Israël a bombardé des civils le 7 octobre et a intentionnellement créé des destructions pour justifier son agression contre Gaza

Selon les médias hébraïques [israéliens], l’enquête initiale de la police israélienne a prouvé que les hélicoptères israéliens ont bombardé les civils israéliens qui participaient à la fête de la nature le 7 octobre [2023] (sic., se réfère au rapport Haaretz du 18 novembre 2023 selon lequel un hélicoptère de l’armée israélienne tirant sur des terroristes du Hamas pourrait avoir accidentellement touché aussi quelques civils israéliens ; la police [israélienne] a démenti ce rapport).

Cela signifie que les avions militaires israéliens ont causé d’importantes destructions dans la région et dans certaines colonies (c’est-à-dire des villes israéliennes situées à proximité de la bande de Gaza), après que la directive dite « directive Hannibal » ait été activée, qui permet à la police d’occupation et à l’armée d’occupation de tuer tout le monde (sic., la directive appelle à empêcher la capture de soldats israéliens, même au risque de blesser les forces israéliennes).

Par conséquent, le ministère estime que les conclusions de l’enquête mentionnée ci-dessus jettent le doute sur les versions israéliennes concernant les destructions et les meurtres qui ont eu lieu dans cette zone, en particulier sur tout ce qui concerne les images et les vidéos montrant les destructions et les incendies qui se sont déclarés dans de nombreuses maisons à la suite de cet attentat à la bombe.

Le ministère demande à tous les médias, aux hauts fonctionnaires de l’ONU et aux chefs d’État de suivre cette question, de s’intéresser aux publications des médias hébraïques sur le sujet et de réexaminer leurs positions à la lumière de ces éléments.

 

Le texte ci-dessus provient de Palestinian Media Watch.

Traduction : Mondialisation.ca

Image principale : Voitures abandonnées et endommagées garées au festival (12 octobre) (Licensed under CC BY-SA 3.0)


Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]