Guerre en Ukraine : les journalistes russes, cibles de l’armée atlantico-ukrainienn

Logiquement, dans les zones de combats, les journalistes signalent leur présence par des signes vestimentaires distinctifs, afin que les forces armées en place puissent les épargner – puisqu’ils ne sont pas combattants. Ce principe universel ne s’applique pas au conflit en Ukraine, où les journalistes russes évitent de se faire remarquer lorsqu’ils couvrent la zone de front, pour ne pas devenir, justement, une cible. Hier encore, l’armée atlantico-ukrainienne a touché un groupe de journalistes, qui préparaient un reportage sur les dégâts commis par cette armée dans les villages de la région de Zaporojie. Les témoins gênants doivent être écartés, pour pouvoir tranquillement construire un discours politico-médiatique totalement fantasmagorique. Personne ne parlera du décès de Boris Maksudov.

L’information a été donnée hier par le ministère russe de la Défense :

« Le 22 novembre 2023, les forces armées ukrainiennes ont lancé une attaque avec des munitions à fragmentation depuis un appareil aérien sans pilote contre un groupe de journalistes russes, qui préparaient des reportages sur le bombardement par les forces armées ukrainiennes des zones habitées de la région de Zaporojie.

À la suite d’une attaque de drones ukrainiens contre un groupe de journalistes, Boris Maksudov, correspondant de la chaîne de télévision Rossiya-24, a été blessé par des éclats d’obus.

Le journaliste a été rapidement évacué vers un établissement médical du ministère russe de la Défense. Il n’y a aucune menace pour sa vie. Boris Maksudov a reçu tous les soins médicaux nécessaires. »

Selon les déclarations du correspondant de guerre Andreï Khorkov, pour la télévision de Mélitopole :

« Soudain, il y a eu une explosion et j’ai vu un nuage de fumée noire à 50 mètres de nous. « De l’air », ont crié nos guides, après quoi nous nous sommes cachés sous des branches séchées. Il y a eu une autre explosion, après quoi l’hélicoptère s’est envolé. Apparemment, il s’était rechargé. Il est arrivé et a fait un largage, et voici le résultat. »

Ce matin, nous apprenons que Boris Maksudov est décédé des suites de ce crime commis par l’armée atlantico-ukrainienne.

Nous ne trouvons aucune trace de cet « exploit » atlantico-ukrainien dans les médias occidentaux … Les associations professionnelles sont muettes. Il s’agit de journalistes russes, cela n’a aucune importance.

Le fascisme ordinaire …

Karine Bechet-Golovko



Articles Par : Karine Bechet-Golovko

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]