Irak – Falloujah de nouveau martyrisée

Le sort de la population martyrisée de Falloujah – estimée aujourd’hui à 300 000 habitants – ne semble plus intéresser grand monde. En 2004, il avait ému l’opinion publique lorsque les troupes américaines ont attaqué la ville sous prétexte de venger la mort de 4 mercenaires de la société Blackwater tués par la résistance irakienne.

Le bilan de l’opération baptisée « Furie fantôme » s’était soldé par la mort de 4000 à 6000 civils, notamment sous des bombes au phosphore blanc interdites par les conventions internationales. En 2005, le Comité de rémunération chargé d’évaluer les dégâts dénombrait la destruction de 36 000 maisons, 9 000 magasins, 65 mosquées 60 écoles, les deux gares, un des deux ponts, deux centrales, trois usines de traitement de l’eau…

Que pouvait-il arrivé de pire ? Aujourd’hui – douze ans plus tard – la ville est de nouveau assiégée, mais cette fois par les troupes du régime de Bagdad, appuyées par des milices chiites ou tribales sunnites pro-américaines, pour la « libérer » de l’emprise de l’Etat islamique qui l’a conquise en 2014.

Selon un rapport d’Human Rights Watch, 140 personnes – dont des enfants et des personnes âgées – sont décédées ces derniers mois faute de nourriture et de médicaments. Une mère se serait suicidée avec ses deux enfants parce qu’elle n’arrivait plus à les nourrir. Toutes les voies d’approvisionnement sont coupées. Les habitants de Falloujah en sont réduits à faire du pain avec des graines de dates et des soupes à base d’herbes. Un sac de 50 kg de farine est vendu 750$, alors qu’il ne coute que 15$ à Bagdad, à 70 km de là.

Des dizaines de milliers d’Irakiens sont pris au piège car l’Etat islamique exécute ceux qui bravent son interdiction de quitter la ville. Un nouveau massacre va se produire: qui s’en soucie?

Gilles Munier



Articles Par : Gilles Munier

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]