Print

Jérusalem -Est est menacée, alors qu’un rapport des Nations unies dénonce l’apartheid en Israël
Par PNN et IPC
Mondialisation.ca, 26 février 2007
AFPS 26 février 2007
Url de l'article:
https://www.mondialisation.ca/j-rusalem-est-est-menac-e-alors-qu-un-rapport-des-nations-unies-d-nonce-l-apartheid-en-isra-l/4940

Le rapport de l’UNHCR est formel : le gouvernement israélien mène une politique de terrorisme semblable à l’Apartheid. Ainsi à Jérusalem-Est : expulsions, interdiction d’accès et colonisation…

Le rapport de l’UNHCR (l’Agence des Nations unies pour les réfugiés) de Genève est formel : Israël mène une politique de terrorisme semblable à l’Apartheid. [1]

Avocat sud-africain et chercheur indépendant, John Dugard, son auteur, n’a pas hésité à évoquer le vol de terres palestiniennes, la démolition de maisons et la restriction de mouvement imposée à la population.
 
Check point près de Hébron, 23 février
Check point près de Hébron, 23 février

Le rapport de 24 pages affirme que le gouvernement israélien impose sa force sur un groupe ethnique en utilisant le terrorisme et la peur que suscitent l’armée et les colons.

Selon l’avocat, le gouvernement israélien a transformé la bande de Gaza en prison et a « lancé la clé dans la mer ».

Dugard a critiqué les Palestiniens qui tirent des projectiles sur les villes israéliennes, ajoutant cependant que ces actions ne peuvent être comparées aux actes israéliens.

Son rapport a suscité la colère de la ministre des Affaires étrangères qui a déclaré que le document était unilatéral et subjectif, et qu’il ne traite pas des activités de résistance des Palestiniens. Le gouvernement israélien a issu une mise en garde aux Nations unies contre « le retour à une attitude hostile envers Israël ».

Le rapport aborde également la question des Palestiniens vivant à l’intérieur des frontières israéliennes, mettant en lumière les discriminations que subit cette population.

Député arabe à la Knesset (Parlement israélien), Jamal Zahalka, qui a participé au dernier sommet canadien des droits humains contre l’apartheid israélien, a déclaré que des changements se produisent suite à une prise de conscience globale des méfaits de la politique israélienne.  [2]

Par ailleurs, les autorités israéliennes interdisent l’accès des Palestiniens musulmans à l’Esplanade des Mosquées.

Selon des sources locales,pour la troisième semaine successive depuis le début des fouilles et des travaux à la porte des Maghrébins , les forces israéliennes ont intensifié le siége de la Mosquée Al-Aqsa et leur présence militaire pour réprimer les manifestations des citoyens palestiniens.

manifestation le 22 février contre les
manifestation le 22 février contre les « fouilles » sous l’esplanade des Mosquées

Ainsi les autorités israéliennes ont interdit l’entrée des citoyens palestiniens âgés de moins de 45 et des habitants des autres villes de Cisjordanie.

Cheikh Tamimi, le juge islamique en chef en Palestine, a appelé le peuple palestinien à prier à la Mosquée d’Al- qsa afin de protéger la Mosquée et tous les lieux sainte dans la ville occupée. [3]

Dans sa volonté de judaïser Jérusalem, Israël envisage aussi l’expulsion de 35 000 Palestiniens de Jérusalem Est

Alors que des centaines de Palestiniens ont déjà été expulsés de Jérusalem, le gouvernement israélien envisage d’en déplacer encore 35 000 de Jérusalem Est pour l’expansion de la colonie de Ma’ale Adumim.

Le Dr Hanin, député palestinien à la Knesset, a révélé le nouveau chiffre lors d’une visite dans les zones qui doivent être détruites pour la construction du mur de sécurité.

Le parlementaire a déclaré que la population bédouine de Jahalin était la plus concernée par ces mesures à Jérusalem Est et a fortement critiqué la politique de l’Etat hébreux : « Alors que l’attention internationale est portée sur Israël en raison de ses fouilles criminelle à la mosquée Al Aqsa, certaines violations abominables continuent d’être ignorées »
 
Les Jahalin sont encerclés par l’extension tentaculaire de Ma’ale Adumim, 25 août 2005
Les Jahalin sont encerclés par l’extension tentaculaire de Ma’ale Adumim, 25 août 2005

Le député a par ailleurs ajouté que la lutte des Palestiniens contre le mur et les colonies est une cause perdue et en veut pour preuve l’expansion de Ma’ale Adumim. « Ce qui se passe ici, c’est la destruction et le pillage de la terre. Les citoyens vont être déplacés, ce qui permet à Israël de créer une réalité distordue. » Hanin déplore également que le mur divisant la Cisjordanie ne permettra pas l’établissement d’un état palestinien indépendant.

Le représentant palestinien au parlement israélien estime enfin que la résistance non violente, même forte, n’aboutit à aucun changement concret sur le terrain et appelle à une véritable intervention internationale. [4]

NOTES

[1] voir aussi en anglais :http://miftah.org/Display.cfm ?DocId=12812&CategoryId=8 Miftath

[2] PNN, Asharq Al Awsat http://french.pnn.ps/index.php ?option=com_content&task=view&id=659

[3] IPC http://www.ipc.gov.ps/ipc_new/france/details.asp ?name=18241

[4] PNN http://french.pnn.ps/index.php ?option=com_content&task=view&id=654

PNN, IPC, PNN Synthèse, titre, intro, note et choix de photos :CL, Afps

Avis de non-responsabilité: Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.