Israël ne respecte pas les vivants. Il pourrait au moins respecter les morts

Partis, associations, hommes et femmes de paix et de justice, où êtes-vous ? Pourquoi face à cette injustice je ne vous entends pas crier « Assez ! » ? Chaque jour qui passe votre silence permet à Israël et à ses alliés, de franchir de nouveaux degrés dans l’abomination. Où sont les défenseurs des Droits de l’homme, les préposés à combattre le racisme, toujours si prompts à accuser des honnêtes gens « d’antisémitisme » ?

 
Dan Gillerman, ambassadeur d’Israël à l’ONU

Hier soir, je regardais les nouvelles sur CNN.

J’étais effondrée devant ces images, sans cesse répétées, d’hommes, de femmes, d’enfants, que les avions israéliens s’acharnent à tuer avec des missiles à Gaza.

Les Palestiniens ne peuvent même plus se sentir en harmonie avec leur ciel, tant il est devenu synonyme d’horreur. L’horreur à travers la terreur que les pilotes israéliens font régner en survolant jour et nuit la bande de Gaza.

Comment le monde peut-il continuer de tolérer en silence que des Etats exterminent des êtres humains d’une manière aussi bestiale ?

J’étais là écrasée par l’effroi, en peine, en pensant aux familles des victimes de cette violence aveugle, quand est apparu sur l’écran l’ambassadeur Dan Gillerman, l’ambassadeur israélien auprès des Nations Unis à New York.

A ma surprise Dan Gillerman en parlant des Palestiniens a martelé par deux fois : « Ce sont des animaux, ce sont des animaux… »

Il a dit cela avec dégoût, avec violence, avec satisfaction, au moment même où, à Gaza, les Palestiniens effrayés ramassaient leurs cadavres et leurs blessés en hurlant de douleur.

Dan Gillerman est un ambassadeur. Un des plus hauts représentants de l’Etat juif d’Israël. S’il dit cela comme il le dit, c’est que les citoyens d’Israël sont d’accord, dans leur très grande majorité, avec son propos démentiel.

Les extrémistes israéliens, dans leur grande majorité, sont intimement convaincus que les Palestiniens sont des « animaux à deux jambes. »

Le mot est officiellement proclamé désormais, en ce 24 août 2003. Cela veut dire, que si les Palestiniens sont des « animaux« , Israël peut donc les exterminer tous et nous, nous sommes censés nous taire et ne pas verser une larme pour des gens de cette espèce.

C’est à cela qu’il nous prépare l’ambassadeur d’Israël. A leur écrasement. Nous l’avions déjà pressenti.

Si un ambassadeur de Palestine avait osé proclamer, après un massacre survenu à Jérusalem, pour le minimiser, que les Israéliens étaient des « animaux », le monde se serait dressé comme un seul homme pour le condamner.

Qu’attendez-vous hommes et femmes de ce monde pour prendre position contre les crimes qui condamnent Israël ? Les êtres humains n’ont-ils pas la même valeur selon qu’ils sont Palestiniens ou Israéliens ?

Devons-nous abandonner les Palestiniens à leur triste sort et soutenir sans conditions, l’occupation militaire, la colonisation, le Mur de l’apartheid et la politique raciste d’Israël sous peine d’être tous considérés comme « antisémites » ?

Nous, de ce monde là, nous n’en voulons pas. Nous le combattrons de toutes nos forces.

L’Etat d’Israël est le seul Etat qui ose défier les gouvernements du monde en ne respectant aucune des lois et aucun des principes qui régissent les règles les plus élémentaires de l’humanité. Tout cela dure depuis 60 ans.

Dans le monde d’aujourd’hui, il n’y a pas d’autre Etat qui exerce une tyrannie d’une telle cruauté sur un peuple sans défense.

Article publié le  25 août 2003. 



Articles Par : Silvia Cattori

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]