Print

Israël se considère « non coupable » quant à l’attaque sur la flottille humanitaire pour Gaza
Par CJPMO
Mondialisation.ca, 26 janvier 2011
Canadiens pour la justice et paix au Moyen-Orient 26 janvier 2011
Url de l'article:
https://www.mondialisation.ca/isra-l-se-consid-re-non-coupable-quant-l-attaque-sur-la-flottille-humanitaire-pour-gaza/22967

flotilla raid - victim 

Les conclusions de la commission Turkel en Israël contredisent les témoignages de ceux qui étaient à bord de la flottille et les conclusions de l’enquête du Conseil des droits de l’homme de l’ONU.

Le 23 janvier, l’enquête Turkel effectuée en Israël sur le raid de la marine israélienne le 31 mai 2010 contre la flottille humanitaire destinée à Gaza a publié un rapport provisoire de 280 pages dans lequel il a été conclu que :

· Le blocus de Gaza par Israël est conforme au droit international et les actions prises pour l’appliquer ne sont par conséquent pas immédiatement illégales;
· L’interception de la flottille par la marine dans les eaux internationales et la manière dont cette dernière a pris le contrôle des bateaux – qui a fait neuf morts – est également conforme au droit international;
· Certains participants de la flottille ont utilisé des armes à feu contre la marine israélienne pendant le raid;
· Le personnel de la marine israélienne a, pendant le raid, tiré afin de se protéger;
· Les lacunes au niveau du renseignement ont fait en sorte que la marine ne s’attendait pas à ce qu’il y ait de la résistance armée et que les hauts dirigeants militaires auraient dû, lorsqu’ils l’ont rencontrée, changer leur stratégie;
· Le gouvernement devrait s’efforcer de limiter les souffrances des civils de la bande de Gaza.

Les conclusions de la commission Turkel contredisent les dires des participants de la flottille et des journalistes qui se trouvaient à bord des bateaux.  Elles contredisent également les conclusions de l’enquête du Conseil des droits de l’homme de l’ONU à l’effet que :
· Le blocus constitue une punition collective – interdite par le droit international – du peuple de Gaza;
· Il n’existe pas de preuve que les participants de la flottille aient utilisé des armes à feu;
· Le raid a été mené avec une « violence absolument inutile et incroyable », y compris des exécutions sommaires et arbitraires.

Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient (CJPMO) est perplexe, mais ne s’étonne pas des conclusions de la commission Turkel. « La commission n’avait pas de mandat pour poser des questions directement aux participants de la flottille et aux journalistes qui ont été témoins du raid, ainsi qu’à tous les soldats qui y étaient impliqués », a déclaré Thomas Woodley, le président de CJPMO. CJPMO note également que le gouvernement a choisi les membres de la commission et que les deux observateurs étrangers n’ont pas eu le droit de poser des questions à ceux qui ont témoignés.
 
Israël a refusé de coopérer avec la mission d’enquête du CDHNU. Israël a aussi refusé de donner au CDHNU les preuves médicolégales qui prouvent que les participants de la flottille avaient utilisé des armes à feu contre les soldats israéliens.
 
  
#####

Pour plus d’informations, veuillez communiquer avec:
Patricia Jean
Canadiens pour la justice et paix au Moyen-Orient
Téléphone: 450-812-7781 ou 438-380-5410
Courriel CJPMO – Site Web CJPMO

Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient (CJPMO) est une organisation séculière, sans but lucratif, regroupant des hommes et des femmes d’horizons divers qui œuvrent pour que la paix et la justice renaissent au Moyen-Orient. Elle a pour vocation de responsabiliser les personnes d’influence à traiter les protagonistes avec équité et à favoriser l’essor durable et équilibré de la région.

Avis de non-responsabilité: Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.