Il n’existe aucune preuve que l’Iran élabore l’arme nucléaire – expert

Evgueni Pakhomov, RIA Novosti. Il n’existe aucune preuve que l’Iran élabore l’arme nucléaire, a déclaré mercredi dans une interview à RIA Novosti le diplomate et expert pakistanais en sécurité régionale Tariq Fatemi, en commentant la situation qui s’est créée autour du programme nucléaire iranien.

Quant à la probabilité que Téhéran travaille sur sa propre bombe, Fatemi a dit : « L’Iran a plus d’une fois déclaré au plus haut niveau qu’il ne cherchait pas à créer l’arme nucléaire. L’AIEA n’a découvert jusqu’à présent aucune preuve établissant que Téhéran mène un tel travail. Il faut donc s’abstenir de porter des accusations qui ne s’appuient sur aucune base réelle ».

Parlant des négociations entre l’Iran et l’UE qui doivent démarrer mercredi à Vienne, Tariq Fatemi a souligné : « Nous adhérons pleinement aux initiatives de l’UE appelées à parvenir à un règlement pacifique et mutuellement acceptable de ce problème. Islamabad a soutenu la reprise du dialogue entre l’Iran et l’UE et voudrait qu’il porte ses fruits ».

Le Pakistan soutient les moyens pacifiques de règlement du problème nucléaire iranien. « La position du Pakistan est connue. Le Pakistan est contre l’usage de la force contre l’Iran quand il n’existe que des soupçons qu’il est train de créer l’arme nucléaire. Islamabad soutient le droit légitime de l’Iran, partie au Traité de non-prolifération des armes nucléaires », a dit Tariq Fatemi.

« Nous sommes pour un règlement pacifique de ce problème et nous espérons qu’une telle solution doit être trouvée dans le cadre de l’AIEA, » a-t-il ajouté.

Quant à la probabilité d’une action musclée de Washington, Tariq Fatemi a dit : « L’administration de Bush a déclaré qu’elle comptait sur un règlement par la voie du dialogue et dans le cadre de l’AIEA. Nous espérons que les Etats-Unis s’en tiendront à cette position ».

« Toute tentative de déborder le cadre du dialogue et de passer aux menaces et à l’ingérence armée aura des conséquences dévastatrices, ce qui ne répond pas aux intérêts de la région, ni aux intérêts des Etats-Unis », a souligné l’expert.

Tariq Fatemi est un diplomate pakistanais qui a effectué des missions dans plusieurs pays du monde, y compris en Russie. Ancien ambassadeur du Pakistan aux Etats-Unis et à l’Union européenne et ex-conseiller spécial du premier ministre pakistanais pour la sécurité et les relations internationales, il passe pour l’un des experts les plus compétents en sécurité régionale.



Articles Par : Global Research

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]