TopStory Region

En dépit de toutes les manœuvres, des menaces, des pressions, des mensonges, il aura fallu très exactement deux semaines pour que s’impose un changement d’orientation politique au Sri Lanka! Le Parlement est dissous, il y aura des élections générales, c’est ce que revendiquait le peuple et pour lui c’est une première victoire.
Les résultats du 4 novembre donnent 56% de non et 44 % de oui. Les anti-indépendantistes ont brandi le sceptre de la peur, de l’inconnu et les classiques mots d’ordre des psychoses d’assiégés. Le score contredit les sondages et contrecarre la campagne des partis politiques conservateurs qui se sont mobilisés contre l’indépendance.
En définissant la station Muos de Niscemi de “maxi radar”, on trompe l’opinion publique en laissant croire qu’il est un appareillage électronique terrestre de repérage, donc défensif. La station Muos de Niscemi n’est pas un “maxi radar sicilien” qui garde l’île, mais un engrenage essentiel de la machine de guerre planétaire des États-Unis.
Que les enfants yéménites meurent de faim par milliers, que les Palestiniens tombent sous les balles de l’occupant, que la Syrie soit un champ de ruines et la Libye plongée dans le chaos, tout cela ne nous émeut guère. On manifeste, on fait grève, on proteste ? Pas vraiment. Le crime néocolonial passe comme une lettre à la poste.