Israël doit être mis au ban de nos sociétés

En Terre que l’on dit trois fois « sainte »  – pour le judaïsme, le christianisme et l’islam – voici le résultat des collusions incessantes de nos gouvernements avec Israël :

les Palestiniens peuvent endurer toutes les souffrances ;

leurs enfants, quel que soit leur âge, peuvent être abattus comme des chiens, agonisant dans leur sang, voire brûlés vifs sans que leurs assassins connus de la justice israélienne ne soient inquiétés ;

les femmes enceintes, les personnes âgées et les malades ne sont en aucun cas épargnés ;

les écoles, les hôpitaux et les lieux de culte sont régulièrement bombardés ;

leurs terres sont spoliées depuis des années par des extrémistes de la pire sorte, qu’il conviendrait assurément d’enfermer ;

quand elles ne sont pas volées par des colons, ou qu’ils n’en sont pas expulsés au moindre prétexte, leurs maisons sont détruites pour un oui ou un non ;

des barrages incessants les privent de toute possibilité de déplacement normal. Y compris les  ambulances et leurs blessés qui souvent meurent lors de trajets rendus ainsi interminables ;

un mur de 9 mètres de haut sur des centaines de kilomètres les enferme dans ce qui s’apparente à des réserves à l’indienne. Obligeant les habitants encerclés de la sorte à de multiples stratagèmes pour se déplacer d’un endroit à l’autre. Condamné par la Cour internationale de Justice et appelé à être démantelé, il se dresse toujours et balafre les terres palestiniennes en les annexant au passage ;

l’armée d’occupation est déployée partout et a tous pouvoirs sur une population terrorisée ;

quantité de rapports et documents officiels attestent des violations flagrantes et répétées de l’Etat  israélien dans le traitement infligé aux Palestiniens, au point même qu’est prouvé que l’on est bien en présence d’un gouvernement pratiquant l’un des apartheid les plus abjects ;

à Gaza, gigantesque camp d’extermination, ils sont cernés, encagés comme des rats ; n’ont plus accès à une eau courante de qualité ; n’ont d’électricité que quelques heures par jour ; sont littéralement malades, épuisés et même affamés par manque d’approvisionnement des produits les plus élémentaires ;

après l’odieuse guerre de l’été 2014 perpétrée par « l’armée la plus morale du monde » (telle qu’elle se définit elle-même) ayant fait plus de 2800 victimes palestiniennes dont près de 500 enfants, des milliers de familles n’ont toujours aucun logement, ont tout perdu, dorment sans abri, alors que l’hiver approche et que le climat y est rude ;

asphyxiés de toutes parts, y compris à leur frontière sud par le nouveau dictateur égyptien le maréchal Sissi que les dirigeants de nos gouvernements se pressent de visiter pour aller y vendre des armes et commercer sans le moindre état d’âme, ils font l’objet de massacres à grande échelle à travers des guerres permettant à Israël de tester ses nouvelles technologies militaires… qu’il commercialisera plus tard avec nos « démocraties » qui osent se présenter comme exemplaires dans le monde… pensant que les citoyens croient encore à de telles impostures…

Et cette situation dure depuis des décennies…

Au point qu’aujourd’hui, devant l’inertie crasse de l’ainsi nommée « Communauté internationale », la mosquée Al Aqsa – 3è lieu saint de l’Islam – est régulièrement prise d’assaut par les colons protégés par les forces de l’ordre israéliennes. Et rien n’y fait. Nos médias ignorent la situation. Et la descente aux enfers de la population palestinienne se poursuit dans une indifférence qui depuis longtemps en est par cela devenue complice… Pire, les Palestiniens – et non pas la puissance occupante – sont traités de « terroristes » via nos médias reprenant sans sourciller le langage de l’envahisseur ! Lire à ce propos l’article d’Amira Hass, courageuse journaliste israélienne vivant en Palestine depuis des années, et qui tient un langage de vérité, sachant bien de quoi elle parle :

http://www.agencemediapalestine.org/blog/2015/10/09/amira-hass-les-palestiniens-se-battent-pour-leur-vie-israel-se-bat-pour-loccupation/

Cette « Communauté internationale », responsable de la partition du pays en 1947 sans l’accord des Palestiniens eux-mêmes, s’est détournée depuis longtemps de ses responsabilités. Abandonnant  les Palestiniens à leur terrible condition.  Allant même jusqu’à tancer les militants pacifistes qui tentent d’alerter l’opinion et les décideurs de l’insoutenable quotidien d’une population écrasée par la politique assassine de l’Etat israélien, plus à droite que jamais… avec à sa tête, des malades ivres du pouvoir que nous leur laissons, sans les sanctionner rudement. Sans les mettre au ban de la société. Et prendre à leur encontre comme il se fait pour bien moins que cela, des sanctions officielles et onusiennes, des interdictions de circuler dans nos pays, le gel de leurs avoirs, le lancement de mandats d’arrêts internationaux, etc…

Nos regards médiatiques portent ailleurs… Ici, sur les dérives d’une parlementaire idiote n’ayant pas encore compris qu’il n’y a qu’une espèce humaine et qui persiste dans sa bêtise à parler de races… Là, sur une conférence à propos du climat dont on sait par avance qu’elle coûtera près de 200 millions d’euros pour accoucher d’une souris… Ou encore ailleurs, pour savoir s’il faut maintenir le président corrompu de la Fifa en place ou y mettre un autre pourri du même acabit ; ou comment organiser les primaires de tel ou tel parti ; quand ce n’est pas pour nous distraire avec quelques émissions ou jeux débiles… et j’en passe, tant les exemples de bêtises inondent désormais les ondes et sont en fait, des armes massives de décérébrations, d’abrutissements généralisés…

A tel point que nous avons en ce début de XXIè siècle, le personnel politique le plus écervelé, le plus inculte, le plus corrompu, le plus incompétent et le plus cynique qui soit… Croyant qu’il convient désormais de se pavaner dans des émissions « people » pour se vendre et espérer ainsi grappiller  quelques voix aux prochaines élections.

Le hasard ? Non… le résultat de nos votes dans l’isoloir… Nous avons bien le personnel politique que nous méritons. Il conviendrait donc de revoir d’urgence nos habitudes électorales, en lieu et place de perpétuer des réflexes qui ne mènent à rien d’autre qu’une société de plus en plus injuste, sur tous les fronts, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de nos frontières…

En attendant, la Palestine est mise à sac. Dans une violence inouïe. Sous le regard indifférent de nos gouvernements qui ont pourtant les moyens d’agir mais restent bras ballants, tétanisés par leur manque de courage évident vis-à-vis d’Israël… qui en a pris conscience et en profite largement, alimentant à chaque occasion le souvenir des années brunes sous la botte nazie. Juste de quoi entretenir notre sentiment de culpabilité… Et de permettre par ricochet la poursuite de leur politique criminelle en Palestine.

Mais alors, que faire me diront certains ?!

Plus que jamais isoler Israël par le talon d’Achille de tout Etat : l’économie. En redoublant d’efforts pour pratiquer le BDS (Boycott-Désinvestissement-Sanctions). Que nous pouvons pratiquer facilement en n’achetant plus aucun produit israélien dans nos surfaces alimentaires et nos pharmacies. Comme ce fut le cas pour l’Afrique du Sud lorsqu’étaient pratiquées l’apartheid et la ségrégation raciale. Et en dénonçant à chaque occasion les collusions entretenues par nos propres gouvernements que ce soit en matière économique, scientifique, militaire mais aussi culturelle ou sportive, avec un Etat que l’on veut faire passer pour « européen » alors qu’il ne l’est pas !

Et fi donc des « Accords d’Oslo », du « processus de Paix » et des « deux Etats vivant côte à côte » avec lesquels certains nous rabâchent encore les oreilles. Ceux-là sont décidément d’une autre époque, sans voir que la situation a fondamentalement changé. Qu’ils continuent donc à bêler. On voit ce que leur entêtement absurde a eu pour résultat…

En définitive, par notre manque de courage manifeste, la seule alternative que nous laissons aux Palestiniens dans leur exemplaire résistance, est la lutte armée. Jusqu’à la récupération de leur Etat d’origine, la Palestine historique où vivront alors tous ceux qui le désirent : juifs, chrétiens, musulmans et athées, comme dans n’importe quel Etat moderne démocratique et non réservé aux seuls « juifs » !

Daniel Vanhove

14 octobre 2015

Photo par ©Ziad Medoukh 9 octobre 2015

Daniel Vanhove : Observateur civil et auteur

« Si vous détruisez nos maisons, vous ne détruirez pas nos âmes » – 2005 – Ed. M. Pietteur

« La Démocratie Mensonge » – 2008 – Ed. M. Pietteur

 



Articles Par : Daniel Vanhove

A propos :

Daniel Vanhove est Observateur civil et auteur. Son dernier ouvrage La Démocratie Mensonge – 2008 – Ed. Marco Pietteur – coll. Oser Dire.

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]