Print

Gaza : La Révision de l’Ombudsman de Radio-Canada est profondément dans l’erreur
Par CJPMO
Mondialisation.ca, 06 février 2009
Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient 6 février 2009
Url de l'article:
https://www.mondialisation.ca/gaza-la-r-vision-de-l-ombudsman-de-radio-canada-est-profond-ment-dans-l-erreur/12186

Montréal, 6 février 2009 – Radio-Canada a émis une révision à la fin de 2008 qui est très imparfaite, tant dans ses conclusions que sa discussion. Cette révision, publiée par l’Ombudsman de Radio-Canada le 8 décembre, concernant le documentaire Paix, propagande et Terre promise, diffusé le 23 octobre 2008, en arrive à la conclusion que le documentaire n’aurait pas dû être diffusé. La révision a été publiée en réponse à des plaintes provenant d’au moins deux organisations, Honest Reporting Canada et le Comité Québec-Israël. Curieusement, cette conclusion s’appuie sur des arguments non liés à la thèse principale du documentaire, à savoir la couverture médiatique aux États-Unis du conflit israélo-palestinien. Canadiens pour la Justice et Paix au Moyen-Orient (CJPMO) a demandé à Radio-Canada de réévaluer la révision de l’Ombudsman. Une analyse détaillée de la révision, faite par CJPMO, peut être lue à www.cjpmo.org.

Le documentaire, diffusé dans le cadre de l’émission Les grands reportages, examine la façon dont les événements en Israël et dans les territoires palestiniens occupés ont été relatés par les médias des États-Unis, en les comparant à ceux des médias d’autres pays. Le documentaire cite des événements survenus au cours des années antérieures au conflit israélo-palestinien et compare les reportages présentés aux États-Unis à ceux d’autres médias, en montrant, par exemple, des clips vidéos de différents réseaux de télévision. Il présente également des entretiens et des discussions avec divers experts des milieux académique et médiatique.

CJPMO estime que la conclusion de l’Ombudsman est en elle-même un exemple de mauvais journalisme. Elle manque d’objectivité et de professionnalisme, et accepte les allégations des plaignants sans faire aucune enquête ou analyse quant à leur véracité. Elle contient de graves erreurs factuelles et outrepasse les limites du mandat du Médiateur, en rendant des jugements sans fondement sur les différents points reliés au conflit, qui ne sont pas pertinents dans le contexte du documentaire. En outre, comme l’affirme le président de CJPMO Thomas Woodley, « L’Ombudsman semble avoir adopté entièrement l’ensemble des arguments des deux organisations plaignantes citées dans l’étude. »

CJPMO estime que le rapport de l’Ombudsman est profondément dans l’erreur et doit être révisé. Dans une lettre adressée à l’Ombudsman et au Président-directeur général de la Société Radio-Canada (disponible sur le site web de CJPMO), CJPMO souligne en détails les nombreuses erreurs factuelles du rapport, et explique comment certaines de ses conclusions dépassent le mandat de l’Ombudsman. Plus important encore, CJPMO veut s’assurer que tous les points de vue sur le conflit israélo-palestinien continueront d’être diffusés et débattus à Radio-Canada, et que la liberté d’expression ne sera ni étouffée, ni censurée. 

                                    
  
Pour plus d’informations à ce sujet, veuillez contacter:
Grace Batchoun
Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient
Tel : (514) 745-8491
Courriel CJPMOSite web de CJPMO
 
 
Les Canadiens pour la Justice et le Paix au Moyen-Orient » (CJPMO) est une organisation séculaire, sans but lucratif, regroupant des hommes et des femmes d’horizons divers qui œuvrent pour que la paix et la justice renaissent au Moyen-Orient. Elle a pour vocation de responsabiliser les personnes d’influence à traiter les protagonistes avec équité et à favoriser l’essor durable et équilibré de la région.

Avis de non-responsabilité: Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.