Intervention en Syrie : Lettre ouverte à Mamère Noël quand il joue au Père Noël

Monsieur Mamère,

je vous ai découvert lorsque vous étiez journaliste à « Antenne 2 » et vous ai suivi dans votre parcours politique. Malgré plusieurs réserves, je vous ai trouvé ci-et-là quelque courage dans vos prises de position et vous écoutais avec attention quand vous interveniez sur un sujet. Mais dans le dossier syrien, je suis resté abasourdi ce mercredi, lorsque je vous ai entendu appuyer la proposition du président Hollande pour une intervention militaire en Syrie. Avant de perdre toute crédibilité à mes yeux, et vu la gravité d’une telle décision, j’aimerais solliciter votre attention et vous rappeler quelques points:

1. Même si je n’ai aucune sympathie pour le dictateur syrien et son régime, je voudrais vous rappeler que les armes chimiques dont il est question semblent être entre les mains des deux parties, et qu’à ce jour, personne n’est en mesure de fournir les preuves irréfutables que seul le régime en a utilisées. Que ferez-vous s’il est avéré que quelque faction rebelle en a utilisées aussi?

2. Si l’usage de telles armes est à prohiber et que de nombreuses Résolutions et Conventions internationales les interdisent, pourquoi les fabrique-t-on toujours!? Dès lors, plutôt qu’opter pour cette hypocrisie des mots, ne faudrait-il pas s’atteler à interdire une fois pour toutes les usines qui les fabriquent?

3. N’avez-vous rien retenu des dernières erreurs qui ont littéralement ruiné l’Irak, l’Afghanistan, la Libye… sur de fausses informations, et ouvert de la sorte un boulevard aux groupes djihadistes, que nous combattons d’un côté mais irions soutenir par cette intervention, au risque d’une déflagration de toute la région? Où est votre logique?! Et avec ce que nous voyons des 3 pays cités, pensez-vous que les canons apporteront une quelconque solution politique en Syrie, une fois qu’ils se seront tus!? Et après ce chaos  prévisible, comment croyez-vous pouvoir régler la situation, depuis vos bureaux!?

4. Pensez-vous être crédible quand rien n’a été fait depuis plus de 2 ans et face à plus de 100.000 morts, mais que soudain vous vous réveillez? Et pensez-vous qu’ajouter des destructions aux destructions est la solution pour un peuple déjà tellement martyrisé, dont plusieurs millions sont jetés sur les routes ou errent dans des camps de réfugiés, ayant tout perdu?

5. Pensez-vous devoir passer par l’action militaire au nom d’une « crédibilité » qui a sans doute été engagée de manière précipitée!? Est-ce au nom de cela que vous êtes prêt à sacrifier des milliers de vies supplémentaires qui viendront encore s’ajouter à toutes les autres: au nom d’une « crédibilité » de quelqu’un qui a parlé trop vite!? Mais à quelle époque pensez-vous vivre!? Si un responsable politique s’est engagé trop vite sur une question d’une telle gravité, il ne retrouvera sa crédibilité, qu’en faisant preuve de retenue et en expliquant calmement qu’il a pu être induit en erreur. Un homme n’a jamais été fustigé parce qu’il reconnaissait une erreur, c’est tout le contraire, cela le grandit! En revanche, voir le sénateur américain John McCain, digne descendant d’une lignée militaire, en débat sur ce dossier, décider du sort de millions de Syriens en jouant une partie de poker sur sa tablette illustre parfaitement ce que vaut la « crédibilité » de certains acteurs politiques!…

6. Par ailleurs, quand cesserez-vous ce double langage qui précisément vous discrédite: en effet, vous semblez vous offusquer de l’usage d’armes chimiques en Syrie, quand rien n’est fait lorsqu’il est question d’armes à l’uranium appauvri (UA) dont la France semble être productrice à grande échelle? Et pourquoi la France s’est-elle acoquinée avec les USA et Israël pour bloquer une résolution de l’ONU cherchant à établir une commission d’enquête sur les effets de son usage? Vous n’êtes pas sans savoir qu’Israël utilise régulièrement des armes à l’UA contre la population civile palestinienne. Or, il est scientifiquement prouvé que l’UA est terriblement dangereux puisque sa toxicité est estimée à plusieurs milliards d’années!!… Et que ses effets nocifs s’accroissent avec le temps… (A titre d’info : http://www.dissident-media.org/infonucleaire/armes_uranium.html)

Pour rappel, en 2009 à Gaza, l’intervention de l’armée israélienne avec ces armes a fait plus de 1400 victimes dont de nombreux enfants… Ces chers enfants qui vous servent bien quand il vous faut trouver des prétextes! Quelles sanctions ont donc prises la France et la soi-disant Communauté internationale à l’encontre de cet Etat ouvertement hors-la- loi depuis des décennies, « afin qu’il ne recommence plus » (pour utiliser la rhétorique avancée dans le cas de B. Al Assad)!?… Bien sûr, ce conflit qualifié de « basse intensité » n’a pas fait 100.000 morts en 2 ans… Il n’a fait que jeter 850.000 personnes sur les routes, et les entasser dans des camps de réfugiés depuis… 65 ans! Où ils croupissent à plusieurs millions aujourd’hui et pour beaucoup dans des conditions infrahumaines, à attendre que la France et la Communauté internationale « punissent » l’Etat d’Israël!

7. Enfin, pensez-vous que dans une démocratie moderne, quelques individus peuvent agir contre la volonté de la majorité de la population? Pensez-vous que les peuples n’en ont pas marre des manigances guerrières d’une oligarchie cherchant le moindre prétexte pour anéantir les plus faibles? Pensez-vous vraiment qu’on est encore dans un monde où les anciennes puissances coloniales peuvent se permettre d’intervenir à coups de missiles pour donner des « leçons morales » à d’autres Etats? Vous sentez-vous aussi probe, vertueux et au-dessus de tout soupçon que pour agir de la sorte? Monsieur Mamère, vous pensez-vous à même de jouer au Père Noël en distribuant des cadeaux aux uns et des sanctions aux autres?

Je m’arrête là… Mais si vraiment le dossier syrien vous tient tant à cœur, je vous prie instamment de revoir votre analyse. Et vous encourage à vous retrousser les manches et faire votre travail de parlementaire pour trouver les solutions « politiques » qui n’ont que trop tardées dans la résolution de ce dramatique conflit. A commencer par le dossier des armes à l’UA dont votre pays est un contributeur actif. Là, vous retrouverez peut-être un début de crédibilité!

Et pour la petite histoire, je vous informe que le sénateur McCain a perdu sa partie de poker virtuel… Funeste présage?

Civilement,

Daniel Vanhove –

Observateur civil en Palestine

Auteur

05.09.2013


Selon Noël Mamère : Il faut intervenir en Syrie pour défendre les révolutions arabes

 



Articles Par : Daniel Vanhove

A propos :

Daniel Vanhove est Observateur civil et auteur. Son dernier ouvrage La Démocratie Mensonge – 2008 – Ed. Marco Pietteur – coll. Oser Dire.

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]