Print

Goose Bay pourrait abriter une partie du bouclier antimissile américain
Par Global Research
Mondialisation.ca, 25 octobre 2005
Radio-Canada 24 octobre 2005
Url de l'article:
https://www.mondialisation.ca/goose-bay-pourrait-abriter-une-partie-du-bouclier-antimissile-am-ricain/1144

Selon le Bloc québécois, le Canada pourrait abriter une des composantes du bouclier antimissile américain même si le gouvernement fédéral refuse de participer à ce projet.

Radio-Canada avait annoncé en juin qu’une entreprise américaine était intéressée à installer un radar bande X à Goose Bay. Le porte-parole de l’opposition en matière de défense, le bloquiste Claude Bachand, revient à la charge. Il est allé à Goose Bay en août et il dit qu’il est convaincu qu’un radar sera installé là pour des raisons géographiques.

Un radar bande X permettrait de détecter des missiles balistiques lancés sur l’Amérique du Nord par des pays ennemis. Il s’agit d’une composante du projet de bouclier antimissile américain.

La Défense nationale du Canada réfute les allégations du député Bachand. Elle soutient que personne n’a demandé à installer un radar à Goose Bay ou ailleurs au pays.

Le premier ministre Paul Martin

Interrogé à ce sujet lundi, le premier ministre Paul Martin n’était pas aussi catégorique. « On ne participe pas dans le bouclier antimissile, mais on fait partie de NORAD et le but de NORAD est d’aller chercher les informations nécessaires sur toute invasion de notre espace », a-t-il indiqué. Rappelons que la base de Goose Bay est en déclin. Les forces allemandes et britanniques ont arrêté de s’y entraîner cette année. L’avenir de la base suscite beaucoup d’inquiétude dans la région.

Avis de non-responsabilité: Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.