TopStory Theme

Depuis sept ans, depuis le moment où Julian Assange s’est réfugié à l’ambassade équatorienne à Londres, ils nous disent que nous avions tort, que nous étions des théoriciens du complot paranoïaques. On nous a dit qu’il n’y avait aucune menace …

Washington le centre moteur d’une stratégie -celle du chaos- qui, en démolissant des États entiers, provoque une réaction en chaîne de conflits à utiliser selon l’antique méthode du “diviser pour régner”. Sortis vainqueurs de la guerre froide en 1991, les USA se sont auto-proclamés “le seul État avec une force, une portée et une influence en toute dimension réellement mondiales”
Alors que les troupes et les chars de la soi-disante Armée nationale libyenne du «maréchal» Khalifa Hifter avancent sur la capitale, les conflits internes qui déchirent le pays s'intensifient de manière dramatique. Le Pentagone a réagi à la menace de siège de la ville en retirant son personnel militaire par voie maritime.
Le risque d’une vaste guerre qui, avec l’emploi des armes nucléaires, pourrait signer la fin de l’Humanité, est réel et croissant, même s’il n’est pas perçu par l’opinion publique tenue dans l’ignorance du danger imminent. S’engager fortement à sortir du système de guerre est d’une importance vitale.