui collaborent avec l’occupant israélien- soit parce qu’ils étaient employés du gouvernement du Hamas, soit parce qu’ils appartenaient à la branche politique ou militaire du Hamas.

Ibrahim Maniya, 45 ans.

Isan Mohammed El Joujou, 22 ans.

Hani Mohamed Kalajah, 33 ans.

Abdel Fatah Abu Sama’an, 23 ans.

Mon’amin Al Deeri, 20 ans.

Mohamed Hassaneen, 28 ans.

Mahmoud El Bajed, 54 ans.

Mahmoud Abdel Razeq, 22 ans.

Abdel Kader Abu Zeide, 23 ans.

 « Ils leur ont attaché les mains derrière le dos, ils les ont forcé à se mettre à genoux, et pendant qu’ils proféreraient des insultes à caractère religieux, ils les ont exécuté sur le champ. Le jour de l’enterrement de l’un d’eux, Ibrahim Maniya, les forces de la sécurité préventive ont tiré sur la foule  qui accompagnait sa dépouille» auraient raconté les rares témoins.

Hormis la radio du Hamas, les médias, majoritairement sous l’influence ou le contrôle du Fatah à Gaza, n’ont pas parlé de ces exécutions sommaires qui auraient été commises par des hommes liés aux forces de sécurité du président Abbas.  

Il convient de souligner que, peu avant que ces incidents fratricides ne commencent, Yasser Abdel Rabbo (l’architecte de l’Initiative de Genève) et Azzam Al-Ahmad, Vice-Premier ministre du gouvernement actuel -tous deux membres du Fatah- ont appelé « à la liquidation de la sécurité exécutive », (la police mise en place par le gouvernement du Hamas composée de 5000 hommes). Les gens qui ont entendu leur appel au meurtre ont tout de suite compris que quelque chose de terrible se préparait : qu’Abdel Rabbo et AL-Ahmad donnaient leur feu vert au plan israélien de liquidation du Hamas. Du reste, cet appel à liquider les gens du Hamas était calqué sur l’appel du ministre israélien Lieberman, qui précisait qu’il était « temps de passer des menaces aux actes », au « démantèlement total » du Hamas.  

Les souffrances de ce peuple enfermé à Gaza, affreusement blessé, livré à la loi du plus fort, sont à leur comble.

C’est ainsi que, fort de cette pleine collaboration avec des agents de la CIA, du Mossad et des services secrets militaires Shabak, des responsables Palestiniens se sont transformés en alliés zélés de l’Etat d’Israël, en assassin de leurs frères pour en finir avec la résistance contre l’occupant.

 

Ben Heine © Cartoons

Silvia Cattori est journaliste indépendante en Suisse.



Articles Par : Silvia Cattori

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]