Print

Israël libère des Canadiens détenus illégalement
Par CJPMO
Mondialisation.ca, 09 novembre 2011
Canadiens pour la justice et paix au Moyen-Orient 9 novembre 2011
Url de l'article:
https://www.mondialisation.ca/isra-l-lib-re-des-canadiens-d-tenus-ill-galement/27571

Montréal, le 9 novembre 2011 — David Heap et Ehab Lotayef devraient être libérés et renvoyés au Canada aujourd’hui après avoir été détenus pendant cinq jours dans une prison israélienne. Les deux activistes canadiens ont été arrêtes vendredi dernier dans les eaux internationales alors qu’ils étaient à bord du Bateau canadien pour Gaza (BCG). Ils devraient arriver à l’aéroport Pearson de Toronto tôt demain matin. Les deux hommes ont comparu en cour mardi, où un juge a menacé dans un premier temps de les incarcérer pour une période pouvant aller jusqu’à deux mois sans que des accusations soient portées contre eux ou qu’un procès n’ait lieu s’ils ne signaient pas une déclaration affirmant qu’ils étaient entrés en Israël « volontairement » et « illégalement ». Une troisième Canadienne, Karen DeVito, a été libérée tard mardi soir.

Dans une lettre publiée lundi, Heap a affirmé avoir été maltraité par les autorités israéliennes, mentionnant avoir été battu et électrocuté par Taser et qu’il boite en raison de ses blessures. Le journaliste américain Jihan Hafiz, qui se trouvait à bord du BCG et qui a également été arrêté en dépit de ses accréditations, a déclaré que les passagers du bateau avaient été « assaillis, battus, kidnappés, volés et emprisonnés, et qu’on les avait électrocutés par Taser ». Jusqu’ici, le gouvernement canadien a évité de tenir Israël responsable des arrestations et des mauvais traitements. John Babcock, porte-parole de Diane Ablonczy, ministre d’État aux Affaires étrangères, a affirmé par courriel : « Nous avons demandé fermement et ce, à plusieurs reprises, aux intéressés de ne pas participer à une action provocatrice dans le but de briser le blocus naval et ceux qui y participent en dépit des avertissements doivent être prêts à en assumer les risques. ».

«Nous sommes soulagés d’apprendre que David et Ehab seront libérés et renvoyés au Canada. En détenant ces deux hommes, Israël a violé leur droit à l’habeas corpus. Qu’Israël ait envisagé de détenir ces deux homes pendant des jours, des semaines voire des mois sans que des accusations soient portées contre eux est tout à fait contraire à l’éthique», a déclaré Thomas Woodley, président de Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient (CJPMO). CJPMO encourage le gouvernement canadien à intervenir rapidement et fermement lorsque des Canadiens sont arrêtés, détenus et torturés illégalement dans un pays étranger. CJPMO rappelle au gouvernement canadien que le BCG participait à une mission non violente afin d’apporter de l’aide à Gaza.

Israël maintient le blocus de Gaza depuis juin 2007. Ce blocus viole le droit international parce qu’il empêche la population civile de Gaza d’avoir accès aux denrées alimentaires. Le vendredi 4 novembre, les commandants de la marine israélienne sont montés à bord des bateaux canadien (Tahrir) et irlandais (Saoirse) qui participaient à l’initiative Vagues de la Liberté pour Gaza. Les bateaux ont tenté de briser le blocus illégal de Gaza par le gouvernement israélien afin de livrer symboliquement à la bande de Gaza des médicaments d’une valeur de 30 000 $. Le raid a été perpétré à environ 35 miles nautiques des côtes, dans les eaux internationales.

#####

Pour plus d’informations, veuillez communiquer avec:

Patricia Jean

Canadiens pour la justice et paix au Moyen-Orient

Téléphone: 438-380-5410

Courriel CJPMO – Site Web CJPMO

Avis de non-responsabilité: Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.