Inde: Les sodas assoiffent les paysans (vidéo)

L'eau pompée de Coca Cola

De Inge Altemeier, Birgit Handke et Reinhardt Hornung
ARTE GEIE / Global Film – France 2006

Mehangindini, dans le Nord de l’Inde, à 11 kilomètres de la ville sacrée de Varanasi. C’est ici que s’est installée Coca-Cola, l’une des plus grandes usines de soft-drinks du continent indien.

Pendant la saison sèche, lorsque l’usine tourne à plein régime, 600 bouteilles de 0,3 litres de coca sont remplies à la minute. Cette seule usine consomme un demi milliard de litres d‘eau potable par an, dans une région où la température peut atteindre 47° à l’ombre.
Une région autrefois prospère, riche de riz et de blé. Autour de l’usine et dans le village, les puits se sont taris, les champs ne sont plus irrigués, les cultures ne poussent plus.

Les gigantesques installations de pompage du site de l’usine ont réduit la nappe phréatique à son niveau le plus bas. Plus de 20 villages sont concernés et des centaines de milliers de gens craignent de manquer d’eau potable. Toutes les castes sont touchées par cette pénurie d’eau, des riches fermiers aux paysans traditionnels. Tous unis pour la longue marche de protestation contre la plus connue des multinationales.
Trois jours de marche, plus de 200 kilomètres à travers la province de l’Uttar Pradesh pour réclamer le départ de Coca-Cola et pour obtenir une réponse cruciale : à qui appartient l’eau ?

Une marche pacifique brutalement réprimée par l’important dispositif policier déployé autour du site dont l’approche est interdite sur un rayon de 300 mètres. Même si la plus haute juridiction en Inde a donné raison aux paysans bafoués, le groupe Coca-Cola a ouvert un nouveau site dans le Tamil Nadu…


Doc : L’eau pompée de coca cola

 
ARTE GEIE / Global Film – France 2006



Articles Par : Global Research

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]