Israël : Humour féroce sur leur poitrine

Le journal israélien Ha’aretz a soulevé récemment une vague de controverse quand il a révélé que les soldats israéliens créent le design, achètent et portent des T-shirts sur lesquels on peut voir des messages comme ceux-ci :

  • Un T-shirt d’un tireur d’élite porte l’inscription « 1 balle, 2 morts » à côté de la photo d’une femme palestinienne enceinte, touchée au ventre.

  • Un T-shirt pour tireurs d’élite d’infanterie porte l’inscription « Mieux vaut utiliser Durex » à côté de la photo d’un bébé palestinien mort, de sa mère en pleurs et d’ un ours en peluche.

  • Le bataillon Lavi s’est fait faire un T-shirt portant l’inscription « Je parie que tu t’es fait violer » accompagnée d’un dessin d’un soldat et d’une jeune femme couverte d’ecchymoses.

  • Le bataillon Haruv a imprimé des T-shirts portant l’inscription « Nous n’arrêterons qu’après confirmation de mort », une pratique – déniée par l’armée – qui consiste à tirer, à bout portant, une balle dans la tête de la victime.

  • Un T-shirt de juillet 2007 porte l’inscription « C’est plus difficile à viser quand c’est petit », avecl’image d’un enfant mis en joue par un soldat.

  • Un T-shirt imprimé pour les soldats du bataillon Lavi porte l’inscription « Nous sommes venus, avons vu, avons détruit », avec des images descriptives (armes, soldat en colère, village palestinien, mosquée en ruines). Ce bataillon a passé trois ans en Cisjordanie.

  • Un T-shirt d’autres tireurs d’élite porte l’inscription « Inutile de courir, tu vas mourir fatigué » avecl’image d’un jeune garçon palestinien en fuite.

  • Un T-shirt de la brigade Golani porte l’inscription « Pas de vierge, pas d’attaque terroriste » avecl’image d’un soldat en train de violer une fille.

Pourquoi ces images et slogans sont-ils si populaires? Selon la sociologue israélienne, Dr Orna Sasson-Levy, ce comportement révoltant fait partie d’un processus de radicalisation qui balaie tout le pays. Le Palestinien n’est plus perçu comme une personne, un être humain qui a des droits fondamentaux. Alors, il est un objet auquel on se permet de tout faire.

Adapté de « Bébés palestiniens morts et Mosquées bombardées – la mode IDF en 2009 », écrit par le journaliste israélien Uri Blau et publié le 20 mars 2009 par le grand quotidien israélien Ha’aretz. Texte complet : http://www.haaretz.com/hasen/spages/1072466.html



Articles Par : Global Research

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]